Los Angeles Clippers

Paul George n’est pas encore à 100% : c’est sympa de nous laisser un peu de suspense avant les Playoffs

Paul George

On attend Playoffs P avec impatience.

Source image : Youtube

Régulièrement préservé, Paul George a fait savoir qu’il n’était pas encore de retour à son max. Quand on voit comment les Clippers tournent avec leur effectif au complet, ça peut commencer à trembler aux quatre coins de la Ligue.

La saison dernière, Paul George était candidat au MVP et au DPOY dans une campagne énorme individuellement à Oklahoma City. Malheureusement, une blessure l’a gêné en fin de saison et en Playoffs. Elle a duré tout l’été dans lequel il a été tradé aux Clippers et même jusqu’au début de l’exercice 2019-20. Du coup, ça donne 11 matchs manqués en début de saison et 10 autres en janvier. C’est beaucoup pour Paulo. Il réalise évidemment une moins bonne saison que l’année dernière de ce point de vue. Mais cela se ressent également statistiquement avec 21,2 points, 5,8 rebonds, 3,8 passes et 1,3 steal (contre 28-8-4-2 l’an dernier). La faute à des matchs de reprise sans vraiment de rythme mais également au fait d’intégrer une nouvelle franchise comme il l’explique au micro de Royce Young d’ESPN.

« Je ne suis pas encore revenu totalement à mon niveau. C’est une année difficile à cause des blessures. Être dans la rotation, être hors de la rotation. Et après jouer dans un tout nouveau système, avec de nouveaux joueurs, des nouveaux coéquipiers, des nouveaux coachs, un nouveau style de jeu. Ça a été beaucoup d’ajustements à faire pour moi. »

Pour l’instant, ce n’est pas encore ça. Il a quand même réalisé de belles performances cette saison en étant sur le terrain. Que ce soit offensivement ou défensivement, lui qui est unanimement reconnu comme l’un des meilleurs two-way players du monde. Mais tout ça prend du temps. Pas de quoi faire paniquer Doc Rivers qui ne vise qu’une seule chose pour les Clippers : être dans les meilleures disposition au moment de débuter la postseason.

« Nous voulons juste nous préparer et être prêts en Playoffs. Pour George, il a juste manqué trop de matchs. On le voit se rétablir. Je pense qu’il a encore du travail à faire, et c’est très tard dans la saison pour dire ça, mais avec ses blessures et le type de blessures qu’il a eu, il ne pouvait pas courir. Lors des quatre ou cinq derniers matchs, on peut le voir. On peut nous voir arriver. Quand il joue bien, nous sommes vraiment bons. »

Et justement c’est toute la problématique pour les Clippers. Leur groupe au complet n’a joué que peu de matchs ensemble, notamment à cause des bobos de PG13 mais pas seulement. Des blessures un peu partout, du load management et ça donne une saison plus que correcte mais presque décevante pour les Clippers. Attention, on parle du haut du panier en NBA. Ils sont aujourd’hui deuxièmes avec 42 victoires et 19 défaites. Mais on a parfois l’impression de les voir jouer en claquettes devant notre League Pass. Alors c’est bien pour arriver frais en Playoffs mais le groupe a beaucoup de nouveaux ajouts (Kawhi et Paulo en premiers, mais aussi Marcus Morris et Reggie Jackson récemment). Il faut donc trouver un rythme, une complémentarité, un jeu d’équipe pour la postseason. Parce qu’il faut bien se rendre compte que quand tout le monde joue, ça peut faire extrêmement mal. Les cinq dernières victoires de suite (face aux Grizzlies, Suns, Nuggets, Sixers et Thunder) sont là pour en témoigner et Paulo a été un bon artisan, notamment lors des deux derniers matchs. Mais c’est surtout ce sentiment de pouvoir accélérer à n’importe quel moment qui fait peur à tout le monde. Quand tout le monde s’y met, c’est comme si mettre un point devenait un enfer et ne pas s’en prendre n’est pas plus facile. Il est donc grand temps de réellement trouver un rythme et que le groupe joue ensemble au complet jusqu’aux Playoffs. Il y aura de sacrés armadas à affronter pour conquérir le titre qu’ils veulent, mais sans rythme et connaissance de l’effectif ça ne sera pas possible. D’ici là, les joueurs du Doc auront des bons tests. Notamment lors deux deux prochains matchs, demain à Houston et dimanche contre les Lakers. Alors objectif deuxième place, et objectif jouer, jouer, jouer. C’est le plus important aujourd’hui, surtout pour PG13. En espérant que quand il activera le mode Playoffs il ne sorte pas son 2/16 au tir.

Paul George revient peu à peu à son niveau mais il lui reste encore du chemin à parcourir. Il va falloir se dépêcher parce que les Playoffs ne sont plus très loin et qu’il ne peut pas arriver diminué au mois d’avril. Alors il reste 21 matchs pour se remettre dans la partie et arriver avec une équipe terrifiante pour glaner un titre en juin.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top