Los Angeles Clippers

Des muscles, du hustle et un Terance Mann en feu : tout roule pour les Clippers, et même un Stephen Curry inspiré n’a rien pu y faire

Terance Mann 15 février 2022

He’s the mann.

Source : NBA League Pass

En temps normal les Warriors gagnent leurs matchs en faisant un gros run dans le troisième quart-temps. Enfin souvent. Evènement plutôt rare ils ont perdu la nuit dernière et, évènement encore plus rare ils se sont fait défoncer dans le troisième quart. Il faut dire que Terance n’était pas là pour faire rire les mouettes.

Les stats maison de la nouvelle démo de courage et de collectif des Clippers

On attendait beaucoup de lui cette saison. En l’absence de Kawhi Leonard et Paul George, l’arrière des Clippers était censé prendre la relève, au moins en partie. Son année sophomore était pleine de promesses et ses 39 points plantés contre le Jazz en Playoffs lui prédisaient un futur radieux. Pourtant, depuis le début de la saison Terance est en dessous des attentes… mais il a peut-être lancé pleinement sa saison il y a quelques heures en plantant son season high avec 25 points à 11/17 au tir, 7 rebonds et 6 passes  contre la deuxième meilleure équipe de la ligue. Avec sa crinière tressée qui lui succède dans son sillage quand il drive, le bonhomme a tout simplement été virevoltant face à la défense des Dubs. Le match a d’ailleurs définitivement basculé après qu’il ait collé 10 points de suite pour clore le troisième quart-temps et donner une large avance à son équipe. On a pourtant eu droit cette nuit à du très grand Steph Curry pour lui faire face, puisque le Chef a terminé la partie à 33 points à 11/18 au tir dont 8/13 du parking (26 à la mi-temps). Avec un tel match de leur meneur les Warriors doivent gagner haut la main, tous les jours, mais cette nuit le chef était bien seul et les Warriors sont tombés sur un collectif bien soudé.

Les Dubs auront pourtant pris le lead en début de rencontre sous l’impulsion de leur meneur, mais on remarque très vite que personne n’est en capacité de prendre le relais du côté des Dubs. Klay Thompson est à côté de ses pompes et Andrew Wiggins, Jonathan Kuminga ou Jordan Poole ne parviennent pas à peser suffisamment sur la rencontre. En face, le groupe est homogène avec six joueurs qui finissent habituellement les matchs à plus de 10 points, et Tyronn Lue peut également compter sur la mentalité de dogs de ses hommes. Notre Nicolas Batman national a été bon offensivement puisqu’il finit avec 14 points à 4/7 from downtown dont deux gros tirs consécutifs au troisième quart et au plus fort de la domination angelienne, mais il a également brillé en défense où il a bien tenu ses duels et coupé les lignes de passes. Une mentalité également impulsée par Terance Mann qui ne fait pas seulement un chantier en attaque mais défend aussi le plomb en tenant son vis-à-vis et en refusant sans cesse les écrans. Tout le monde est agressif du côté des Clipps, Ivica Zubac et Reggie Jackson réussissent à claquer deux énormes dunks à quelques minutes d’intervalle dans le troisième quart pour donner par la même occasion une grosse dynamique à leur équipe. La prouesse collective des Clippers doit être soulignée. 119 points en shootant à presque 60% contre la meilleure défense de la ligue grâce à leur jeu collectif léché, la perf est plutôt dingue, hands up.

Les Clippers confirment qu’ils sont la meilleure équipe de Los Angeles. On ne sait pas trop s’il y aura des retours avant la fin de la saison du côté des blessés, mais on ne pourra pas dire que le groupe n’assure pas en l’absence de stars. DOGS.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top