Dossiers NBA

C’est l’heure du jackpot pour la Draft 2019 : Zion Williamson, Ja Morant, RJ Barrett, qui va être prolongé cet été et pour combien ?

Ja Morant Zion Williamson RJ Barrett Draft 2019

Qui va choper son gros chèque parmi les membres de la classe 2019 ?

Source image : montage TrashTalk via YouTube

Les joueurs de la Draft 2019 arrivent déjà à un tournant dans leurs jeunes carrières. Pourquoi ? Car ils seront éligibles cet été à une première extension de contrat et les sommes pourraient être rondelettes. C’est donc l’heure de faire un petit focus sur les garçons qui vont se mettre bien à l’intersaison… ou pas.

Vous connaissez la routine.

Chaque année, une Draft trois ans plus tôt a droit à ses extensions, en fonction du niveau de jeu de ses membres. Il y a quelques mois ? C’était jackpot pour Luka Doncic, Trae Young, Shai Gilgeous-Alexander ou Mikal Bridges pour ne citer qu’eux, pendant que Miles Bridges, Collin Sexton et Marvin Bagley ont dû attendre leur tour. Cette grande Draft, celle de 2018, est passée par la case départ. Mais qu’en est-il de la cuvée suivante, celle de 2019 ? C’est parti, on fait le point.

Prolongation actée ou très probable

Zion Williamson 

Montant estimé : 186 millions sur cinq ans.

C’est l’un des premiers noms qui est sorti dans les médias pour un verrouillage estival et c’est peut-être le dossier qui fait le plus parler. Malgré seulement 85 matchs en trois saisons NBA et des blessures à répétition, Zion Williamson devrait bien toucher le pactole cet été dans le Bayou. Les Pelicans ont envoyé un beau message de confiance en indiquant que prolonger Thanos était une décision « facile », mais la franchise de Louisiane devrait quand même assurer ses arrières en mettant quelques astérisques dans le contrat. À l’image d’un Joel Embiid il y a quelques saisons, on peut donc s’attendre à ce que la somme soit conditionnée à certains critères comme le nombre de matchs disputés ou un total de minutes par saison.

Ja Morant

Montant : 186 millions sur cinq ans (jusqu’à 223 millions).

Si le cas Zion Williamson va diviser les foules, on ne devrait pas trouver beaucoup de personnes pour remettre en cause le nouveau contrat de Ja Morant. En pleine explosion et justement récompensé par une invitation au All-Star Game ainsi qu’un titre de MIP, le meneur des Grizzlies va se voir proposer un contrat juteux dès le début du mois de juillet. Memphis s’est trouvé son nouveau visage et ne comptait pas laisser le moindre doute quant à ses intentions vis-à-vis du marsupilami local. On part sur du max de chez max et le montant pourrait encore grimper selon les accomplissements à venir de Ja. En s’invitant à nouveau dans une All-NBA Team ou en allant chercher le MVP, Morant pourrait débloquer des bonus qui feraient passer son deal à 223 millions. La cerise sur le gâteau et le gamin est bien capable d’aller la bouffer.

R.J. Barrett

Montant estimé : autour des 125 millions sur cinq ans ?

En progression constante depuis sa saison rookie, R.J. Barrett devrait lui aussi se voir offrir sa part du gâteau. Si Julius Randle semblait être le maire de New York l’an dernier, on sent que les clefs de la ville sont bien en train de changer de main, pour le plus grand bonheur des fans. L’ailier donne l’impression d’avoir franchi un palier cette saison et il incarne le futur au Madison Square Garden. Moins en vue que ses camarades du haut de cuvée, il ne devrait toutefois pas aller chercher le max du max mais un deal légèrement supérieur à celui signé par John Collins chez les Hawks  par exemple (125/5 ans). On rappelle que le dernier joueur drafté par les Knicks à avoir prolongé son contrat à Manhattan après son deal rookie s’appelait Charlie Ward et c’était en… 1999. Ça commence à faire un bail.

Darius Garland 

Montant estimé : 186 millions sur cinq ans.

