Heat

Jimmy Butler a été IM-MENSE : 35 points, 12 rebonds, 11 passes, 5 steals, Buckets est rentré dans une autre dimension

Pour espérer survivre dans ces Finales NBA, le Heat a besoin d’un Jimmy Butler historique soir après soir. Et dans le match qu’il ne fallait absolument pas perdre, le leader de Miami a sorti une nouvelle perf all-time après celle du Game 3. 

On pensait que son triple-double à 40 points de dimanche dernier serait une masterclass isolée. Non pas qu’on ne comptait pas sur Jimmy pour continuer à sortir du lourd tout au long des Finales NBA, mais il était tellement énorme dans le Game 3 de la série que les probabilités de sortir une nouvelle performance du même calibre semblaient plutôt minces. Et pourtant, here we go again. Dos au mur, le Heat a encore une fois été porté par son numéro 22, absolument sur tous les fronts et en mode « Je ne suis pas encore prêt à mourir ». Déjà, le mec a joué 47 minutes et 11 secondes dans un Match 5 de Finales NBA, sans prolongation. 49 secondes seulement pour se reposer, on se demande comment il a fait pour tenir un tel rythme, surtout face à une équipe aussi physique que celle des Lakers. Et si Dwight Howard a bien essayé de lui arracher la tête, Jimmy était beaucoup trop solide, beaucoup trop fort dans cette cinquième manche, lui qui restait sur un Game 4 finalement décevant au vu de ses nouveaux standards. Cette nuit, Jimmy, c’est 35 points (11/19 au tir, un parfait 12/12 aux lancers francs), 12 rebonds, 11 passes décisives, 5 interceptions et 1 contre. Un nouveau triple-double de taré, encore un match où il a véritablement posé son empreinte sur le jeu des deux côtés du terrain. Quand il a fallu prendre les choses en main au scoring, il l’a fait. Quand il a fallu donner le ton en arrachant un rebond, il l’a fait. Quand il a fallu mettre ses copains dans de bonnes conditions pour qu’ils plantent, il l’a fait aussi. Et enfin, quand il a fallu se comporter en patron dans le money time, il a encore répondu présent.

Après un coup de moins bien dans la première moitié du quatrième quart-temps, où les Lakers étaient en mode rouleau compresseur (le score est passé de 93-82 pour Miami à 99-96 pour Los Angeles) et où le Heat était vraiment sur une pente savonneuse, Jimmy Butler a su reprendre les choses en main, peu importe la pression du moment. On vous refait la fin de match de Buckets juste pour le plaisir (fans des Lakers s’abstenir). Dans les deux dernières minutes, alors que le score était de 101-101, il a d’abord planté un tir à mi-distance sur la tronche d’Anthony Davis (!). Ensuite, après une grosse réponse de LeBron James, c’est Markieff Morris qui s’est fait enfumer par un fadeaway à la Jojo. Et enfin, quand le Heat était mené d’un point à deux reprises dans la dernière minute, Butler a pris ses responsabilités comme un daron en rentrant quatre lancers francs sur autant de tentatives. Miami passera devant à 17 secondes du buzzer final, et ne perdra plus jamais son avantage. Avec cette performance monstrueuse, Jimmy vient d’ajouter un nouveau chef-d’œuvre après celui du Game 3, et continue d’impressionner dans ses toutes premières Finales NBA. Vendredi soir, Buckets est devenu le premier joueur à réaliser deux triple-doubles lors de sa première participation à l’ultime série de la saison (merci Justin Kubatko) et le deuxième joueur de l’histoire avec plusieurs triple-doubles à 30 points au cours d’une même Finale NBA (merci ESPN Stats & Info). L’autre ? C’est son adversaire actuel LeBron James (en 2015), avec qui il a proposé un énorme duel dans le Game 5. Dernière stat pour la route, Butler est également le second joueur à réaliser un match de Playoffs en trois dimensions avec à la fois 30 points au compteur et 5 interceptions. Il vient de rejoindre Papa, mister Gary Payton (en 2000). Lourd, lourd, lourd. Difficile de vraiment trouver les mots pour qualifier cette prestation énormissime de Jimmy, alors on préfère laisser son coach Erik Spoelstra en parler.

« Il était remarquable, exceptionnel, rien que son côté compétitif. La Draft arrive là dans un mois, les jeunes joueurs devraient étudier Jimmy Butler en tant que two-way player. »

Rien à ajouter.

Un Game 3 historique, un Game 5 fantastique, on se demande jusqu’où Jimmy Butler va aller dans son délire. Les Lakers vont en tout cas devoir trouver un moyen pour ralentir la bête car là, Buckets vient de relancer la série d’une manière très impressionnante. Vivement dimanche comme dirait l’autre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top