Pistons

Blake Griffin revient sur son rôle de recruteur pendant la Free Agency : « j’ai fait 0/3 cette année », donc Derrick Rose c’est pas ton idée ?

Blake Griffin

Le GM Blake n’a pas pu faire de miracles

Source image : Youtube

Malgré une masse salariale totalement bouchée, Blake Griffin a tenté de jouer les recruteurs cet été. Une expérience peu concluante mais malgré tout assez fun pour la star des Pistons. 

C’est la mode du moment en NBA : le recrutement entre joueurs. Oubliez le speech du GM et les PowerPoints de présentation pour vendre son équipe, ce sont les joueurs qui recrutent leurs pairs free agent durant l’été. Spencer Dinwiddie et Kyrie Irving, ce même Kyrie avec Kevin Durant, Paul George et Kawhi Leonard, les exemples ne manquent pas pour montrer le nouveau fonctionnement de la free agency. Un constat récemment partagé par Damian Lillard, au micro d’ESPN.

« C’est devenu énorme, parce que parfois, les coachs et les dirigeants n’ont pas autant de pouvoirs que les joueurs. Les joueurs sont potes maintenant. Je pense que dans le passé Michael Jordan n’aurait pas essayé de convaincre des gars de le rejoindre. Ils voulaient plutôt se faire face. »

Puisque les joueurs se recrutent entre eux, pourquoi ne pas tenter sa chance également ? C’est d’ailleurs ce que s’est dit Blake Griffin au début de l’été lorsqu’il a tenté de joindre quelques free agents. Inutile de tenter les gros noms, la masse salariale de Detroit ne le permet pas mais il y a toujours des role players intéressants à récupérer et Quake nous a donné sa manière de faire, dans le podcast Pardon My Take.

« J’ai passé quelques coups de fil, envoyé quelques textos, fait quelques recherches. Vous savez quoi ? Je crois être à 0/3 cette année. (Rires) » […]

« [interrogé sur Jeff Green, une de ses cibles, ndlr] Je lui ai écrit et genre trente minutes plus tard je vois : Jeff Green a signé avec le Jazz ».

Qui ne tente rien n’a rien et la tâche s’avérait particulièrement complexe pour Blake Griffin. Avec des finances dans le rouge, Detroit n’avait qu’une Mid-Level Exception et une Bi Annual Exception à offrir et ce sont Derrick Rose et Markieff Morris qui en ont profité. Derrière ça, on part sur du salaire minimum vétéran et pas facile de convaincre grand monde à ce tarif, surtout pour un joueur encore productif. Ironie de l’histoire, Jeff Green signera finalement au Jazz … au minimum. Sans doute que la possibilité de jouer dans le bel effectif monté par Utah était plus séduisante que jouer la huitième place à l’Est. Aucune info sur le nom des deux autres joueurs tentés par BG mais il ne mentionne jamais Derrick Rose, qui a pourtant signé cet été. Griffin voulait-il un autre joueur ? D-Rose était-il convaincu depuis un moment ? (Hello tampering) Impossible à dire mais niveau communication on a fait mieux dans le passé.

Blake Griffin a accepté de revenir sur son rôle de GM cet été. Tout dans l’auto-dérision, Quake nous offre une vision rafraîchissante du rôle des franchise players dans le recrutement estival. Espérons pour lui qu’il aura plus de réussite à l’avenir lorsque les finances du Michigan le permettront.

Source texte : ESPN / Pardon My Take

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top