Les Cavs ont beau avoir raté les Playoffs d’un chouilla, personne n’a oublié la belle saison des joueurs de l’Ohio et en particulier celle de Darius Garland. Absolument royal de A à Z, le meneur a mis tout Cleveland sur ses épaules à de nombreuses reprises, s’invitant même pour le All-Star Game à domicile. Sa troisième place au classement du MIP est la belle preuve de son explosion cette année et il incarne d’ores et déjà le futur de la franchise. En avril, le président des opérations basket, Koby Altman, indiquait au Akron Beacon Journal que Garland allait être « à Cleveland pendant longtemps ». Vu ce qu’il a montré cette saison, le max deal (ou proche) devrait être un no-brainer pour le dirigeant.

Nic Claxton

Montant : 10-12 millions par an ?

En plein chantier estival, les Nets ne savent pour le moment pas sur qui ils pourront compter à la rentrée. Il y a le cas Kyrie Irving bien sûr mais aussi celui de Nic Claxton. Le jeune pivot a montré un vrai potentiel depuis son arrivée au Barclays Center mais, en tant que joueur du second tour, il va pouvoir tester le marché dès cet été et non l’été prochain comme d’autres avant lui. Les Nets peuvent toujours lui offrir la qualifying offer mais on miserait plus sur le fait que le pivot sera payé rapidement. Brooklyn semble tenir à son joueur mais peut-être pas à n’importe quel prix. Jonathan Feigen du Houston Chronicle a indiqué qu’une full mid-level exception (soit 10,5 millions) ne serait pas matchée par Sean Marks et sa bande. Vu l’âge (23 ans) et le plafond du jeunot, c’est un montant que pourraient sortir plusieurs équipes.

Prolongation possible mais ça peut aussi attendre un an

Tyler Herro

Montant estimé : à déterminer

Sixième homme de l’année et grand artisan de la belle saison du Heat, Tyler Herro devrait logiquement récupérer son sac de billets cet été. On dit bien en principe car plusieurs facteurs pourraient venir mettre un peu de sable dans les négociations. Il y a évidemment le montant que demandera Tyler Herro à sa direction. Le guard n’a pas caché en conférence de presse de fin de saison qu’il se voyait comme un titulaire en 2022-23. La réponse de Pat Riley ne s’est pas faite attendre et il a encouragé son joueur à se bouger en défense pour mériter sa place. Si le pyromane n’est pas digne de devenir starter, est-il digne d’être un contrat max ? C’est pas dit, d’autant que les finances de South Beach sont aussi bouillantes que le soleil au-dessus de la plage (le Big 3 Lowry-Butler-Adebayo pompera encore 96 millions de dollars l’an prochain). Attention aussi à suivre l’actu des transfert car Zach Lowe a indiqué que le Heat partirait à la chasse aux stars cet été et Herro pourrait bien être une contrepartie de qualité si besoin.

De’Andre Hunter 

Montant estimé : 12-15 millions par an ? (estimation de Chris Kirschner de The Athletic)

Le cas De’Andre Hunter est un peu particulier à Atlanta. Autant on ne peut pas dire que le joueur manque de talent, car il en a, mais on reste sur notre faim après trois saisons. Super défenseur et capable de prendre le lead offensivement (parfois), Hunter est surtout connu pour sa propension à squatter l’infirmerie trop souvent. Difficile de sortir des gros chiffres pour un joueur qui n’a joué que 139 matchs en trois ans sous la tunique des faucons. Les insiders sont d’ailleurs partagés à son sujet. Jake Fisher de Bleacher Report pense qu’Atlanta travaillera sur une prolongation cet été alors que John Hollinger de The Athletic pense que les deux parties vont se donner une année supplémentaire avant d’aller à la table des négociations. Hunter pour avoir une chance d’avoir un meilleur deal, la franchise pour être sûre qu’il mérite le fric offert.

Jordan Poole

Montant estimé : 100 millions sur 4 ans ? (estimation de Connor Letourneau du San Francisco Chronicle)

Excellent cette saison et encore très précieux en Playoffs, Jordan Poole a vu sa valeur exploser en seulement un an. Initialement titulaire pour combler l’absence de Klay Thompson, l’arrière est ensuite revenu sur le banc mais son apport a toujours été très important pour Steve Kerr et son staff. Capable de sortir du banc ou de jouer à côté des Splash Brothers sur les extérieurs, Jordan Poole est en pleine ascension et il mérite une belle augmentation cet été. Problème : les finances de Golden State sont rouge vif et Bob Myers a peut-être d’autres priorités à l’instant T. On pense notamment à Gary Payton II et Kevon Looney, tous deux agents libres cet été. Le dossier Poole (et celui de Wiggins) pourrait bien être remis à plus tard.

