Raptors

Preview Raptors – Sixers : Marc Gasol joue avec trois grammes depuis un mois mais il veut faire pleurer Joel Embiid encore une fois

Joel Embiid

Il reste des mouchoirs ? C’est pour un pote.

Source image : NBA League Pass

C’est l’un des chocs de la nuit. Un review de la dernière demi-finale de conférence à l’Est, miam miam, surtout lorsque l’on se rappelle de la fin du dernier acte… Ce soir Kawhi Leonard ne sera pas sur le parquet mais ce soir Marc Gasol et Joel Embid seront bel et bien présents pour évoquer ensemble – ou pas – leurs souvenirs récents en commun. Quelqu’un a un paquet de mouchoirs ?

Un paquet de mouchoirs, de Kleenex, de mouquadous, selon que vous soyez soft, habitués des placements de produits ou spécialistes des expressions des années 2000. Bref, ce soir le partenaire de ce match sera à n’en pas douter cette boîte d’articles en papier servant à sécher vos larmes ou votre morve, avec dans le rétro cet exceptionnelle fin de Game 7 restée dans toutes les mémoires…

Un shoot rentré dans la légende de la NBA toute entière, une bague qui viendra ensuite se loger dans l’armoire à trophées des Raptors, mais la suite des évènements qui verra finalement le héros de tout un peuple partir aussi vite qu’il était arrivé un an plus tôt. Aujourd’hui ? Chacun a repris ses petites habitudes, chacun gagne plus de matchs qu’il n’en perd, et on est donc en présence de deux équipes qui pourraient très bien se retrouver, de nouveau, dans la même série de Playoffs dans quelques mois. Plus de Kawhi au Canada mais un Pascal Siakam qui a repris le flambeau du franchise player avec pertes et fracas, le duo Al Horford – Josh Richardson qui essaie tant bien que mal de combler côté Sixers les départs de J.J. Redick et – surtout – de Jimmy Butler, mais globalement deux franchises à l’heure au premier pointage, même si Toronto nous enjaille clairement plus que des Sixers un peu décevants dans le jeu et dans le bilan.

Cette nuit à la Scotiabank ? La clé du match résidera surtout dans la manière avec laquelle Ben Simmons et surtout Joel Embiid seront capables d’attaquer une équipe qui les avait tellement freiné en mai dernier. Une équipe qui défend à cinq peu importe qui est sur le terrain et qui avait notamment fait de la série du Camerounais un véritable supplice, Jojo terminant son effort dans des effluves de larmes symbolisant à la fois ce terrible scénario pour Philly et ce cauchemar vécu durant sept matchs face à des anciens terriblement malins et physiques (Gasol et Ibaka pour ne pas les nommer). Les autres points à surveiller et qui pourraient décider de l’issue de ce match entre deux grosses écuries ? Ben Simmons devra profiter de l’absence de Kyle Lowry pour gérer la bataille des backcourts et le banc des Raptors (Boucher, Thomas, Davis) devra continuer sur sa lancée merveilleuse du début de saison, qui prouve une fois de plus que les Raptors sont une vraie institution gérée au poil par un Masai Ujiri jamais en reste pour trouver de nouvelles perles.

Des Sixers qui voudront prouver que la chance a tourné, des Raptors désireux de montrer à Philly que certaines choses ne changent pas, et dans tous les cas un énorme choc de l’Est cette nuit à 1h30 du matin. Vous y serez ? Parce que nous… quelle question.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top