Equipes

Preview des Los Angeles Clippers 2019-20 : l’autre franchise de L.A. est rentrée dans une nouvelle dimension, bientôt la première bannière ?

Clippers

Kawhi Leonard et Paul George sous le même maillot, ça semble toujours aussi fou.

Source image : TrashTalk

Quel été, mais quel été du côté de Los Angeles ! Les Clippers s’étaient préparés pour faire du bruit lors de l’intersaison 2019, et ils ont réussi à attirer deux superstars dans leurs filets avec le transfert de Paul George et la signature de Kawhi Leonard. Après une très belle campagne 2018-19, ces deux arrivées propulsent clairement l’autre franchise de Los Angeles parmi les favoris pour le titre. 

À lire aussi :

Résumé des transferts de l’été

  • Ils arrivent : Kawhi Leonard, Paul George, Maurice Harkless, Patrick Patterson, Mfiondu Kabengele (transfert Draft), Terance Mann (Draft), Amir Coffey (two-way)
  • Ils prolongent : Patrick Beverley, JaMychal Green, Rodney McGruder, Ivica Zubac, Johnathan Motley (two-way)
  • Ils sont partis : Shai Gilgeous-Alexander, Danilo Gallinari, Wilson Chandler, Garrett Temple, Sindarius Thornwell, Tyrone Wallace

On s’attendait à beaucoup de choses durant l’été. On savait que les Clippers pouvaient potentiellement jouer un rôle majeur au cours de cette intersaison 2019 car ils avaient fait le nécessaire pour pouvoir recruter du lourd. On savait aussi que l’agent libre Kawhi Leonard était intéressé pour venir, lui qui voulait rentrer chez lui à Los Angeles. Mais personne n’avait imaginé ce scénario de début juillet. On se souvient tous de ce samedi matin au réveil. Alors qu’on attendait depuis plusieurs jours la décision de Kawhi, une breaking de folie a bouleversé le monde de la NBA. Transfert de Paul George d’Oklahoma City à Los Angeles contre Shai Gilgeous-Alexander, Danilo Gallinari et 150 choix de Draft, et signature de Leonard aux Clippers. Wow ! Les deux superstars qui rentrent à la maison en même temps pour former un duo de malade, bonjour le tremblement de terre de magnitude 7 à Los Angeles. Ce coup double a évidemment fait changer les Clippers de dimension, eux qui sont passés d’une équipe au collectif très sympa à cador de la Conférence Ouest. De plus, ils ont réussi à prolonger des éléments importants comme le meneur pitbull Patrick Beverley, essentiel dans l’identité Clippers, ainsi que JaMychal Green, Rodney McGruder (arrivé en toute fin de saison dernière) et le jeune pivot Ivica Zubac. On peut noter aussi un turnover au niveau des vétérans, avec les arrivées de Maurice Harkless et Patrick Patterson, et les départs de Wilson Chandler et Garrett Temple. Enfin, à la Draft, les Clippers sont allés récupérer deux produits de Florida State, à savoir Mfiondu Kabengele et Terance Mann.

Effectif pour la saison 2019-20

  • Meneurs : Patrick Beverley
  • Arrières : Landry Shamet, Lou Williams, Rodney McGruder, Terance Mann, Jerome Robinson
  • Ailiers : Kawhi Leonard, Paul George, Maurice Harkless, Amir Coffey (two-way)
  • Ailiers-forts : Montrezl Harrell, JaMychal Green, Patrick Patterson, Johnathan Motley (two-way)
  • Pivots : Ivica Zubac, Mfiondu Kabengele