Grant Williams

Montant estimé : 45-50 millions sur quatre ans ? (estimation de Sean Deveney de Heavy.com)

Maillon essentiel du collectif de Boston cette année, Grant Williams arrive à cette intersaison avec une belle réputation. Défenseur dur au mal et très bon shooteur, l’ailier a rendu de gros services à sa franchise. Moins à son avantage en Finales NBA (4,2 points, 2,3 rebonds en 17 minutes), GW peut quand même espérer être récompensé cet été, selon le montant réclamé. Brad Stevens avait plutôt bien géré le montant des prolongations l’été dernier (Smart, Robert Williams), à voir s’il sera encore capable de verrouiller un de ses hommes de base au juste prix. Dans le cas contraire, le GM attendra sagement l’été 2023.

Cam Johnson 

Montant estimé : 15 à 20 millions par an (estimation de Duane Rankin de Arizona Republic)

Si les Suns ont fait une saison si solide (du moins en régulière), c’est que les titulaires ont été bien soutenus par un banc plus que sérieux. Il y a JaVale McGee bien sûr, Cameron Payne mais surtout Cameron Johnson. Sniper d’élite et défenseur à envoyer au combat, l’ailier était un relai précieux derrière Jae Crowder. Finaliste malheureux du trophée de sixième homme de l’année, le Cam’ Brother risque d’être un sacré casse-tête pour sa direction. Quand on voit le marché des shooteurs (Joe Harris, Davis Bertans), on se dit qu’il n’aura pas volé ses 15 millions par saison mais c’est plus un salaire de titulaire que celui d’un joueur du banc… Que faire donc ?

Brandon Clarke 

Montant estimé : 48 millions sur 4 ans ? (estimation de Keith Smith de Spotrac)

Joueur important du collectif des Grizzlies, Brandon Clarke continue son gros travail de l’ombre en relai de Jaren Jackson Jr. et Steven Adams dans la raquette. Efficacité en attaque, beau boulot en défense et au rebond, energizer avec la second unit, Clarke continue de cocher les cases dans le Tennessee et il pourrait donc demander un peu de rab à Zach Kleiman cet été. Après les prolongations de Ja Morant, Taylor Jenkins et triple J l’été dernier, ce serait un nouvel élément important de l’effectif qui s’engagerait sur la durée.

Prolongation peu probable à l’instant T

Coby White

Montant estimé : /

Sélectionné au septième rang de la Draft 2019, Coby White avait montré quelques vraies promesses du côté de Chicago durant sa saison rookie. La suite a été un peu plus compliquée entre une irrégularité chronique et un rôle qui n’a cessé de diminuer avec l’arrivée des cadors (DeRozan, Ball) à la Free Agency. Aujourd’hui, White n’a plus rien d’un incontournable dans l’Illinois et, à un an de la fin de son contrat, il se murmure que les dirigeants de Windy City voudraient s’en débarrasser. On parle notamment d’un package avec le pick 18 pour aller chercher du renfort au moment de la Draft. On a peut-être assisté au dernier match de « Kobe » White sous les couleurs de Chicago.

Kevin Porter Jr. 

Montant estimé : /

Étrange cas que celui de Kevin Porter Jr. Après ses beaux débuts chez les fusées, tout le monde annonçait que cette saison 2021-22 serait celle de l’explosion pour le guard, un candidat légitime pour le MIP. Quelques mois plus tard, on reste partagés devant les performances d’un joueur tantôt très impressionnant tantôt très décevant. Sans oublier qu’il a encore montré que son fort caractère pouvait être un problème au sein du vestiaire. Houston va-t-il tenter de le verrouiller dès cette intersaison ? C’est pas dit, Tim McMahon d’ESPN expliquant que les Rockets joueraient la prudence concernant la prolongation du rookie. En clair, une saison de plus pour faire ses preuves est loin d’être un scénario improbable.

Qui aura son gros chèque dès le début de l’été ? Qui devra attendre un an de plus pour aller toquer à la porte ? Les joueurs de la Draft 2019 sont éligibles à un nouveau deal mais tous n’auront pas droit au camion de la Brinks. On attend de voir ce que nous réservent les GM. 

Source texte : San Francisco Chronicle / ESPN / The Athletic / Houston Chronicle / Spotrac / Arizona Republic / Heavy.com / Akron Beacon Journal

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top