News NBA

Preview de la soirée NBA : c’est la rentrée des classes pour Andre Drummond, Marcus Morris et Andre Iguodala

Andre Drummond Cleveland Cavaliers 9 Février 2020

On pourrait croire à un photoshop mais non…

Source image : Youtube / Cleveland Cavaliers

Trade deadline oblige, on va voir certains joueurs avec des maillots différents cette nuit. Si pour certains, le changement ne devrait pas être trop marquant, on risque de faire le poirier en voyant un Andre Drummond aux Cavs ou un Andre Iguodala à Miami. On se croirait sur 2K. 

21H30 : THUNDERCELTICS

Dimanche soir oblige, la NBA programme une affiche à une heure très respectable pour faire plaisir aux fans européens amoureux de la balle orange. Un OKC – Boston, ça n’a certes pas la même saveur qu’il y a quelques saisons mais c’est clairement le genre de match qui se mate très bien. Si les Celtics ont l’avantage au bilan, ce n’est pas impossible que CP3 nous sorte un numéro de magicien dont il a le secret, histoire de faire l’éducation aux jeunes Tatum, Brown (certes incertain) et compagnie. Pour les romantiques, à voir la séquence câlin entre Steven Adams et Enes Kanter, les célèbres « Stache Brothers ». Attention quand même à la mauvaise digestion pour les joueurs, ce ne serait pas la première fois qu’on nous sort une affiche briquasse post-burger.

MINUIT : WIZARDSGRIZZLIES

Quand on parle d’un match avec du show, Washington et Memphis ne sont jamais loin. Deux équipes résolument offensives et qui jouent à mille à l’heure. Le boxscore devrait être heureux, les puristes défensifs beaucoup moins. Si vous voyez un 140-135 demain matin, il y a de fortes chances qu’il s’agisse de ce match. Et ils n’ont pas besoin d’overtime pour y arriver. Bradley Beal devrait pouvoir faire ses chiffres sans problème alors que de l’autre côté Ja Morant, JJJ ou le toujours précieux Dillon Brooks pourront gonfler leurs moyennes face au courant d’air défensif de la capitale fédérale. Assurément un des moments les plus funky de la nuit.

MINUIT : SIXERSBULLS

L’une des affiches les plus déséquilibrées, au moins sur le papier. Les Bulls ne jurent que par Zach LaVine et il est incertain pour ce match. Côté Sixers, c’est Al Horford qui pourrait squatter l’infirmerie. Dur d’imaginer les jeunes Taureaux aller chercher Philly à la maison mais sait-on jamais ! Ce n’est pas vraiment l’amour fraternel ces temps-ci au Wells Fargo Center. Cependant, sans Lauri Markkanen, LaVine, Kris Dunn, Otto Porter Jr. ou encore Wendell Carter Jr., on se demande bien qui va faire du bucket. Pourquoi pas notre Adam Mokoka national ? Auteur d’une performance historique contre les Pelicans il y a trois jours, l’ancien du BCM Gravelines-Dunkerque aura peut-être un coup à jouer avec la moitié de l’effectif à l’infirmerie. À lui de jouer.

MINUIT : HAWKSKNICKS

Pas le match le plus sexy mais juste pour voir les jeunes talents des Hawks et notre Franky national, on pourrait zapper un peu sur la State Farm Arena. Trae Young est incertain, sans lui le match perd de sa saveur clairement. John Collins va avoir tous les shoots qu’il désirera. Pour les Knicks, le départ de Marcus Morris va encore accroître les responsabilités offensives d’un Julius Randle qui doit probablement se demander ce qu’il fout encore là. Deux Poste 4 en leader offensif, pas vraiment la NBA 2020 dans le texte mais why not comme dirait l’autre. On pourra peut-être assister au retour d’un Dewayne Dedmon qui ne cachait plus son spleen à Sactown. De quoi revoir un peu de ces Hawks 2019 ? On ne demande que ça.

