Bulls

Zach LaVine tutoie encore l’excellence face aux Pels : 46 points à 17/25, c’est assez pour devenir All-Star cette fois-ci ?

Soirée historique au United Center de Chicago : Zach LaVine et Coby White sont devenus les premiers coéquipiers de l’histoire NBA à rentrer au moins huit tirs à 3-points CHACUN dans la même rencontre, et les Bulls ont par ailleurs battu leur record de franchise de nombre de tirs du parking rentrés en un match avec 25, ne laissant aucune chance à des Pels qui voient ainsi leur série de quatre victoires d’affilée stoppée net. 

Il parait qu’il y a un All Star Game bientôt, et apparemment Zach LaVine a été mis au courant puisque l’arrière de 25 ans, jamais sélectionné au match des étoiles, enchaîne les performances hallucinantes les unes après les autres. Après en avoir planté 39 samedi sur le Magic, 35 sur les Wizards lundi, c’était donc au tour des Pelicans de prendre le tarif habituel et LaVine n’a pas fait dans la douceur avec 46 points, 7 rebonds et 4 passes, à 17/25 au tir dont un insolent 9/14 de loin. Record de points cette saison et à trois petits puntos seulement de son record personnel en carrière, LaVine a été grandiose face à des Pels qui en deuxième mi-temps ont très vite accusé un retard trop conséquent pour pouvoir revenir. Et puis comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seul, les Pels ont aussi dû faire face à un Coby White en mode pyromane, qui a pour sa part inscrit huit tirs de loin pour un total de 30 points et 7 passes à 50% au tir. C’est simple, les hommes de Stan Van Gundy ont fait face à un duo historique puisque jamais dans l’histoire NBA deux joueurs de la même équipe n’avaient inscrit huit tirs à 3-points chacun. 

Après un premier quart-temps dominé par les Bulls, NOLA va se réveiller et passer un 40-22 à des Taureaux qui une nouvelle fois n’arrivent pas à se mettre à l’abri quand ils dominent. Et en parlant de taureaux c’est le duo Lonzo Ball / Zion Williamson qui lance la charge dans le deuxième quart. Lonzo, encore énervé des rumeurs de transfert l’envoyant un peu partout, finira la première mi temps avec… 19 points dont quatre tirs du parking. Même efficacité pour Zion qui rentre au vestiaire avec 16 points et Daniel Gafford dans la poche. Une avance de 8 points pour les Pels (74-66) qui va pourtant fondre comme une glace en été dans le troisième acte. Si Lonzo a été impressionnant en première mi-temps, l’aîné Ball a bien refroidi en deuxième puisqu’il n’a inscrit que deux petits points. Avec un Brandon Ingram dans un jour sans (6/19 au tir) et un Eric Bledsoe en mode “I Don’t wanna be here” (5 points à 2/5 au tir), Zion s’est vite retrouvé un peu trop seul pour faire face au raz de marée LaVine-White. Les Bulls vont ainsi inscrire 40 points dans le troisième quart contre seulement… 12 pour les Pels qui, aussi incapables d’éteindre l’incendie que de mettre le ballon orange dans le panier, verront donc leur série de quatre victoires de suite s’envoler en douze petites minutes.

Sur la période Zach LaVine et Coby White inscrivent 25 des 40 points des Bulls, avec une efficacité digne des Splash Bros. L’ancien Tar Heels a  été particulièrement impressionnant avec cinq tirs à 3-points inscrits et avec une facilité qui, s’il trouve plus de régularité, peut devenir l’une des armes offensives les plus dangereuses de toute la Ligue. Les Bulls ont par ailleurs battu leur record de franchise du nombre de tirs de loin rentrés en un match au bout de… trois quart-temps, prouvant que tout l’Illinois était en feu complet ce mercredi soir. LaVine aussi, comme vous vous en doutez, a encore été impressionnant de facilité et à quelques semaines de désigner les remplaçants pour le All-Star Game, le double vainqueur du concours de dunk enrichit évidemment son CV avec ce genre de prestations, surtout quand la victoire est au bout. Et même si le bilan ne joue pas en sa faveur et que LaVine risque de souffrir du syndrome Bradley Beal, il faut bien reconnaître que peu de joueurs à l’Est jouent au niveau affiché par l’ancien Wolves depuis le début de la saison. Avec les victoires ce ne serait même pas un débat mais voilà, jusqu’à l’annonce des résultats, la participation de LaVine au ASG sera très incertaine et on espère que ce genre de performance fera pencher la balance en sa faveur dans le cœur des coachs.

Zach LaVine et Coby White ont marqué l’histoire en devenant le premier duo à rentrer au moins 8 tirs du parking chacun dans un même match. Les Pels ont beau avoir réalisé une première mi-temps très sérieuse, le coup de chaud des arrières des Taureaux a enterré définitivement les espoirs de NOLA de décrocher une cinquième win de suite. Côte Bulls, cette victoire permet de retrouver la dixième place et il ne sont plus qu’à une victoire du Top 8, profitant du faux pas des Hawks face à Dallas. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top