Pistons

Cade Cunningham reprend le rythme : 18 points et 10 rebonds, les pourcentages sont crades mais les sensations reviennent

Cade Cunningham 5 novembre 2021

Malgré des pourcentages au tir pourris, le match de Cade Cunningham était loin d’être mauvais.

Source image : NBA League Pass

En galère sur ses deux premiers matchs avec Detroit, Cade Cunningham avait l’occasion de redresser la barre contre les Sixers. Le point négatif ? Le shoot n’est pas réparé. Le point positif ? On a quand même vu pas mal de bonnes choses. 

La box score maison du Drummondssico, c’est juste ici.  

Attendu comme le héros du Michigan, Cade Cunningham avait laissé une impression mitigée après ses deux premiers matchs en pro. En manque de rythme et de repères, le first pick de la Draft 2021 payait une préparation tronquée, la faute à une cheville douloureuse. Allait-il faire mieux cette nuit ? C’était la grosse question de ce début de soirée et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a du positif à tirer de ce match. Alors, certes, on sait que certains vont nous rappeler ses pourcentages claqués (4/17) et son incapacité à planter de loin (1/7) mais il faut voir plus large. En plus de son premier double-double en carrière (18 points, 10 rebonds), on peut dire qu’il a mis du rythme, qu’il a créé pour les autres, qu’il a été bon en transition et on le sent déjà plus en confiance sur le terrain. L’histoire retiendra que son premier trois-points en NBA aura été un tir du… logo. Assez improbable quand on sait qu’il avait eu plusieurs shoots ouverts juste avant.

Un peu de show donc pour Cade mais une performance qui ne suffira pas pour remporter le « Drummondssico », à cause d’une seconde mi-temps très moyenne de la part des Pistons. Au passage, on voudrait bien savoir pourquoi les fans de Detroit sifflent un Dédé Drummond qui n’a dit que du bien de sa franchise et qui a été tradé contre deux twix sans qu’il en fasse la demande. Bref, la logique de certains nous échappe. Pour un registre plus joyeux, impossible de ne pas mentionner un Killian Hayes qui a été très bon des deux côtés du terrain. 10 points à 4/8 au tir et 2/3 de loin pour le meneur français, qui semble lui aussi gagner en assurance et qui a joué juste cette nuit. De bon augure pour la suite, même s’il faudra surveiller une potentielle blessure au pouce survenue pendant la rencontre. Si les deux acolytes du backcourt peuvent se tirer mutuellement vers le haut, l’hiver pourrait s’avérer plus fun que prévu dans le Michigan.

Cade Cunningham a montré de bien meilleures choses cette nuit contre Philly mais on sent qu’il en a encore sous le pied. C’est déjà mieux que depuis une semaine mais il va falloir encore franchir un palier ou deux pour se mêler à la course au Rookie Of the Year. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top