01H00 : ROCKETSJAZZ

Le match au Toyota Center est sponsorisé par David contre Goliath, expert en duel nabot-géant depuis une éternité. Plus sérieusement, Houston va disputer une nouvelle rencontre en mode very small-ball et les Rockets vont devoir faire face à un obstacle de taille. Cet obstacle, c’est Rudy Gobert. Avec deux têtes de plus que P.J. Tucker, son opposant au poste, le pivot tricolore va avoir l’impression de jouer contre des enfants. Au Jazz de le gaver de ballons pour forcer Mike D’Antoni à changer ses plans (comment ?). D’un autre côté, et on l’a vu malheureusement au Mondial, mettre un joueur bon à trois points contre Rudy, c’est l’éloigner du cercle et ce n’est pas un grand défenseur extérieur. P.J. Tucker est un vrai poison dans le coin et Gobzilla va devoir choisir entre le laisser shooter et ouvrir la voie au cercle à des adeptes comme Harden ou Westbrook. Houston – Utah, c’est un match d’autant plus intéressant à suivre que les deux équipes se suivent au classement et qu’elles pourraient se retrouver au premier tour des Playoffs. Le match de ce soir nous servira peut-être de preview.

01H30 : CAVALIERSCLIPPERS

L’ère d’Andre Drummond à Cleveland commence ce soir ! Fans des Pistons, nous vous laissons une minute pour aller gerber tandis que pour les autres, ce sera une vraie surprise de voir le big man avec un autre jersey que celui des Bad Boys, surtout à… Cleveland. On aurait pu s’attendre à un move d’un contender à la Marc Gasol mais non, il va finir dans une équipe encore plus bancale que la précédente. On sera particulièrement attentif à son association avec Kevin Love. Offensivement parlant c’est intéressant et complémentaire mais défensivement ça va faire rire. Et pour ne rien arranger, c’est Paul George et les Clippers qui débarquent. Si le pivot est bien vénèr’, il peut aller chercher du 20-20 contre Ivica Zubac sans problème. Sans Kawhi Leonard probablement au strip-club repos, c’est PG-13 qui va prendre le lead offensif, bien secondé par Lou Williams, Montrezl Harrell et… Marcus Morris. Le jumeau n’était pas dispo hier soir mais il est attendu en tenue pour la visite au Rocket Mortgage FieldHouse. Encore un petit nouveau qui va devoir prendre ses marques. Mais bon, passer des Knicks aux Clippers, ça doit être autrement plus réjouissant.

03H00 : BLAZERS – HEAT

Si on pouvait prendre les Blazers des derniers Playoffs avec le Heat d’aujourd’hui, on aurait le droit à un sacré match. Malheureusement, Portland tire un peu la langue depuis le début de saison et sa neuvième place n’est protégé que par les exploits de Dame D.O.L.L.A. qui a décidé de balancer tous les extincteurs depuis un mois. Le All-Star joue à un niveau monstrueux et on souhaite bien du plaisir au Heat pour l’arrêter. Très forts à domicile, les copains de Jimmy Butler, forfait pour ce match, n’arrivent pas à garder le cap hors de leurs bases. On verra si les ajouts d’Andre Iguodala et Jae Crowder pourront inverser cette tendance. Aucun match ne peut être lâché par les Blazers, qui savourent sans doute le rodéo trip manqué des Spurs. Le seul souci, c’est que c’est Memphis qui a le huitième spot et les Grizzlies s’y attachent solidement. Une victoire contre la bande à Pat Riley et une défaite des Grizzlies à Washington pourraient redonner un peu le sourire à Damian Lillard, qui en a encore gros après la bourde des arbitres contre le Jazz.

Sept affiches au programme ce dimanche et il y en aura pour tous les goûts. La lutte pour les Playoffs (Memphis, Portland), l’intégration des nouveaux joueurs (Drummond, Morris, Iguodala) et certaines équipes qui voudront se racheter (Rockets, Clippers), on devrait avoir droit à du spectacle. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top