Pelicans

Lonzo Ball dans les rumeurs de transfert : la papa préfère Chicago ou Atlanta pour son fiston ?

Lonzo Ball 5 janvier 2020

Dossier à suivre…

Source image : YouTube

Lonzo Ball, meneur des Pelicans, semble être de plus en plus présent dans les rumeurs de transfert avant la trade deadline du 25 mars. S’il y a peu de chances qu’un deal se fasse, il faut quand même étudier le dossier.

Lonzo Ball, drafté par les Los Angeles Lakers en deuxième position en 2017, avait signé un contrat de 33,5 millions sur quatre ans. Inclus dans le trade d’Anthony Davis, il a été envoyé à New Orleans en 2019. Et aujourd’hui, on se demande si son avenir est bien en Louisiane. Non prolongé durant la dernière intersaison, Lonzo voit son contrat arriver à expiration en 2021 et sera ainsi agent libre restrictifCela signifie qu’une équipe pourra proposer une offre aux Pelicans cet été mais que ces derniers auront toujours la possibilité de s’aligner. De ce fait, New Orleans se garde le dernier mot. Le problème étant la masse salariale et comment le front office des Pelicans veut s’en sortir. Ils ont déjà signé une extension max pour Brandon Ingram de 158 millions sur cinq ans en novembre dernier. Et puis il faudra un moment donné mettre la main à la poche pour garder les services de Zion Williamson. De ce fait, la prolongation ou le transfert de Lonzo Ball doit être pensé sur le long terme. Comment faire pour allier ces trois joueurs ensemble ? Faut-il mettre un gros contrat sur Lonzo ? Que peut récupérer New Orleans dans un potentiel deal ? Il est important de dire que malgré les rumeurs, les Pelicans ne semblent pas vouloir bouger Zo tout de suite à la deadline. Juste une petite parenthèse, l’association avec Zion marche plutôt pas mal (selon NBA.com, lorsque Lonzo Ball et Williamson sont sur le terrain, l’offensive rating des Pelicans passe à 117,7, contre 110,8 sans Lonzo, et en défense on passe de 113,9 avec Ball à 118,8 sans lui) et Ball réalise une campagne assez solide dans l’ensemble, avec 14,2 points (à 42,5% au tir dont 38,5% à 3-points), 4,2 rebonds et 5,6 passes de moyenne. Du coup, comme le rapporte Kevin O’Connor de The Ringer, il y a des doutes quant au transfert de Lonzo :

« Il y a un scepticisme dans la Ligue sur le fait que les Pelicans vont bouger Ball avant la date limite, mais cela n’empêchera pas les équipes d’essayer. »

On peut toutefois noter l’intérêt de deux équipes sur le dossier Lonzo : Chicago et Atlanta. Chicago, dixième à l’Est, aurait déjà émis une offre, mais qui ne convient pas aux Pels. On les comprend, quand on demande un jeune joueur à développer ou un choix de premier tour de Draft, on s’attend à mieux que Tomas Satoransky et des choix de deuxième tour. L’idée de développer un jeune joueur est à garder en tête. En effet, avec Brandon Ingram sur un gros contrat et Zion que tu comptes prolonger, il te faut libérer de la place en banque. Un jeune joueur ne coûterait donc pas trop cher, mais il faut tout de même qu’il soit assez fort pour aider les Pels, actuellement onzièmes à l’Ouest. C’est là que l’offre d’Atlanta entre en jeu car il y aurait des discussions impliquant Cam Reddish. L’ancienne paire de Duke Reddish – Zion pourrait bel et bien se reformer sous le maillot des Pelicans, pas mal pour les automatismes ça. Drafté à la dixième position en 2019, il tourne à 11,2 points cette saison mais avec un horrible pourcentage à 3-points de 26,2%. Pas la même production que Lonzo Ball et surtout pas le même type de joueur, et puis on parle d’un jeunot qui est actuellement à l’infirmerie pour des douleurs au tendon d’Achille. Cependant, le potentiel est là des deux côtés du terrain et Reddish est évidemment dans son contrat rookie jusqu’en 2023 avec un salaire tournant autour des 4-5 millions.

Certaines équipes tâtent le terrain sur le dossier Lonzo Ball : Bulls, Hawks, Clippers aussi. Il semblerait tout de même que Lonzo finisse cette saison sous le maillot des Pels, même si tout est possible. On a encore trois jours avant la trade deadline, voyons ce que cela nous réserve.

Source texte : The Ringer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top