Ça rigole pas. L’effectif des Clippers est bien lourd, avec bien entendu les deux superstars Kawhi Leonard et Paul George, mais aussi une belle armée derrière eux. Si les Clippers ont remporté près de 50 matchs l’an passé pour se qualifier en Playoffs à l’Ouest, ce n’est pas par hasard. Le coach Doc Rivers va se régaler avec de tels joueurs et on remarque tout de suite l’immense potentiel défensif de ce groupe, avec notamment trois véritables références dans ce domaine. Le meneur Pat Beverley est un chien de garde qui peut faire chier n’importe qui, tandis que Kawhi Leonard et Paul George sont tout simplement des candidats pour le titre de défenseur de l’année. Avec ces trois-là, mais aussi d’autres pièces intéressantes comme Maurice Harkless et JaMychal Green par exemple, les possibilités défensives sont multiples. Ça manque peut-être d’un vrai protecteur d’arceau mais dans l’ensemble, c’est effrayant et polyvalent. De l’autre côté du terrain, il ne devrait pas non plus y avoir de problèmes pour marquer des paniers, même s’il faudra voir comment Kawhi Leonard et Paul George cohabiteront quand ils seront ensemble sur le terrain. Les deux superstars peuvent planter 30 points chaque soir mais il sera intéressant d’observer la dynamique au sein du duo. Les Clippers possèdent également un scoreur certifié avec le sixième homme de l’année Lou Williams, accompagné dans la second unit par le productif Montrezl Harrell, sans oublier le tireur d’élite Landry Shamet. Du beau monde quoi. Niveau rotation, on partirait sur un cinq de base Beverley – Shamet – Leonard – George – Zubac, mais rien n’est gravé dans le marbre, loin de là. Doc Rivers a annoncé que ça pourrait tourner autour de Kawhi et PG-13 selon les matchs. Pas étonnant vu le nombre de possibilités à sa disposition. Et puis de toute façon, George va rater les premières rencontres donc y’aura déjà une autre combinaison pour commencer la saison.

Question de la saison : est-ce qu’on doit s’inquiéter de l’état de santé de Kawhi Leonard et Paul George ?

Sur le papier, le duo Kawhi Leonard – Paul George fait rêver. Mais on a là deux grands joueurs qui connaissent plutôt bien l’infirmerie. À Toronto l’an passé, Leonard est devenu le champion du load management suite à sa saison 2017-18 où il n’a joué que neuf matchs au total avec les Spurs à cause de sa mystérieuse blessure au quadriceps. Celle-ci aurait ensuite été à l’origine d’une douleur au genou au cours des derniers Playoffs. Si Kawhi a tout de même réussi à emmener les Raptors au bout, il était sur les rotules à la fin. Quant à Paul George, il sort d’un été où il a dû se faire opérer aux deux épaules. La saison dernière, après le All-Star Break, il a clairement été gêné par ses bobos et sa production a bien diminué alors qu’il était sur une campagne de MVP. On sait d’ores et déjà qu’il va rater les dix premiers matchs de la prochaine saison régulière et il faudra logiquement un peu de temps jusqu’à ce qu’il retrouve son meilleur niveau. Du coup, on peut avoir quelques inquiétudes sur la durabilité des deux superstars et leur état de santé sera évidemment un facteur important dans la réussite des Clippers cette saison.

Candidat sérieux au transfert : un package pour… Kyle Lowry

kyle lowry

On a galéré pour ressortir un candidat sérieux au transfert dans l’effectif actuel des Clippers, alors on a préféré mettre l’accent sur un potentiel trade qui pourrait arriver en cours de saison. Dans le podcast de Zach Lowe récemment, Adrian Wojnarowski d’ESPN a indiqué que Kyle Lowry pourrait être transféré au moment de la trade deadline, notamment si les Dinos connaissent une gueule de bois post-titre. Le meneur des Raptors vient d’être prolongé par Toronto mais ça serait en fait un moyen pour augmenter les chances de l’échanger. On a déjà parlé de ce scénario dans la preview des champions en titre, mais on n’avait pas mis en avant les destinations potentielles. Et selon Woj, les Clippers font partie du lot. C’est vrai qu’avec un Lowry en plus à la mène, Los Angeles deviendrait encore plus redoutable. Mais qui lâcher en retour ? L’ami Kyle pèse dans les 30 millions de dollars quand même. Quand on regarde le tableau des salaires des Clippers, on a Pat Beverley à 12 millions, Maurice Harkless à 11 millions, et tout le reste est en dessous de la barre des 10 millions. Pas évident. Il faudra peut-être céder aussi des jeunes joueurs prometteurs, comme un Landry Shamet par exemple.

