Wizards

Bradley Beal n’est pas indifférent aux avances des Nets : si Bealou semble casé à Washington, attention à la tromperie

Quelques saisons avec KD et Kyrie, ça fait réfléchir, hein Brad ?

Source image : YOUTUBE

Bradley Beal aime être brossé dans le sens du poil visiblement. Les récentes rumeurs autour d’un trade aux Nets ne laissent pas indifférent l’arrière des Wizards. Sauf que Bealou a déjà sa darling depuis huit ans et ne veut pas s’en séparer, pour l’instant en tout cas.

À Washington, le froid a soufflé sur la capitale pendant une bonne partie de la saison. Au milieu de la tempête, les coups de chaud de Bradley Beal ont permis de faire bouillir la Capital One Arena. Sans son pote John Wall à la mène, le Real Deal a proposé une véritable mixtape lors de la campagne 2019-20. 30,5 points, 6,1 assists et 4,2 rebonds de moyenne pour le Sorcier. Forcément, ce genre de performances attirent l’œil des concurrents. Par exemple du côté de Brooklyn. Les Nets sont effectivement attirés par Brad pour former un ménage à trois diabolique autour de Kevin Durant et Kyrie Irving. Pour ESPN, Beal livre son ressenti et est assez fier d’être convoité :

« Ce n’est pas la première fois que j’entends ce genre de rumeurs. C’est intéressant. Pour moi, je vois cela comme un signe de respect, qui montre que j’ai fait de bonnes choses et que les gars veulent jouer avec moi. C’est un sentiment incroyable. Quand vous entendez que Kyrie [Irving] et KD [Kevin Durant] vous veulent, c’est incroyable. En même temps, vous ne savez pas à quel point c’est vrai, ni si cela serait facile à faire.

Et puis je me suis enraciné à D.C., je me suis consacré à cette ville, à cette communauté. J’adore la vie ici, et ce serait formidable de savoir que je pourrais me battre pour gagner ici au lieu de rejoindre une autre équipe. Mais je serais naïf de dire que je ne pense pas à ce genre de rumeurs. »

Sous contrat jusqu’en 2023 avec Washington mais avec une player option sur la saison 2022-23, Brad sait se faire désirer. Jouer pour une franchise qui prend toujours plus de hype chaque année avec Kyrie et KD, effectivement ça laisse à réfléchir. Mais Bealou est-il prêt à aller voir ailleurs et quitter son amour de toujours ? Pas sûr. Au contraire même. Le numéro 3 des Wizards espère plus que jamais faire de grandes choses à Washington. Drafté en 2012 par les Sorciers, il n’a connu que cette franchise. Et après la meilleure saison individuelle de sa carrière, Bradley Beal n’a certainement pas oublié son frère John Wall, bientôt de retour. 

« Ma plus grande motivation en ce moment est de jouer avec John [Wall] à nouveau. Je veux le voir revenir à son niveau, surtout que mon jeu a bien grandi durant son absence. Que pouvons-nous accomplir de grand ensemble ? Je suis tellement heureux qu’il soit en bonne santé, qu’il travaille dur. »

Ah, c’est beau l’amour. L’arrière des Sorciers ne se trompe pas. Jean Mur est lui aussi plus affamé que jamais à l’idée de revenir sur les parquets. Revoir le duo Beal – Wall, voilà qui pourrait être très excitant, et ça pourrait éventuellement bouleverser le paysage de la Conférence Est. Seul point d’interrogation, l’état de forme physique du meneur dragster. Le garçon veut fermer toutes les bouches du pays, mais est-ce que le tendon d’Achille va tenir et sera assez solide pour exploser les défenses adverses ? Car si Brad se retrouve encore tout seul au milieu de la capitale sans son frère de la ligne arrière, peut-être envisagera-t-il de déménager. Wait and see comme on dit outre-Atlantique. 

Bradley Beal a reçu une invitation dans l’arrondissement hypé de New York. Le Sorcier a pour l’instant refusé poliment les avances de Brooklyn. Bealou est un homme fidèle, mais pour combien de temps ?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top