All-Star Weekend

Saint-Valentin vs All-Star Weekend, épisode 437 : tous nos bons conseils pour faire passer la pilule à baby chou

st valentin 14 février 2020

Il va encore falloir être très fort pour lui faire comprendre qu’un Rising Stars vaut bien mille films romantiques.

Source image : montage TrashTalk via YouTube

C’est une tradition, très souvent le All-Star Weekend nous fait la désagréable surprise d’être organisé aux alentours de la fête des amoureux. Cette année c’est même pire puisque le 14 février tombe donc un vendredi, et si Madame (ou Monsieur, car cet article s’adressera tout du long aux deux genres) avait depuis longtemps repéré le week-end du 14 comme une potentielle échappée belle au pays des mamours… vous avez pour votre part compris assez vite que le programme serait bien différent d’un partage de pommes d’amour et d’échanges de sourires mielleux.

Quand vous avez vu le weekend du 14 stabiloté en rouge sur le calendrier de la Poste trônant sur versant Ouest du frigo de la cuisine, vous vous êtes bêtement dit que baby chou avait enfin tout compris. Cette fois c’est la bonne, et peut-être même qu’elle avait eu l’idée de passer le week-end chez Monique, votre tendre belle-mère. On n’ira pas jusqu’à dire qu’elle ferait les courses pour toi et tes potes hein, mais disons qu’après quelques années et, il faut bien le dire, quelques déceptions pour elle, baby chou avait enfin compris : le All-Star Weekend ça bouge pas, parce que dans la vie il y a des priorités.

Oui mais non…

Oui mais non, caramba encore raté, car ce que vous n’aviez pas prévu c’est que février 2020 rimait aussi avec six ans de vie commune. Et les anniversaires, baby chou, elle ne les oublie jamais. Comme si fêter « des six ans » était vraiment obligatoire, pff, mais ça évitez tout de même de lui dire, vous éviterez par la même occasion un All-Star Break de deux semaines niveau câlins. Mais comment faire donc pour réussir à passer un week-end de rêve à mater Giannis Antetokounmpo, LeBron James ou Aaron Gordon… tout en garantissant la paix des ménages ? Équation compliquée mais pas insoluble, et on tente donc de vous mettre sur quelques pistes. Tout d’abord, si vos trois prochaines nuits risquent d’être bien occupées, mettez le paquet… le jour. Pas la première fois que vous enchaînerez nuit/jour/nuit/jour/nuit/jour/nuit/jour, oui oui, on parle bien d’un marathon démarrant avec Celtics-Clippers la nuit dernière et terminant lundi soir après le taf, et il vous faudra donc prouver à baby chou que cette Saint-Valentin vous tient à cœur au point de vous abîmer la santé pour elle. Encore heureux vous répondra-t-elle d’ailleurs, car vous vous l’abîmez bien toute l’année pour regarder Malik Monk et Markieff Morris à des heures insensées. Occupez-vous d’elle donc, emmenez-là manger un morceau à midi, emmenez-là faire les boutiques cet après-midi en évitant scrupuleusement les quartiers bijouteries et sac à mains, souriez-lui et dîtes-lui que vous l’aimez. Il faudra bien ça, notamment au moment où vous lui demanderez de faire un stop chez Lidl car il vous faut des bières et des Chip’s pour ce week-end.

Terreur dans ses yeux, premier virage important, baby chou a compris et vous devez absolument rebondir.

Oui chérie mais demain par contre… j’ai prévu de vous emmener voir une expo toi et ta mère, tu sais celle dont tout le monde parle. Regards inquisiteurs, envie de vous péter à l’amende mais première réussite, baby chou semble comprendre que vous faîtes ce que vous pouvez pour vous faire pardonner. Mais est-ce que tu l’aurais fait un autre week-end ? Ou est-ce que c’est juste parce que tu veux pas que je crie ? Hum, un glaire avalé, un mensonge proféré et on a presque gagné.

La deuxième étape afin de valider le perfect ? Donner de l’intérêt à l’évènement aux yeux de baby chou, et pour cela trois techniques infaillibles. Premièrement, faire comprendre à madame que, vous aussi, vous avez parfois besoin de cet échappatoire, et qu’il est toujours épanouissant d’être passionné par quelque chose (sauf quand cette passion vous coupe depuis toujours du monde réel, mais à ne surtout pas dire aujourd’hui). Deuxièmement ? Évoquez du coup la venue de vos potes, et avant même qu’elle ne se rende compte que cette nuit quatre sauvages se vautreront sur son canapé pas fini de payer… expliquez lui que ce All-Star Weekend est un formidable vecteur de sociabilisation et qu’il est une merveilleuse occasion de voir ces potes que vous ne voyez pas assez souvent et qui vous rappellent vos plus belles années d’ado. C’est du violon hein, mais on adore ça. Le coup de grâce ? C’est très fourbe mais parlez pour finir à baby chou de ce festival de swag et de bogossitude tout au long du weekend, de ces marques qui pullulent, de ces mecs dont on ne sait plus s’ils sont basketteurs ou top models, et des Justin Bieber ou autres pop-stars qui se produiront pendant trois jours sur tous les écrans de Chicago. Loin de nous l’idée de faire une généralité hein, mais l’expérience nous a juste appris que J-Lo et sa veste en diamant attiraient plus l’œil de baby chou que le 360 de Giannis à l’échauffement ou le joli score de Joe Harris dans le concours à 3-points.

Pour résumer ? Mettre le paquet jusqu’à dimanche soir même si le sommeil vous harcèle, faire prendre conscience à baby chou que cet évènement représente vraiment beaucoup pour vous et tenter tant bien que mal de la raccrocher à cette passion en usant de subterfuges aussi sexistes qu’utiles. Allez, on vous regarde et on récolte dès lundi vos plus belles expériences, hâte de voir qui aura passé un beau week-end et qui attendra l’année prochaine pour en dire autant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top