Candidat sérieux pour la surprise : Terance Mann

Quand vous êtes rookie et que vous avez déjà la cote auprès de Kawhi Leonard et Paul George, c’est que vous possédez quelque chose de spécial. Terance Mann est un guard de deux mètres formé à Florida State qui a été sélectionné au deuxième tour de la dernière Draft. Séduisant en Summer League, intéressant lors du camp d’entraînement et en pré-saison, Mann a réussi ses débuts chez les Clippers et il pourrait avoir un rôle dans la rotation de Los Angeles, notamment à la mène où ça manque un peu de profondeur. Mann possède les qualités pour jouer meneur, un rôle qu’il est en train d’apprendre, c’est un bon rebondeur et un joueur globalement polyvalent avec un vrai potentiel défensif ainsi qu’une belle maturité. Un prospect intéressant donc, qu’il faudra suivre cette saison.

Meilleur et pire scénario possible : 

  • La hype qui entoure les Clippers se traduit sur le parquet, avec un Kawhi Leonard au top et un Paul George qui revient très bien de ses deux opérations aux épaules. Le duo fout un bordel pas possible des deux côtés du terrain, et les Clippers deviennent de loin la meilleure équipe défensive de la ligue, tout en étant redoutables en attaque. Lou Williams et Montrezl Harrell réalisent quant à eux une nouvelle campagne de toute beauté en sortie de banc, tandis que les jeunots du groupe (Ivica Zubac, Landry Shamet, Terance Mann…) progressent très bien grâce à un superbe collectif. Les hommes de Doc Rivers prennent les commandes de la ville de Los Angeles et même de la Conférence Ouest, avec une saison régulière à 60 victoires.
  • Absent en début de saison, Paul George est indisponible plus longtemps que prévu, ce qui oblige Kawhi Leonard à forcer un peu pour aider les Clippers à rivaliser avec les meilleures équipes de l’Ouest. Malheureusement, cela se retourne contre lui et il rejoint l’infirmerie pour quelques petits bobos. C’est le début d’une nouvelle campagne en mode load management. Dans le même temps, PG-13 galère à retrouver son meilleur niveau et les deux stars n’arrivent donc pas à maximiser leur cohabitation. Les Clippers possèdent heureusement un collectif solide mais la franchise de Los Angeles galère pour vraiment répondre aux attentes au sein d’une conférence hardcore. Ça gagne à peine quelques matchs en plus par rapport à la saison dernière et ça termine en dehors du Top 4 à l’Ouest.

Pronostic de la rédaction : 

Il suffit de regarder les différents bilans pour se rendre compte que les Clippers ont logiquement la cote au sein de la rédac. On est dans les 60 victoires et donc l’une des toutes premières places de la terrible Conférence Ouest. Le duo Kawhi Leonard – Paul George avec le collectif qu’il y a autour, c’est trop fort pour pronostiquer autre chose.

Rédacteur

Bilan

Alexandre M. 57-25
Alexandre T. 56-26
Bastien 58-24
Benoît 63-19
David 58-24
Giovanni 61-21
Nicolas 56-26

Dans leur histoire, les Clippers n’ont sans doute jamais eu une telle équipe avec de telles ambitions. L’autre franchise de Los Angeles a changé de dimension avec les arrivées des superstars Kawhi Leonard et Paul George, et on voit mal comment elle ne pourrait pas jouer le titre si tout le monde est en bonne santé. Pour les taper, faudra vraiment se lever de bonne heure.

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    20 octobre 2019 à 14 h 00 min at 14 h 00 min

    Les gars, je crois que je viens de trouver la chanson préférée de Kawhi, il se l’ai envoyé sous la douche tous les matins à Toronto… « California Dreaming » des Mamas and Papas…

    « All the leaves are brown
    An the sky is grey
    I’ve beeen for a walk
    On a winters day,
    I’d be safe and warm
    If I was in LA »

    Rien à ajouter, tout est dit 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top