News NBA

Les « Delete Eight » réclament un campus pour s’affronter cet été : tous au Parc Astérix avec les losers ?

Deux parcs, deux ambiances.

Source image : YouTube/Parc Astérix

Plus qu’un mois nous sépare de la reprise de la saison à Orlando mais huit franchises resteront tout de même sur le carreau. Pour ne pas totalement perdre le rythme et le peu de lumière qu’on leur donne, une partie de ces oubliées pousserait en faveur de l’organisation d’un tournoi dans les mêmes conditions que le campus qui est en train d’être construit en Floride.

Charlotte, Chicago, New York, Detroit, Atlanta, Cleveland, Golden State et Minneapolis ont un point commun : ils vont tous suivre la reprise de la NBA sur leur canapé. Il fallait y penser avant et ne pas sortir le tank du garage gagner plus de matchs même s’ils ont tous perdu entre 15 et 18 occasions de se montrer à cause du COVID-19 qui a précipité la suspension de la saison le 11 mars dernier. En attendant de savoir quand débutera la campagne 2020-21, de nombreux joueurs des « Delete Eight » ne souhaitent pas attendre six mois pour rejouer un match NBA. Un avis partagé par plusieurs dirigeants qui réclament à la Grande Ligue la mise en place d’un second campus où les cancres de la saison pourront s’affronter dans des rencontres télévisées en tout sécurité et en respectant les mêmes normes sanitaires qu’à Disney World selon Sam Amick de The Athletic. Loin d’être la priorité de la NBA en attendant le début de la reprise à Orlando, le sujet a tout de même été abordé lors de la téléconférence des GM avec la Ligue ce jeudi. Le projet n’en est qu’à sa toute première phase de développement mais certaines équipes dont les Wolves se seraient déjà inscrites sur la liste des volontaires pour accueillir un tel tournoi alors que les villes de Las Vegas et Houston sont de nouveau évoquées après avoir été snobées par la NBA pour la tenue des Playoffs. Néanmoins, il reste de nombreux obstacles à franchir à commencer par la NBPA qui ne prendra aucun risque comme l’a expliqué la directrice du syndicat des joueurs, Michele Roberts.

« Nous avons passé des jours entiers à trouver un protocole qui nous permette de dormir la nuit en sachant que le meilleur a été fait pour réduire les risques d’infection de nos joueurs et de nos staff. Si je n’avais pas eu ce sentiment, j’aurais recommandé à Chris [Paul, président de la NBPA, ndlr] et aux joueurs de rester chez eux. Mais je suis tranquille et ça me permet de dormir la nuit. […] Même si je comprends les inquiétudes des joueurs sur cette longue période sans match, je pense que ces équipes ont des moyens de profiter du fait de ne pas être invitées à Orlando. Mais à moins que nous puissions dupliquer le protocole qui a été établi à Orlando, je resterai assez méfiante. […] Donc oui, il ne faut jamais dire jamais mais il y a un standard à respecter. »

Etant donné le temps et l’énergie qu’il a fallu pour rendre cette reprise possible en Floride, les losing records risquent de devoir attendre un bon moment avant d’avoir droit à leur tournoi sponsorisé par Wish. De plus, la pandémie s’est abattue de plein fouet sur l’état du sud ces derniers jours et que l’inquiétude est réelle autour des conditions sanitaires au sein de la bulle à Orlando. Les Cavaliers, les Pistons et les Hawks qui sont les plus demandeurs vont donc devoir prendre leur mal en patience pour recommencer à engranger de l’XP et passer sur ESPN, d’autant que les Warriors se sont déjà montrés frileux au sujet d’une compétition estivale et que les Knicks ont aussi des réserves, eux qui pourraient potentiellement subir huit forfaits de la part de leurs futurs agents-libres. De nombreux points d’interrogation doivent encore être effacés avant d’espérer revoir Trae Young, Blake Griffin ou encore Zach LaVine et KAT en short durant l’été…

La NBA se concentre d’abord sur la bonne reprise de la compétition à Orlando avant de se pencher sur le cas des grands oubliés de cette fin de saison. Les cancres vont encore devoir être un peu patients. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top