Mavericks

Luka Doncic a tout donné mais Luka Doncic était trop seul : 46 points en 45 minutes, et 40 000 raisons de vouloir le revoir très vite

Luka Doncic dans un Game 7 de Playoffs, voilà le genre d’expérience qu’on voulait vivre absolument. On y a eu droit ce dimanche soir à Los Angeles et comme prévu, ce fut épique. Si ses Mavericks ont perdu, Luka a encore une fois été énorme. Pas de doute, il va nous manquer lui dans les semaines et mois à venir.

Faisant du Staples Center sa nouvelle maison dans ce premier tour de Playoffs 2021, Luka Doncic a proposé un ultime récital sur le parquet des Clippers. Premier Game 7 en carrière, en déplacement, voilà typiquement le genre de challenge qui excite Luka quand il se lève le matin. Et après seulement un quart-temps ce dimanche, on a bien cru que le phénomène slovène allait réussir le plus grand exploit de sa jeune mais déjà riche carrière : 19 points rien que dans les 12 premières minutes du match, 29 à la pause, tout ça avec des shoots venus tout droit de la planète Doncic. Le film d’horreur du Game 1, 2 et 5 était de retour sur les écrans du Staples Center et quand c’est comme ça, il n’y a tout simplement rien à faire. Le mec s’amuse, le mec rigole, le mec se croit sur un playground de Ljubljana en train de jouer contre les mecs du coin, à la différence qu’il y a des gars comme Kawhi Leonard et Paul George en face. Vous voulez une petite stat’ pour mieux vous rendre compte à quel point il était all-time dans cette première mi-temps ? Au cours des 25 dernières années, aucun joueur n’avait inscrit 29 points à la pause lors d’un Game 7 de Playoffs. Juste historique le Luka. En deuxième période, Doncic est un peu redescendu sur terre, mais c’est ce qui arrive quand on doit porter son équipe H24. Dans le dur et sans doute un peu usé dans la deuxième moitié du troisième quart, il n’a pas pu empêcher le terrible run des Clippers (24-4) qui a finalement fait la diff’ dans ce Game 7. Luka a ensuite tout tenté pour sauver les siens, mais ses 46 points (17/30 au tir, 5/11 de loin, 7/11 aux lancers-francs, record perso en Playoffs), 7 rebonds et 14 caviars (6 turnovers également) n’ont pas suffi pour empêcher la défaite des Mavericks 126-111.

La phrase parle d’elle-même. Luka, aussi exceptionnel soit-il, ne peut pas gagner tout seul, surtout contre une équipe aussi talentueuse que celle des Clippers. On l’a vu à plusieurs reprises dans la série, les Mavs ont tendance à se transformer en équipe de Pro B quand Luka est sur le banc et au moindre coup de moins bien de la part de Doncic, y’a pas grand monde pour prendre le relais. Alors clairement, l’objectif numéro un de l’intersaison à Dallas, ce sera de mieux entourer le prodige de 22 piges car c’est tout ce qui lui manque pour mettre toute la NBA à ses pieds. Plus jeune joueur à planter 40 pions dans un Game 7 de Playoffs, impliqué dans 77 des 111 points de son équipe (record pour un Game 7) et terminant cette série contre les Clippers avec des stats de – mouillez-vous la nuque – 35,7 points, 7,9 rebonds et 10,3 passes à plus de 48% au tir et 38% de loin, Luka sort évidemment par la grande porte, même si la déception d’une deuxième élimination consécutive au premier tour des Playoffs est palpable.

« Je n’ai rien prouvé en Playoffs pour l’instant. On nous paye pour gagner, et nous n’avons pas gagné. »

– Luka Doncic, en conférence de presse d’après-match, via ESPN

La grandeur de Luka Doncic n’a pas suffi dans ce Game 7. Mais on le reverra à ce stade, c’est sûr et certain. Ce qu’il fait à seulement 22 ans, c’est tout simplement historique et surtout effrayant. La Ligue semble destinée à lui appartenir un jour ou l’autre, à condition que les Mavs arrivent à l’entourer correctement…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top