Celtics

Les meilleurs ailiers de la saison NBA 2019-20 – Numéro 3 : Jayson Tatum a commencé comme un MIP, et il a fini comme un MVP

Jayson Tatum 25 avril 2020

Jayson Tatum à partir de février ? L’un des dix meilleurs joueurs de la Ligue, tout simplement.

Source image : YouTube

La rédaction de TrashTalk a parlé, et la troisième place de notre Top 6 des ailiers NBA en 2019-20 atterrit finalement du côté de chez Swan Jayson Tatum. Deux mois de moins et c’était la sixième place, deux mois de plus et ça finissait premier, voilà pour le résumé rapide de la saison de l’ailier des Celtics.

Le coup d’œil dans le rétro

Deux saisons seulement dans les pattes de Jayson Tatum et déjà un milliard de questions l’été dernier. Après son exercice rookie ? Jayson a une grosse hype tatouée sur le front. Le gamin est un joueur complet, délié, le body est en passe de se transformer et aucun doite sur le fait que les Celtics tiennent-là une sacrée pépite, notamment après des Playoffs qui l’ont vu augmenter encore son écot et postériser, au passage, un certain LeBron James. Et quand tu postérises LeBron ça n’a beau être qu’une action isolée… ce genre de souvenir colle à la peau. La suite ? Énormément d’attentes mais une saison sophomore décevante, en tout cas dans la courbe de progression attendue. John Collins, De’Aaron Fox, Donovan Mitchell ou Ben Simmons, autant de deuxièmes années qui explosent mais Tatum, lui, tâtonne, presque une rime riche, Boston sort assez prématurément en Playoffs et les doutes existent alors concernant l’homme aux contours beaucoup trop propres. La saison 3 se doit donc d’être celle du véritable démarrage, et tant pis si c’est un démarrage en côte, ça le forgera pour la suite.

Sa saison 2019-20

Un an plus tard les résultats sont formels, Jayson Tatum a donc jumpé parmi les… stars de la Ligue. Bingo, on y est arrivé. Quelques cours particuliers de Kobe, ça faisait rire à l’époque mais beaucoup moins maintenant, un automne à faire chauffer le moteur et à partir de 2020… l’explosion. Des cartons à n’en plus finir, comme l’impression que le mec s’est offert une deuxième naissance, et voilà que Jayson Tatum joue autant comme un potentiel MIP que comme un futur MVP, rien que ça. Les deux équipes de Los Angeles sont notamment passées à la moulinette en sortie de All-Star Break et l’impression laissée par Tatum est presque divine, tiens, on en revient à l’héritage d’un certain n°8/24. La hiérarchie à Boston est alors toute trouvée, Jayson en 1 et tout le reste dans la charrue, si bien que l’on commençait même à se demander si les Celtics n’étaient pas en train de redevenir de vrais contenders en vue d’une Finale NBA. C’est con parce qu’il faudra attendre encore un peu pour savoir, mais alors attention les yeux si la version actuelle de JT commence à ressembler à ce à quoi on doit s’attendre. Un scoreur compulsif dans un corps parfait et dans un groupe qui vit bien, on a dit attention les yeux.

Ses stats

23,6 points à 44,8% au tir dont 39,8% du parking et 80,6% aux lancers, 7,1 rebonds, 2,9 passes et 1,4 steal et 0,9 contre en 34,6 minutes

Ses plus gros cartons

  • 23 décembre vs Hornets : 39 points à 15/29 au tir dont 4/9 du parking et 5/5 aux lancers, 12 rebonds, 2 passes, 3 contres et 1 steal
  • 5 janvier @ Bulls : 28 points à 12/15 au tir dont 2/4 du parking et 2/2 aux lancers, 7 rebonds, 2 passes, 2 contres et 2 steals
  • 12 janvier vs Pels : 41 points à 16/22 au tir dont 6/9 du parking et 3/3 aux lancers, 6 rebonds, 4 passes et 3 steals
  • 6 février vs Magic : 33 points à 11/24 au tir dont 5/11 du parking et 6/7 aux lancers, 8 rebonds, 5 passes, 2 contres et 3 steals
  • 14 février vs Clippers : 39 points à 14/23 au tir dont 5/10 du parking et 6/10 aux lancers, 9 rebonds, 1 passes, 1 contre et 1 steal
  • 23 février @ Lakers : 41 points à 12/20 au tir dont 4/7 du parking et 13/15 aux lancers, 5 rebonds, 2 passes, 2 contres et  steal
  • 26 février @ Blazers : 36 points à 14/22 au tir dont 8/12 du parking, 4 rebonds, 1 passe et 2 contres
  • 27 février @ Jazz : 33 points à 13/20 au tir dont 3/5 du parking et 4/5 aux lancers, 11 rebonds et 3 passes
  • 1er mars vs Rockets : 32 points à 14/24 au tir dont 6/13 du parking et 7/12 aux lancers, 13 rebonds, 5 passes, 2 contres et 2 steals

La suite

Peut-être bien qu’on est allé un peu vite en besogne il y a deux ans mais risquons-nous quand même à une nouvelle prévision, et au pire des cas ça ne nous empêchera pas de dormir. Jayson Tatum. Est. Le. Futur. De. La. Ligue. Pas forcément le MVP unanime des dix prochaines années attention, mais clairement un mec en train de s’installer dans la catégorie All-Star +++. Niveau thunes on ne va pas trop s’en faire non plus hein, dans deux ans Tat’ verra son premier contrat se terminer et pourra très logiquement aller briguer un contrat max, à moins que Tonton Ainge ne vienne court-circuiter tout ça avec une idée farfelue. A-t-on été trop pressés avec Jayson ? Probablement. Est-on en train de tomber une nouvelle fois dans le panneau, tout hypés qu’on est après deux mois exceptionnels ? Peut-être. Mais sur ce que le garçon a montré en 2020, la décennie à venir s’annonce tout simplement incroyable.

Le Top 6 de la rédac

  1. Jayson Tatum
  2. Khris Middleton
  3. Brandon Ingram
  4. Bojan Bogdanovic
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top