All-Star Weekend

Preview Rising Stars Challenge : les jeunots lancent le All-Star Weekend, c’est parti pour trois jours dans les étoiles

Rising Stars 2020

Quel Boys Band va prendre le dessus ?

Source image : Twitter @NBA

Et c’est parti pour un week-end étoilé de plus. Ça se passe du côté du United Center de Chicago et cette nuit, c’est le Rising Stars Challenge qui est au programme des festivités. C’est le sixième round entre la Team World et la Team USA. Pour l’instant, ce sont les internationaux qui mènent 3-2 dans cette série.

À 3h du matin cette nuit, les youngstars vont pouvoir gonfler les pecs et montrer qu’ils ont les épaules pour devenir les futurs darons de la Ligue. Du côté de la Team Monde, la doublette composé de Luka Doncic et Shai Gilgeous-Alexander constitue le principal point fort de ce roster. Tellement talentueux, tellement en contrôle, tellement abusés pour leur âge (Doncic est un 1999 alors que le Canadien est un 1998) qu’on signerait tout de suite pour une éventuelle série les opposant en Playoffs. Cependant, les mecs autour d’eux sont également prometteurs. RJ Barrett nous gratifiera à n’en pas douter d’un ou deux coast-to-coasts plein de puissance et de vitesse, Brandon Clarke compte bien régaler la foule sur quelques petites passes lobées, et Rui Hachimura, capable lui aussi de monter à l’arceau, apportera une touche asiatique à tout ça. Quant à Nicolo Melli, fraîchement récupéré suite à la blessure de Deandre Ayton, Svi Mykhailiuk et Moritz Wagner, ils se chargeront d’envoyer de la bombinette from downtown. Ajoutez à cela le culot de Nickeil Alexander-Walker et de Josh Okogie, et vous obtenez une petite équipe sympa qui peut espérer garder l’avantage au nombre de victoires.

Car il faudra au moins ça pour contrer la Team des States qui se présentera face à elle. Pour faire face à la paire Luka-SGA, les Ricains pourront compter sur un futur All-Star aussi en la personne de Trae Young, associé potentiellement au grand favori pour le titre de Rookie de l’Année, Ja Morant. Là encore niveau showtime, on ne manquera de rien. Deux mecs qui ont une bonne maîtrise du pick-and-roll, très bons passeurs (on a le deuxième et le 12è à la moyenne de passes en NBA), un qui peut shooter du logo, l’autre qui peut jumper du logo, il y a donc fort à parier que ces deux-là seront dans les highlights du match. Si Brandon Clarke a la capacité de faire souffrir deux-trois arceaux, que doit-on dire du duo Zion Williamson – Miles Bridges ? Uber athlètes possédant de la dynamite dans les mollets, le premier choix de la Draft 2019 accompagné du sophomore des Hornets (sans oublier Morant) se feront un malin plaisir d’humilier celui qui osera se pointer sous le panier. Kendrick Nunn, l’un des meilleurs rookies de la saison, apportera toute sa panoplie offensive tout comme Devonte’ Graham, qui prendra cette rencontre en guise d’échauffement pour son concours du lendemain. Au sujet des big men, les USA ont un two-way player intéressant en la personne de Jaren Jackson Jr., l’intérieur de Memphis. Enfin, le trio Collin Sexton (qui remplace Tyler Herro), Eric Paschall et P.J. Washington dynamisera le banc grâce à la vitesse du meneur, le fighting spirit du Warrior et la qualité de shoot du Frelon.

Si on devait se mouiller et donner un favori, on pencherait plus pour l’effectif américain de par sa densité, le tout avec un Ja Morant MVP. Mais stop la théorie sur tableau noir pour aujourd’hui. La seule vérité, c’est le terrain, et c’est cette nuit à partir de 3h du matin que les jeunots vont pouvoir se rentrer dedans.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top