Equipes

La Free Agency 2020 des Nets en 3 questions brûlantes : bon alors, elle arrive cette troisième star ou pas ?

Ou alors elle s’appelle tout simplement TLC hein.

Source image : NBA League Pass

Comme Kevin Durant, la NBA est sortie de sa zone de confort en décalant l’ensemble de son calendrier pour aller au bout de sa saison coûte que coûte. Et la prochaine va commencer dès le 22 décembre, ce qui promet une Free Agency 2020 bien particulière en ces temps de pandémie. Entre la Draft prévue en plein mois de novembre et des camps d’entraînement qui débutent le 1er décembre, les GM se préparent à transpirer très fort. On pense notamment à Sean Marks des Brooklyn Nets, qui va tenter de trouver le meilleur équilibre pour jouer le titre la saison prochaine. 

Bientôt un Big Three à Brooklyn ?

Après avoir frappé fort lors de la Free Agency 2019 avec le recrutement de Kyrie Irving et Kevin Durant, les Nets sont passés de franchise sympathique à futur candidat au titre. Le retour de blessure de KD et son association avec Uncle Drew devraient permettre à Brooklyn de jouer les premiers rôles, à condition évidemment que les deux superstars évitent l’infirmerie. Mais si les Nets ont déjà les pièces pour rivaliser avec les meilleurs, on se demande si quelque chose se prépare en coulisses pour permettre l’arrivée d’une troisième star. Aujourd’hui, l’équipe de New York se construit évidemment autour du duo Irving – Durant et le manager général Sean Marks veut monter le meilleur mix possible pour maximiser les chances de gagner une bague. Comme Brooklyn ne possède pas de marge salariale (et que le marché de la Free Agency 2020 n’est pas ouf), l’accueil potentiel d’un troisième grand nom ne pourra se faire que par un transfert et on peut dire que les Nets ont du beau monde à proposer. On pense notamment à Caris LeVert, Spencer Dinwiddie ou encore Jarrett Allen (qui est d’ailleurs éligible à une extension durant l’intersaison, et agent libre restrictif en 2021). L’un ou plusieurs d’entre eux seront forcément impliqués dans un possible package. Parmi les joueurs que pourrait viser Brooklyn, on pense en particulier à Jrue Holiday, qui serait dans les discussions de transfert actuellement. Excellent two-way player et coéquipier modèle, il serait assez complémentaire avec Kyrie et KD et à 30 ans, il est dans le même groupe d’âge (28 pour Irving, 32 pour Durant). Autre nom qui a tendance à revenir et qui transformerait les Nets en véritable monstre à trois têtes, Bradley Beal. Pour l’instant, Washington et Bealou veulent continuer l’aventure ensemble donc on voit mal un deal se réaliser, mais rien que de l’imaginer donne des frissons.

Les Nets peuvent-ils conserver Joe Harris ?

Il ne fait pas la une, il n’est pas une star, mais Joe Harris va faire partie des agents libres intéressants (il est non restrictif) de l’intersaison 2020. Vrai sniper, joueur intelligent et redoutable sans ballon, l’extérieur est précieux dans un collectif et il aurait clairement sa place aux côtés de Kevin Durant et Kyrie Irving. Niveau complémentarité, c’est plutôt pas mal là. Pas étonnant que Joe soit considéré comme une priorité de l’intersaison par Sean Marks. Dans le camp du joueur, une prolongation à Brooklyn semble aussi être dans les plans, mais il faudra trouver un accord sur le salaire pendant que d’autres franchises tenteront de se positionner sur le dossier. Faisant partie des mecs largement sous-payés en NBA ces deux dernières saisons avec un salaire annuel de huit millions de dollars, Joe Harris peut potentiellement viser deux fois plus vu son niveau actuel. Et à 29 ans, c’est bien le moment de capitaliser. Les Nets possèdent les Bird Rights sur Harris donc ils peuvent largement dépasser le cap pour le prolonger, sauf qu’ils dépensent déjà beaucoup d’argent sur le reste de l’effectif, eux qui seront véritablement en mode luxury tax. Vu le climat économique actuel, pas sûr que la franchise de Brooklyn souhaite s’enfoncer encore un peu plus financièrement malgré ses grosses ambitions et un proprio plein aux as. Alors, on trouve un terrain d’entente ou on se sépare ?

Timothé Luwawu-Cabarrot peut-il faire partie de la nouvelle ère ?

Il fallait bien qu’on parle de notre TLC national, surtout après ses performances dans la bulle. Parce que oui, Timothé, il a assuré chez Mickey, où il a profité de l’absence de nombreux éléments pour enchaîner les belles prestations. Quasiment 15 points de moyenne lors des seeding games avec des excellents pourcentages (50,6% au tir, 45,1% de loin, 89,5% aux lancers francs), c’est ce qu’on appelle saisir l’opportunité. Dans son premier match de Playoffs en carrière, face aux Raptors, l’extérieur de 25 ans est même monté à 26 pions avec 7 rebonds en prime. Lourd ! Ça n’a pas empêché les Nets de se prendre un très gros sweep mais Luwawu-Cabarrot a clairement marqué des points. Et du coup, on se demande, peut-il jouer un rôle dans ces Nets version Kyrie et KD ? TLC est sous contrat avec Brooklyn pour la saison 2020-21, un contrat qui est cependant non garanti, avec une partie de son salaire minimum qui doit tomber avant le début de la campagne et le reste en cours de régulière (1,8 million au total). Si on parle d’un deal évidemment très précaire pour le Frenchie, ça pourrait jouer en sa faveur dans le sens où les Nets dépensent déjà beaucoup beaucoup de dollars. D’après John Hollinger de The Athletic, Brooklyn pourrait le préférer à Garrett Temple, qui pèsera cinq millions si les Nets décident d’activer leur team option sur lui. Du coup, on se dit qu’il y a peut-être un coup à jouer pour Timothé, qui semble se sentir vraiment bien à New York après avoir enchaîné les déménagements.

Avec leurs deux stars, Steve Nash aux commandes et un coaching staff made in Phoenix, les Nets font évidemment partie des grosses équipes à suivre en NBA. Et il faudra les surveiller durant l’intersaison, car ils ont clairement l’ambition de jouer le titre

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top