Lakers

Russell Westbrook en sortie de banc chez les Lakers ? On est loin d’en arriver là, mais attention aux lineups de fin de match à venir…

Russell Westbrook Lakers 11 novembre 2021

Russell Westbrook en remplaçant, celle-là faut la dire sans trembler du menton.

Source image : NBA LEAGUE PASS

Si certains fans des Lakers se permettent déjà de floquer des maillots Kyrie Irving en jaune et violet, en attendant que l’ancien poto de LeBron rejoigne Los Angeles, la réalité est la suivante : Russell Westbrook est toujours dans l’effectif, et il faudra faire certainement avec cette saison. Mais alors comment faire, par exemple, en fin de match dans quelques mois si ça ne va pas…?

C’est un sujet ô combien épineux, et qui a soûlé tous les partis présents dans l’affaire.

Frank Vogel était énervé, les fans étaient énervés, Russell Westbrook était énervé, Jeanie Buss était énervée, la totale. De quel sujet parle-t-on ? Et bien de la façon d’utiliser Russ dans le système des Lakers, un débat de plusieurs semaines et qui n’a jamais vraiment trouvé de fin ou d’issue convenant à tout le monde. De par son illustre carrière et ses accomplissements, de par les ambitions de la franchise et le transfert réalisé, avoir Westbrook dans le cinq majeur et présent en fin de match semblait être une évidence. Merde, avec Russ, LeBron et AD, ça pouvait fonctionner en collant deux role-players à leurs côtés, non ? Et bien… non.

Test après test, fail après fail, la mayonnaise n’a pas pris et même lorsque Frank Vogel a voulu innover, ça a fini par créer une montagne de drama de la taille de l’Everest. Pas envie d’être sur le banc, pas envie de voir les copains finir sans untel ou un autre, front contre front et boudin sur boudin, les piliers de la franchise se sont pris le chou pendant des mois et on a vu vers quoi ça a mené : des Playoffs matés à la télé, loin des projections réalisées quelques mois auparavant. Du coup, en recrutant Darvin Ham cet été, on se demandait ce qu’allait nous réserver l’ancien assistant de Mike Budenholzer à Milwaukee sur le dossier Westbrook. D’entrée, en conférence de presse, Ham a parlé de sacrifice, de défense, de collectif, de toutes ces choses qui peuvent déplaire mais sont les ingrédients inévitables de la gagne. Et ça, c’était en parlant spécifiquement de Russell, donc des ajustements à réaliser dans les semaines à venir.

La suite, on la connaît, l’agent de Westbrook a fait une sortie explosive en public, Russ et LeBron ne se sont pas vraiment checké à la Summer League, et le petit monde de la cité des anges attend avec impatience l’arrivée de Kyrie Irving, d’une manière ou d’une autre. Une sorte de mauvais statu quo, qui a forcé l’excellent Jovan Buha de The Athletic à répondre aux questions de ses lecteurs cette semaine et notamment celle sur le cinq majeur de fin de match côté Lakers lors de la saison à venir. Et là…

En me basant sur l’effectif actuel, je pense que le quintet qui finira les matchs ressemblera à quelque chose du genre : Anthony Davis, LeBron James, Juan Toscano-Anderson, Troy Brown Jr et Austin Reaves. Je pense que Russell Westbrook sera également souvent là, mais cela dépendra beaucoup de sa réussite au tir, ses prises de décisions ce soir-là et sa défense au global.

Le coach des Lakers, Darvin Ham, aura bien plus de pouvoir et donc de possibilités de mettre Westbrook sur le banc en fin de match, selon plusieurs sources internes à la Ligue. Frank Vogel l’avait déjà fait quelques fois la saison dernière. Cette situation pourrait éventuellement aller jusqu’à un retrait de Westbrook du cinq majeur également.

Les premiers mots sont importants : il faut se baser sur l’effectif actuel, donc celui du 4 août.

Qui sait ce à quoi ressemblera le roster de Darvin Ham dans un mois et demi ? On a vu plus d’un transfert être réalisé en août et septembre dans l’histoire de la NBA, comme par exemple… Kyrie Irving à Boston, transféré par les Cavs le 22 août 2017. Si ça se trouve, ces histoires de cinq en fin de match ne seront plus d’actualité avec un Irving de nouveau coéquipier de LeBron sous le soleil californien. Mais mais mais, ça c’est avec tout un tas de conditions, et un transfert de Westbrook ne semble pas de grande actualité au moment où ces lignes sont écrites.

Si on part du principe que Russ sera chez les Lakers encore quelques temps, il faut en effet garder en tête les matchups qui seront différentes chaque soir, mais aussi l’état d’esprit dans lequel sera le meneur vétéran sur la durée. En début de saison, tout le monde y met du sien, c’est la teuf de l’optimisme, il y a de grands sacrifices défensifs qui sont réalisés, on connaît la spéciale. Par contre, lorsqu’il y a trois ou quatre défaites de suite, que les critiques montent et que la marmite déborde, là c’est un tout autre monde. Et c’est ce monde qui inquiète, celui où la mayonnaise ne prend toujours pas, même avec Darvin Ham en coach, et les fins de matchs deviennent des évidences stratégiques, à savoir mettre Westbrook sur le banc. On l’a vu à plusieurs reprises la saison dernière, notamment à domicile où les fans retenaient leur respiration dans le money-time, un paquet d’adversaires laissent le meneur ouvert au tir en sachant qu’il a de bonnes chances de louper. Cela permet au quintet d’en face de renforcer sa défense, et donc d’enrager les supporters de Los Angeles.

Si on suit le modèle de plus d’une décennie, à savoir LeBron avec un excellent bras droit et plusieurs snipers dans les coins, Russell Westbrook pourrait regarder plusieurs fins de matchs sur le banc. Sera-t-il réfractaire, comme on l’a vu avec un paquet de superstars par le passé, ou bien jouera-t-il enfin la carte du collectif avant tout, quitte à accepter une réalité technique et tactique qui est désormais la sienne ? Ce sera tout le challenge pour Ham, pour LeBron et AD, ainsi que pour Rob Pelinka et les fans de Los Angeles. Difficile de croire que RW fera la saison entière sous le même maillot, mais jusque là il faudra bien remporter des matchs et donc réaliser les ajustements nécessaires. Car la pire des situations, ce sera de galérer à gagner, faire grimper la pression dans les médias, et le tout pendant que LBJ ajoute des kilomètres à son immense compteur, loin d’être éternel…

Meneur titulaire des Lakers, Russell Westbrook ? Oui, on a envie de dire oui encore, au 4 août 2022. Mais si ça se trouve, le 4 septembre 2022 le meneur portera un nouveau maillot. Quoi qu’il en soit, si la saison démarre sans immense changement, il faudra pianoter avec la présence de Russ en fin de match et donc voir ce que Darvin Ham nous réservera sur son banc.

Source : Jovan Buha – The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top