Jazz

Le dernier épisode de la télé-réalité version Mormons est sorti : Rudy Gobert et Donovan Mitchell seraient prêts à tourner la page

Rudy Gobert Donovan Mitchell

Selon leur boss Dennis Lindsey, Rudy Gobert et Donovan Mitchell sont en bons termes.

Source image : YouTube

Quand on arrive à écrire sept fois sur le sujet lors des deux derniers mois, on sait que l’heure est grave. TrashTalk se transforme en télé-réalité version les Mormons à Salt Lake City et on repart donc pour un énième épisode de la relation entre Rudy Gobert et Donovan Mitchell, qui s’était dégradée après la contamination des deux joueurs au COVID-19.

Le mois dernier, on vous disait que les choses semblaient s’arranger entre les deux pépères. Et hier, c’était au tour de Dennis Lindsey, vice-président des opérations basket du Jazz, de monter au créneau pour parler de la situation via USA Today. Lindsey a effectivement participé à une conférence sur ZOOM avec des journalistes et évidemment, il ne pouvait pas éviter les questions sur la relation entre les deux All-Stars.

« Ils sont prêts à mettre ça derrière eux, aller de l’avant, agir de manière professionnelle. »

Bien. On espère vraiment que cette histoire est terminée car ce serait vraiment dommage de voir cette équipe se déchirer alors qu’elle montait en puissance sur les dernières saisons. Si les deux joueurs n’arrivaient pas à se réconcilier, on pouvait imaginer le trade d’un des deux gars et comme Donovan Mitchell devrait signer une extension cet été, Rudy Gobert aurait alors pu potentiellement faire ses valises pour aller… quelque part d’autre mais pas à Saint-Quentin, désolé les fans. Visiblement, le Frenchie ne nous baratinait pas lorsqu’il disait que sa relation avec son coéquipier s’améliorait.

« Nous sommes tous les deux prêts à sortir de tout ça et gagner le championnat pour cette équipe » avait-il déclaré le mois dernier.

Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis

Le jeu du chat et de la souris l’araignée a assez duré, les potins c’est marrant mais on préfère quand vous jouez au basket. Pas besoin d’être un génie pour comprendre que la relation du duo est un point d’ancrage pour la franchise et tout l’État de l’Utah. Lindsey est d’ailleurs encore mieux placé que nous pour le savoir.

« De manière basique, ils savent qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour accomplir les objectifs que l’on veut accomplir, comme être la dernière équipe debout en NBA [synonyme d’avoir gagné le trophée de champion ndlr]. »

Le vice-président se montre optimiste sur le sujet, et ne voit pas la crise du COVID-19 comme un réel problème pour l’ensemble de l’organisation.

« Écoutez, la soirée du COVID-19 [le 11 mars, ndlr] était sans précédent. Cette situation a apporté un microscope sur notre équipe. Cela dit, nous sommes très satisfaits de la composition de notre groupe, Donovan et Rudy en particulier. »

Il ne faut pas être dupe, même si la situation n’allait pas bien, Dennis Lindsey tiendrait également ce genre de propos. Le seul moyen de voir si l’entente est au rendez-vous, c’est d’attendre la reprise de la saison.

Cela fait maintenant presque deux mois que Rudy Gobert a été testé positif au coronavirus. The kid from Saint-Quentin restera étroitement lié à cette suspension même si encore une fois, rien n’indique qu’il est le véritable « patient 0 » de la NBA. Le confinement à rallonge semble, paradoxalement, aérer les esprits, et le rabibochage devrait alors enfin se concrétiser entre Rudy et Donovan Mitchell.

Source texte : USA Today

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top