International

9 ans et demi de prison requis contre Brittney Griner : peine quasi maximale pour le délit commis, verdict final dans les prochains jours…

Brittney Griner

L’enfer.

Source : YouTube

L’avenir s’assombrit un sacré coup pour Brittney Griner. Actuellement jugée à Khimki – non loin de Moscou – en Russie pour avoir tenté d’embarquer direction les États-Unis avec un liquide de cigarette électronique contenant du cannabis, le procureur en charge de l’affaire a requis cet après-midi neuf ans et demi de prison pour la joueuse américaine, assortis d’une amende d’un million de roubles (environ 16 000 dollars). Le verdict est attendu dans les prochains jours, dans un dossier qui a pris une tournure géopolitique entre les Russie et les États-Unis. 

Difficile affaire que celle de Brittney Griner. Arrêtée en possession d’une huile de cannabis en février dernier, la superstar du basket féminin n’a depuis pas quitté le territoire russe. Détenue dans l’attente de son procès, elle connaît aujourd’hui sa peine.

Neuf ans et demi de prison, un million de roubles.

C’est bien simple : en Russie, la peine maximale pour le délit de possession de stupéfiants est de dix ans. Avec cette sentence demandée par le procureur du tribunal de Khimki, Nikolaï Vlassenko, Griner pourrait donc écoper d’une durée conséquente d’emprisonnement. Pour rappel, la joueuse avait interpellé les autorités américaines ces derniers mois, leur implorant de trouver un moyen d’être extradée aux États-Unis. Pour l’heure, aucune demande de son pays n’a été acceptée par Moscou.

Il y a des raisons à cela. Nous vous l’expliquions dans un dossier publié en mai dernier, mais les événements géopolitiques mondiaux ne vont absolument pas dans le sens de négociations « cordiales » entre la Russie et les États-Unis. Si plusieurs prises de positions publiques du gouvernement de Joe Biden ont laissé entendre qu’il était sur le coup, plus rien ne filtre sur d’éventuelles négociations.

Le monde de la WNBA s’est mobilisé, mais les enjeux dépassent le simple cadre d’un procès et du basket. Pour rappel, elle a plaidé coupable quant au fait d’avoir possédé du cannabis mais réfute toute allégation de trafic de drogue. Le procureur a prononcé sa requête devant le tribunal en expliquant qu’elle avait « délibérément » tenté de cacher la substance aux douaniers, un choix de terme qui pèsera sans doute lourd dans la balance des juges chargés de trancher quant à la peine finale que purgera Griner. L’heure est à l’attente désormais, doublée d’angoisse.

Brittney Griner pourra-t-elle revenir prochainement aux États-Unis ? Cette décision va clairement dans le sens inverse d’une telle hypothèse. Le délibéré final sera annoncé prochainement, et les chances sont très minces pour espérer toute fin heureuse de cette affaire à court terme. Les États-Unis essayeront sans doute d’agir pour rapatrier leur ressortissante, mais il faudra attendre encore un certain temps.

Source : AFP 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top