Nets

James Harden est frustré : frustré par les résultats des Nets ou par sa situation à Brooklyn, telle est la question

James Harden

Frustré d’être à Brooklyn ? Frustré par les défaites ? Ou les deux ?

Source image : NBA League Pass

C’est un scénario qui semblait encore improbable il y a quelques semaines, mais qui l’est beaucoup moins aujourd’hui. James Harden peut-il vraiment quitter Brooklyn l’été prochain, quand il sera en position de devenir agent libre ? C’est en tout cas ce que laissent entendre les dernières rumeurs, auxquelles le Barbu a « répondu » hier après la nouvelle défaite des Nets face aux Lakers. 

Mais avant de se poser sur la déclaration de Ramesse, revenons rapidement sur le contexte entourant cette dernière. Pour rappel, Harden possède une player option sur la saison 2022-23, ce qui peut lui permettre de tester le marché de la Free Agency pour la première fois de sa carrière. Et mardi, un certain Jake Fischer de Bleacher Report a balancé un papier dans lequel il souligne les différentes raisons pouvant potentiellement pousser l’arrière des Nets vers un départ l’été prochain, lui qui compte bien découvrir le sentiment accompagnant le fait d’être agent libre. Parmi ces raisons ? Le statut actuel de Kyrie Irving, qui continue de jouer à mi-temps car non-vacciné. On sait que la situation d’Uncle Drew n’est pas idéale pour les Nets mais le Barbu serait particulièrement frustré par cette dernière, surtout qu’il doit désormais se débrouiller « en solo » pour les matchs au Barclays Center sachant que Kevin Durant est lui à l’infirmerie. Récemment, Harden avait balancé à la fin d’une conférence de presse « je vais lui faire la piqûre », sur le ton de la rigolade. Cela peut paraître anodin dit comme ça mais ça montre bien que quelque part, Ramesse voudrait vraiment pouvoir compter sur Irving alors qu’il est toujours à la recherche de son premier titre NBA (contrairement à KD et Kyrie). Autres raisons selon Bleacher, certaines rotations utilisées par Steve Nash en fin de match ne serait pas du goût du Barbu et enfin, ce dernier ne serait pas très emballé par le lifestyle made in Brooklyn. Bizarre, les strip-clubs, ce n’est probablement pas ce qui manque à New York, mais visiblement la météo et la différence de taxes entre Houston (pas d’impôts sur le revenu dans le Texas) et New York (l’un des États US où les taxes sont les plus lourdes) pèseraient sur le moral du Barbu.

« Harden a récemment informé certains de ses confidents – notamment d’anciens coéquipiers et coachs – de son intérêt pour explorer d’autres opportunités en dehors de Brooklyn cet été. »

– Bleacher Report

Cette petite bombe balancée par Jake Fischer va dans le sens des récentes rumeurs entourant les Sixers de Daryl Morey, ces derniers étant souvent liés à James Harden dans le cadre de la saga Ben Simmons. Un papier de The Athletic sorti lundi a donné un aperçu des intentions de la franchise de Philadelphie à environ deux semaines de la NBA Trade Deadline, elle qui semble vouloir attendre la fin de saison pour trader Simmons histoire de laisser la porte ouverte à une potentielle arrivée du Barbu aux côtés de Joel Embiid cet été. Alors forcément, quand on met tout ça ensemble, on commence vraiment à se poser des questions concernant l’avenir d’Harden aux Nets. Des questions qui ont évidemment été posées aux principaux concernés ces dernières heures, à commencer par le coach Steve Nash. Bon, comme vous pouvez l’imaginer, Stevie a dit ce qu’il fallait dire : « James et moi, nous avons une très bonne relation, on parle tout le temps, donc je ne suis pas certain de la validité de ces rumeurs ». Voilà en gros son discours, un discours assez classique et plutôt prévisible donc. Quant à Harden, une chose est sûre, c’est que la frustration est là. Alors qu’il avait déjà pesté – une nouvelle fois – sur l’arbitrage après la défaite contre les Wolves dimanche, le Barbu n’est évidemment pas enchanté par la tournure des événements.

 « Bien sûr que je suis frustré, parce que nous ne sommes pas en bonne santé. Pour une raison ou pour une autre, il y a beaucoup d’inconstance : les blessures, le COVID. Je pense que chaque personne dans cette organisation est frustrée parce qu’on est meilleurs que ce qu’indique notre bilan, et on devrait monter en puissance. C’est tout. Je n’ai pas connaissance des rumeurs. Cela ne vient pas de moi, je ne parle à personne. J’ai un agent. Si ça ne vient pas de moi, alors ce sont des rumeurs. Je suis frustré parce que je veux gagner, et je suis un compétiteur. C’est assez simple. »

La frustration est-elle vraiment liée uniquement aux résultats actuels de Brooklyn ou est-elle plus profonde ? Voilà la vraie question. En tout cas, ce qui est sûr et certain, c’est que les Nets ne sont pas là où ils voudraient être à ce stade de la saison, autant d’un point de vue comptable que dans la dynamique d’équipe. Le bilan à l’heure de ces lignes ? 29 victoires pour 18 défaites, synonyme de troisième place à l’Est. Rien de dramatique évidemment d’autant plus que tout est très serré au sommet de la conférence, mais ça reste globalement décevant alors qu’on a dépassé la moitié de la saison régulière. Et avec la blessure de KD (absent pour un mois), un Kyrie toujours pas chaud pour passer au vaccinodrome du coin, un Joe Harris indispo à cause d’une cheville capricieuse ou encore un Paul Millsap qui demande à être transféré, difficile de voir les Nets trouver soudainement leur rythme de croisière pour surpasser la concurrence. On le sait, pour performer en Playoffs et espérer aller au bout, il faut poser les bonnes bases en saison régulière, peu importe le niveau de talent présent dans l’équipe. Aujourd’hui, ces bases-là, elles ont vraiment du mal à se définir.

Si les Nets continuent d’enchaîner les hauts et les bas comme ça, les rumeurs autour de James Harden ne vont que s’intensifier dans les semaines et mois à venir. Le temps où le Barbu assurait que sa prolongation aux Nets ne serait qu’une formalité semble aujourd’hui bien loin, et on commence presque à se demander si une réunion avec Daryl Morey n’est pas dans les cartons…

Source texte : Bleacher Report, The Athletic, New York Post, HoopsHype

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top