Apéros TT

Atlanta Hawks : c’est la cata in Georgia ! Apéro TrashTalk

Nouveau chapitre dans la collection des zooms sur l’état de forme des franchises NBA, et aujourd’hui on s’intéresse à celui des Hawks, plutôt à classer dans la catégorie gastro-entérite. Ca perd à plus savoir qu’en faire, ça chouine en coulisses, bref ça sent le roussi en Georgie.

Ici-même, le lien censé accompagner absolument toutes vos journées

La hype était pourtant bien présente en début de saison. Rajon Rondo, Kris Dunn, Bogdan Bogdanovic, Onyeka Okongwu et Danilo Gallinari au rayon arrivées, Clint Capela enfin remis sur pieds, Trae Young en pleine explosion, John Collins dans le besoin de prouver sa valeur dans une année charnière pour lui, et les jeunes Cam Reddish et De’Andre Hunter en mission développement, bref tout ça sentait très bon le retour en Playoffs pour une franchise que pas mal de gens considéraient comme un futur poil à gratter à l’Est. Finalement seule la présence de Lloyd Pierce pour driver tout ça posait question, et si aujourd’hui le coach ne le sera peut-être plus tout bientôt, disons qu’il n’est pas le seul responsable d’une première moitié de saison… bien claquée. Blessures, comportements de divas, bisbille potentielle entre les stars de l’équipe, bref rien ne va comme prévu et le Process – s’il existe – prendra probablement une année de plus à se mettre en branle. Au milieu de tout ça l’émergence de De’Andre Hunter, au moins une bonne nouvelle, mais ces Hawks déçoivent et il fallait qu’on en parle de vive voix.

Vous connaissez la formule. On s’installe confortablement, on prend de quoi grignoter, on écoute et on réagit si on a envie. Let’s go !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top