One-on-One

Kawhi Leonard peut écrire l’histoire aux Clippers : guider une troisième franchise vers le titre, un exploit all-time à sa portée

Kawhi peut devenir le premier joueur de l’histoire à remporter un titre avec trois franchises différentes et trois titres de MVP des Finales.

Source image : YouTube

Champion NBA pour la première fois en 2014 avec les Spurs, Kawhi Leonard est rentré dans la légende la saison dernière à Toronto en guidant les Raptors vers leur tout premier titre. Clairement, sa campagne de Playoffs 2019 restera gravée dans les mémoires, mais le dernier MVP des Finales pourrait monter encore plus haut dans sa ville natale de Los Angeles. En effet, il a l’opportunité de réaliser quelque chose d’unique avec les Clippers.

Parmi les grands moments qui ont marqué la saison 2018-19, les Playoffs de Kawhi Leonard sont tout en haut ou presque. En l’espace d’une seule année à Toronto, il a réussi à porter les Dinos au sommet, eux qui n’avaient jamais participé à la moindre finale NBA dans leur histoire. Juste avant son arrivée en juin 2018, les Raptors restaient sur plusieurs éliminations frustrantes en Playoffs, dont une véritable humiliation face à ce diable de LeBron James. Et puis Kawhi est venu, il a vu, et il a vaincu. Des performances de dingue, des moments de folie comme ce buzzer contre les Sixers au Game 7, et à la fin la récompense ultime avec le Larry O’Brien Trophy. En remportant cette deuxième bagouze, Leonard a intégré un cercle très fermé puisqu’il est devenu seulement le troisième joueur à gagner le titre de MVP des Finales avec deux franchises différentes. Les deux autres ? LeBron James (Miami Heat, Cleveland Cavaliers) et Kareem Abdul-Jabbar (Milwaukee Bucks, Los Angeles Lakers). Pas mauvais ces gars-là n’est-ce pas ? Pour rappel, Kawhi avait raflé son premier titre en 2014 sous le maillot des Spurs, où il avait été élu meilleur joueur de la série contre le Heat de LeBron, Dwyane Wade et Chris Bosh. Contrairement à son rôle à Toronto, Leonard n’était pas le leader indiscutable de San Antonio à l’époque puisqu’il était entouré de Tim Duncan, Manu Ginobili et Tony Parker. Cependant, il avait logiquement été élu MVP des Finales pour sa contribution des deux côtés du parquet.

Aujourd’hui, Kawhi a donc l’opportunité de marquer encore un peu plus l’histoire aux Clippers, sa nouvelle équipe dans laquelle il a signé cet été en tant qu’agent libre. Il a l’opportunité de devenir le premier joueur à porter trois franchises différentes vers le titre NBA. Et ça, ça serait quand même un exploit énorme sur son CV, un exploit qui le propulserait dans une nouvelle dimension. Car réaliser quelque chose d’unique quand on parle de bague, ça pèse très lourd. Si on reste sur l’aspect historique, il faut savoir qu’il y a deux mecs qui ont gagné un titre dans trois endroits différents, à savoir John Salley et Robert Horry. Le premier a gagné sous le maillot des Pistons, des Bulls et des Lakers, tandis que le second a enchaîné les bagouzes avec les Rockets, les Lakers et les Spurs. Mais ces deux-là, sans leur manquer de respect, étaient loin d’être les leaders de leurs équipes respectives. Aucun n’a remporté le titre de MVP des Finales puisqu’on parle là de role players qui ont évolué dans l’ombre de véritables légendes du jeu. On n’est donc pas du tout dans la même catégorie. Par contre, Leonard aura un concurrent de taille étant donné que LeBron James est également en course pour accomplir cet énorme triplé, lui qui va tenter de récupérer son trône avec les Lakers. Ça tombe bien, les deux vont évoluer dans la même ville, dans la même salle, et avec le même objectif en tête. Cependant, la signification d’un titre avec les Clippers ne sera pas du tout la même qu’avec les Lakers.

Parce que oui, l’autre franchise de Los Angeles n’a jamais rien gagné dans son histoire. Comme les Raptors avant l’arrivée de Kawhi Leonard, les Clippers n’ont jamais participé aux Finales NBA, et ils ont quasiment toujours vécu dans l’ombre imposante de leurs voisins. La Cité des Anges, c’est avant tout la ville des Lakers, la mythique franchise qui possède 16 bannières de champion à son actif. Leonard aurait pu les rejoindre cet été pour former un Big Three monstrueux avec LeBron James et Anthony Davis, mais il a préféré monter sa propre team pour jouer le titre, en emmenant Paul George dans ses valises. Clairement, Kawhi a le matos aujourd’hui pour rivaliser avec n’importe quelle équipe de la Grande Ligue. Et vu ce qu’il a réalisé avec Toronto, on se dit qu’il peut refaire le coup avec les Clippers. S’il y arrive, le script sera tout simplement all-time. Parce qu’il peut non seulement devenir le premier joueur de l’histoire à remporter le titre de MVP des Finales dans trois franchises différentes, mais ça serait en plus dans sa ville natale de Los Angeles qu’il voulait absolument rejoindre et au sein d’une franchise qui a longtemps respiré la lose, tout ça au nez et à la barbe des Lakers. Difficile de faire mieux comme scénario. En attendant, la route sera longue bien évidemment car l’Ouest est une véritable dinguerie aujourd’hui, mais on sait que Kawhi Leonard est plutôt du genre à aimer les challenges. Avec les Clippers, il est devant une opportunité en or pour s’affirmer encore un peu plus parmi les très grands de son sport.

« Comme chaque année et avec n’importe quelle équipe, je veux tout faire pour gagner, mais il y a plus d’excitation étant donné la situation qu’il y a derrière et l’histoire que les gens pourront raconter si jamais je gagne cette saison. Chaque année je viens pour gagner, je veux marquer l’histoire cette année, mais il faut toujours prendre du plaisir, jouer dur, jouer la saison et laisser les résultats être ce qu’ils sont. C’est tout ce que vous pouvez faire. »

– Kawhi Leonard, via Chris Haynes de Yahoo Sports.

Sous son nouveau maillot des Clippers et dans sa ville natale de Los Angeles, Kawhi Leonard est prêt pour réaliser quelque chose d’historique. Avec un troisième titre NBA, accompagné d’un troisième titre de MVP des Finales, The Klaw intégrerait une catégorie à part, une catégorie où il serait le seul membre. Connaissant le bonhomme, il y a des chances qu’on ressorte ce papier dans le futur en disant, « wow, il l’a fait ce grand malade ». 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top