News NBA

Pat Beverley, Paul George et Damian Lillard s’offrent le beef de la soirée : des tacles à la gorge de tous les côtés, on-va-lide

Ça envoie des missiles !

Source image : Montage TrashTalk

Samedi, dans les derniers instants de la rencontre opposant les Blazers aux Clippers, quelque chose d’inimaginable s’est passé. Damian Lillard, sur la ligne des lancers francs, craque complètement. Portland finit par s’incliner, mais ce n’est alors que le début d’une session trashtalking exceptionnelle.

Oh que c’est bon ! Mais que c’est bon. Si TrashTalk existe, c’est avant tout pour ce genre de moment. Quand les grandes bouches se croisent pour nous offrir une battle allant du terrain aux micros, et se terminant sur les réseaux sociaux. La to-tale. Les acteurs du jour ? Damian Lillard d’un côté, connu autant pour son killer instinct sur les parquets que pour ses rimes bien placés quand il est en mode Dame D.O.L.L.A., pas de doute c’est un très bon client. De l’autre, on a Pat Beverley, un spécialiste quand il s’agit de chambrer et foutre le bordel, ainsi que son coéquipier des Clippers Paul George, réputé pour sa magnifique déclaration de l’an passé, quand il a indiqué que le game winner légendaire de Lillard contre Oklahoma City était un « mauvais tir ». Du très beau monde donc, et tout est véritablement parti de la fin de match raté de Dame, auteur d’un terrible 0/2 aux lancers francs pendant que son équipe de Portland était menée 118-117. Alors que Lillard et Patoche (pourtant forfait) ont échangé quelques amabilités pendant la rencontre, ce dernier va profiter des ratés de la star des Blazers pour se moquer ouvertement du bonhomme : il explose de rire, fait le fameux geste « Dame Time », et reproduit même le salut réalisé par Lillard l’an dernier contre le Thunder une fois que la victoire des Clippers fut assurée, après un autre tir à 3-points manqué par le natif d’Oakland. INSOLENCE MAXIMALE. Évidemment, c’est arrivé aux oreilles de Dame D.O.L.L.A., qui a réagi dans la foulée :

« Patrick Beverley, je l’ai renvoyé à la maison par le passé, à la fin d’un match. Paul George, je l’ai renvoyé à la maison l’an dernier lors des Playoffs. Donc ils savent. La raison pour laquelle ils ont réagi comme ça, c’est parce qu’ils attendent beaucoup de moi, c’est un signe de respect. […] Ça montre à quel point ils ont été blessés quand ils ont dû traverser ce genre de situation à cause de moi. »

BOUM ! Grosse répartie de Lillard, et ensuite tout s’est enchaîné sur les réseaux sociaux. Paul George débarque pour balancer un « et cette année c’est toi qui va rentrer à la maison », et Pat Bev en remet une couche avec un « Cancun à 3 », histoire de dire que les Blazers seront bientôt en vacances, tout ça avec des émojis moqueurs. Wokay, ça devient vraiment intéressant là. Et ça devient carrément épique quand Lillard balance une bombe en direction de PG-13 : « vas-y, continue de changer d’équipe et de choisir la facilité, vous êtes des boloss ». Wow ! Face à ce missile, George conseille à Lillard de ne pas oublier son passage avec sa première équipe d’Indiana, où il a eu plus de succès selon lui, avant de conclure son message par un non moins croustillant : « Dame Time est sur le point d’expirer mec ». Enfin, Lillard publie une photo sur son compte Insta, avec comme légende une rime de Jay-Z dans le son Heart of the City : « Suckas pray and pray on my downfall but every time I hit the ground I bounce up like roundball ». Pour ceux qui galèrent en anglais, comprenez par là : « Ces faibles prient pour ma chute, mais à chaque fois que je tombe je rebondis comme une balle ronde ».

Fantastique, somptueux, magique. Les gars, s’il vous plaît, offrez-nous une série de Playoffs Clippers – Blazers. C’est obligatoire ! 

1 Comment

1 Comment

  1. Nicolas71

    10 août 2020 à 0 h 33 min at 0 h 33 min

    Tout ça pour un pauvre match de saison régulière gagné Paul George . Mais en attendant on retient qu’il a été humiliè devant toute la planète l’année dernière , et que cette action est devenue un des moments les plus mémorables des playoffs ces dernières années avec Kahwi contre les sixers en demi finale . Personne se souviendra des 2 lancers francs raté par Damian Lilliard dans 20 ans par contre tout le monde se rappellera que Paul George a été humilié et éliminé suite à ce tir . C’était pas la peine de faire le malin sur ce coup Paul George …

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top