Thunder

Quelle destination pour Chris Paul la saison prochaine ? Le Point God a encore des miracles à réaliser

Et si c’était le feuilleton de l’intersaison ?

Source image : Youtube/NBA

On parle de plus en plus de reconstruction du côté d’Oklahoma City après une bonne saison inattendue. Chris Paul a 35 ans, sa cote est clairement plus élevée qu’en début de saison : le bon moment pour tenter de récupérer des assets et le trader, mais où ?

On attendait le Thunder dans les bas-fonds de la Conférence Ouest avec un Chris Paul en bout de course, moqué pour son énorme contrat, mais CP3 a fermé pas mal de bouches cette saison. OKC a fini cinquième à l’Ouest avant de pousser les Rockets en sept matchs lors du premier tour pour quitter la bulle avec les honneurs. Le meneur a montré qu’il en avait encore sous le coude et son leadership a épaté toute la Ligue. De quoi attirer l’œil de plusieurs franchises en quête d’expérience et d’impact immédiat ? La question peut se poser. D’autant plus que le Thunder pourrait être tenté de profiter de cette belle saison individuelle et collective pour refourguer le Point God en échange de quelques assets intéressants, histoire d’accélérer sa reconstruction et laisser les clés du camion à Shai Gilgeous-Alexander.

Chase Hughes de NBC Sports liste cinq équipes qui pourraient être tentées de récupérer CP3 : Utah, Phoenix, Philadelphie, Chicago et évidemment… New York. Focus sur Utah d’abord, où Hughes évoque un potentiel trade entre Mike Conley et Chris Paul. Le Jazz a de quoi être déçu avec son élimination au premier tour après avoir mené 3-1 face aux Nuggets, CP3 pourrait aider les Mormons à aller plus loin. Mais cette fin de saison dans la bulle a permis de redécouvrir le vrai Mike Conley. 19,8 points à 48,3% aux tirs et 50,8% à trois points et 5,2 passes de moyenne contre Denver, le meneur du Jazz a repris des couleurs après une saison régulière médiocre, voire pire. Pas sûr que le Jazz soit intéressé pour swapper son meneur avec CP3 donc, d’autant plus que Conley (32 ans) a encore quelques années devant lui et que Donovan Mitchell a déjà l’air confiant pour la suite. Comme indiqué par Chase Hughes, l’intérêt d’un tel deal pour le Thunder, c’est la fin de contrat de Conley, prévue en 2021 (2022 pour CP3). Quant aux Suns, ils ont fait kiffer pas mal de monde dans la bulle pour finir cette saison sur une série de huit victoires : de quoi repartir au charbon avec pas mal d’espoir dans l’Arizona. Ricky Rubio a fait du bien aux Valley Boyz mais CP3 serait une upgrade évidente, mais pour deux saisons seulement. Suffisant pour lâcher des assets à potentiel côté Phoenix ? L’ancien meneur des Clippers apporterait en tout cas un boost d’expérience précieux dans une équipe ambitieuse après dix saisons sans Playoffs.

Après le sweep des Sixers au premier tour, le GM de Philly, Elton Brand, pourrait être tenté de ramener un vrai patron dans cette équipe. Chris Paul arriverait dans un roster talentueux mais qui peine à passer la marche supérieure. Le fit avec Joel Embiid paraît plutôt cool sur le papier et l’arrivée d’un meneur comme CP3 permettrait à Ben Simmons de jouer en point forward. Mais pour quelle contrepartie ? Le Thunder veut sans doute reconstruire, mais pas à n’importe quel prix et certainement pas à 147 millions sur 4 ans. On oublie donc l’horrible contrat de Tobias Harris. Al Horford ? Pourquoi pas, le bonhomme ayant pas mal galéré cette année à Philadelphie. Concernant les Bulls, ils ont des jeunes talents : Zach LaVine, Lauri Markkanen, Wendell Carter Jr., Coby White, mais on se demande quel est le plafond réel de cette équipe en l’état. Jim Boylen a tenté pas mal de choses à Chicago mais aider les jeunes à se développer ne faisait pas partie de ses (faibles) « compétences ». La franchise cherche enfin un nouveau coach, Chris Paul pourrait être le relais idéal entre le futur entraîneur et les jeunes Taureaux, ce qui permettrait de passer rapidement un cap dans une Conférence Est où les Playoffs ne sont jamais vraiment très loin. Allez, on a gardé le meilleur pour la fin avec… les Knicks. Liée aux rumeurs autour de 75% des joueurs de la Ligue depuis trois ans, la franchise de New York se retrouve pourtant avec Julius Randle comme go-to-guy. Triste situation, la moquerie devient un peu trop facile et on se dit que CP3 pourrait apporter un peu de sérieux à cette franchise et un peu de vie au Madison Square Garden. Mouais. Pour le duo avec R.J. Barrett, on dit oui, mais pour le reste… le futur Hall of Famer mérite sans doute une meilleure fin.

Entre volonté d’apporter de l’expérience à des jeunes pousses et nécessité de gagner au plus vite, pas mal de franchises pourraient passer un coup de fil à Sam Presti au sujet de CiPiFruit. Dans le lot, on peut même rajouter les Bucks après la sortie de quelques rumeurs au lendemain de l’élimination prématurée de Milwaukee. Allez, on fait fonctionner la trade machine en attendant de suivre le feuilleton CP3.

Source texte : NBC Sports

1 Comment

1 Comment

  1. Kouka29

    11 septembre 2020 à 13 h 28 min at 13 h 28 min

    Et pourquoi pas les Lakers ? Ils cherchent un 2ème créateur derrière LBJ en plus de permettre de réformer une partie du banana boat. En face ils peuvent toujours envoyer des vétérans d’expérience comme Green, KCP, Bradley et Kuzma.
    Et côté OKC ça permet de récupérer des vétérans spour entourer une équipe jeune et de récupérer un potentiel joueur offensif avec Kuzma

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top