Bucks

Transfert NBA : Marvin Bagley part à Detroit et Serge Ibaka rejoint les Bucks !

Couv

Des biscotos qui traversent le pays.

source image : montage TrashTalk via YouTube

En première grosse alerte de cette trade deadline édition 2021- 22, quatre équipes s’empoignent vulgairement les mains. Les Clippers, les Bucks, les Kings et les Pistons se sont mis d’accord pour un échange complètement grassouillet, que l’on résume en quelques lignes, bien qu’il faudrait trois bouquins pour rentrer dans les détails. Accrochez les ceintures et préparez la caféine, on est parti !

Comment voulez-vous que l’on s’y retrouve ? Un premier trade à quatre équipes, lesquelles s’envoient tout ce qu’elles trouvent au fond de leur roster. Les insiders balancent quarante-douze messages pour mentionner les nouvelles contreparties intégrées à l’échange, et ça y est, on est complètement paumés. Procédons par étape. Primo, Serge Ibaka débarque à Milwaukee en provenance des Clippers. Les Bucks envoient quant à eux Donte DiVincenzo trottiner vers Sacramento, ainsi que Semi Ojeleye et Rodney Hood chez les Clippers. Dans les bureaux du Wisconsin, l’objectif est clair, à savoir ajouter de l’expérience déjà baguée à un effectif en plein rodage. Les Bucks visent le back-to-back et n’ont plus P.J. Tucker pour apporter sueur, malice et coups de coude dans la peinture. Il y a une semaine, Serge Ibaka déposait encore 20 points, 8 rebonds et 2 assists sur les Lakers, une certaine garantie de sa condition technique et physique. Le contrat du champion NBA 2019 expirera cet été : tant mieux, sa mission ne requiert pas un tour d’horloge supplémentaire. Costume de mercenaire sur les épaules, le congolo-espagnol a une chouette opportunité de retâter du Larry O’Brien. C’est maintenant.

Next one, Donte DiVincenzo file à Sacramento où Monte McNair se frotte malicieusement les mains. C’est marrant puisqu’en novembre 2020, l’arrière devait déjà rejoindre les Kings en échange de Bogdan Bogdanovic, mais le deal avait finalement capoté. Eh, un petit 3&D au fort potentiel pour gonfler le bagage autour de De’Aaron Fox et Domantas Sabonis, voilà qui est parfait. La catapulte rouquemoute s’était blessée lors des derniers Playoffs et n’a refoulé un parquet que le 25 janvier dernier, avec une mire bien déréglée (28% à 3-points). Rien d’alarmant cependant pour celui qui n’a joué que 17 matchs cette saison, et dont les preuves dans un rôle de couteau suisse ne sont plus à faire. Son contrat expire cet été, ce qui donne une bonne marge de manœuvre à Sacramento qui pourra se faire une idée du niveau de DiVincenzo, avant d’éventuellement le prolonger. Autre détail du trade, Marvin Bagley III file à Detroit quand Trey Lyles et Josh Jackson enfilent le maillot Kings. C’est plutôt cool pour les Pistons qui s’essaient aux paris sportifs. Ils envoient en prime deux futurs seconds tours de draft et une valise de liasses à Milwaukee, mais se positionnent en rampe de lancement pour le 2ème choix de la Draft 2018. En fond de tiroir de ce trade, Rodney Hood et Semi Ojeleye arrivent sous le soleil angelinos, direction le vestiaire des Clippers. On ne sait absolument pas quoi faire de cette information.

Énorme trade, beaucoup d’enjeu, des noms moins importants mais à la possible fonction de facteurs X : cette trade deadline commence fort. On est ensemble jusqu’à pas d’heure, en attendant que les Kings balancent Domantas Sabonis à Washington contre Kentavious Caldwell-Pope, Montrezl Harrell et Allan Saint-Maximin.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top