Bulls

Soirée historique pour Adam Mokoka à Chicago : 15 points en 5 minutes à 100% au tir avec l’accent français, du jamais vu

Adam Mokoka 7 février 2020

Et toi, tu faisais quoi à 21 ans ?

Source image : NBA League Pass

Quand on voit la nouvelle génération qui arrive, on peut être rassuré quant à l’avenir du basket français en NBA. Hier, Adam Mokoka est définitivement sorti de l’anonymat en allant chercher un record jamais atteint depuis la création de la règle des 24 secondes en 1954.

Adam. Mokoka. Nos amis cainris vont encore avoir besoin d’un peu de temps pour réussir à prononcer son nom correctement mais cela vaut la peine de s’entraîner car ça ne devrait pas être la dernière fois que l’on entend parler de lui. Arrivé dans la Grande Ligue sur la pointe des pieds en signant un two-way contract avec les Bulls après avoir été recalé à la Draft, l’ancien Gravelinois a bien fait de croire en sa chance. Convainquant et régulier en G League avec Windy City, il n’avait eu droit qu’à cinq entrées en jeu dans le groupe de Jim Boylen avec aucun point marqué à 0/9 au tir en 17 minutes au total dans le garbage time des Bulls jusque là. Mais sous les yeux de sa mère arrivée dans l’Illinois le jour même, le Parisien est rentré dans une zone indescriptible à la fin du match contre les Pelicans hier soir. A -18 à cinq minutes du buzzer, le coach des Taureaux décide de fermer boutique et d’envoyer ses jeunes sur le front pour grapiller un peu d’expérience. Les tribunes du United Center commencent lentement à se vider quand le Frenchie prend littéralement feu sur le parquet.

Sans la pression du résultat, le champion d’Europe U18 avec Frank Ntilikina et Sekou Doumbouya en 2016 a pris les choses à son compte dans ce nouveau temps-poubelle. Une première bombe dans le corner à trois minutes de la fin suivie d’une deuxième quelques actions plus tard et la machine était lancée. Le numéro 20 s’improvise go-to-guy des Bulls et tous ses coéquipiers le cherchent pour qu’il continue de faire monter son score dans ce dépucelage NBA au scoring. Servi par Ryan Arcidiacono dans le même spot que son premier tir, il monte à neuf points et on se dit que c’est déjà une soirée parfaite pour le tricolore. Mais Mokoka est gourmand et veut voir jusqu’où il peut aller dans le peu de temps qu’il reste à jouer dans ce match. L’action suivante, il part au drive et évite les lames de Jahlil Okafor et Jaxson Hayes avec la faute en prime. On le retrouve encore dix secondes plus tard avec un eurostep fatal pour Jah qui se termine avec un lay-up facile. Mais il reste encore 30 secondes et de quoi rendre ce 6 février absolument mythique alors sur une dernière contre-attaque il résiste à la faute de Nickeil Alexander-Walker pour terminer au cercle. Explosion sur le banc de Chicago et dans les tribunes où le public pense avoir trouvé son nouveau héros. Des chants de « MVP » descendent même des gradins lors de son lancer-franc. La séquence est tout simplement irréelle.

Hier matin, Adam Mokoka aurait pu aller au United Center en métro sans être dérangé. Moins de 24 heures plus tard on le traite comme le meilleur joueur de la Ligue. Même si les deux lancers sont ratés, le Frenchie termine à 15 points à 100% au tir soit 3/3 de loin et 3/3 de plus près en cinq minutes. Une performance historique tout simplement car elle n’avait jamais été recensée depuis l’invention de l’horloge des 24 secondes en 1954 selon Elias Stats Bureau. Si avec ça Jim Boylen n’a pas envie d’en voir un peu plus cette fin de saison… Tout va très vite en NBA et ce genre de performance peut propulser une carrière. A l’arrière de garder les pieds sur terre et de continuer à travailler pour pouvoir reproduire ce genre de performance avec régularité dès qu’il sera appelé sur le terrain. La route est encore longue mais, à 21 ans, Mokoka a quand même mis un grand pied dans la porte hier soir.

Cocorico ! La grande famille de Français présents en NBA va peut-être rapidement devoir faire la place à un petit nouveau. On attendait plutôt Adam Mokoka sur des tâches défensives avec son physique NBA ready et ses qualités athlétiques mais si ça commence à tomber dedans ça pourrait vite être jackpot pour le meilleur espoir de Jeep Elite en 2018.

1 Comment

1 Comment

  1. Romain

    7 février 2020 à 13 h 47 min at 13 h 47 min

    énorme Adam, the boy came out hooping ! il a un joli shoot et la trajectoire est bien arrondie. Dommage qu’il ait raté tous ses LF mais sur un miss il y a eu rebond off, la balle lui est venue et son drive avec feinte pour monter au lay up était vraiment cool

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top