Rockets

Les Rockets prêts à tout pour Jimmy Butler : Daryl Morey continue ses magouilles et chercherait des premiers tours de Draft

Daryl Morey

Tout ça pour que dans deux mois Chris Paul et Jimmy Buckets s’embrouillent à cause d’une caisse rayée.

Source image : standingosports.com

Quand un manager général a des vues sur un joueur, il est généralement prêt à tout pour s’attacher les services de son crush. Encore plus quand c’est Daryl Morey aux baguettes puisque le gros malin des Houston Rockets est au centre d’un chantier trois fois plus important que les lancers de Tacko Fall. Sacrifier ce qu’il a construit depuis quelques années ? Aucun problème !

Sacré bordel que la franchise texane depuis cette nouvelle élimination en Playoffs. Néanmoins, on semble observer un chouette début de réaction avec un Daryl Morey déjà complètement focus sur l’été des Rockets. Et oui, les tensions ne doivent pas éloigner les fusées de leur objectif qui est le trophée Larry O’Brien dès la saison prochaine. Du coup, Jimmy Butler apparaît comme la priorité des pensionnaires du Toyota Center. Dans un premier temps, la tête brûlée était annoncé au centre d’un échange direct entre les Sixers et Rockets ou faisant l’objet d’un trade en triangle. Seulement, les journalistes ESPN Adrian Wojnarowski et Zach Lowe nous informent d’un changement de stratégie de la part des dirigeants texans. La première étape consisterait à proposer Eric Gordon, P.J. Tucker et Clint Capela aux franchises qui ont beaucoup de marge salariale en échange de premiers tours de Draft. Ainsi, les Rockets pourraient gagner un peu de cap space tout en ayant de la came beaucoup plus facile à refourguer aux Sixers pour récupérer Jimmy Buckets dans un sign-and-trade. Le système D, il n’y a que ça devrait et le pire c’est que ça pourrait marcher. De toute façon, Philly n’a pas l’air chaud pour récupérer tous les gros contrats de Daryl Morey et il faut donc trouver d’autres solutions pour obtenir l’ancienne grande gueule des Bulls et des Wolves si ce dernier décide de prolonger en Pennsylvanie. Car on le rappelle, Houston n’aura pas le cap nécessaire pour lui proposer le max s’il décidait de devenir agent-libre cet été.

Pour ce qui est de la compatibilité entre Butler, Harden et Paul, on attend de voir mais la probabilité d’un craquage à mi-saison avec une vidéo diffusée sur Instagram où Cipi Fruit raye les caisses de ses compères semble quand même assez élevée. Car même si Daryl semble sûr de lui, la réputation du Curly n’est plus à faire et Madame Towns pourra en témoigner. Il n’empêche que balle en main, le All-Star pourrait faire grand bien aux Rockets avec 18,7 points, 5,3 rebonds, 4 passes et 1,8 interception de moyenne cette saison. Des statistiques bien salasses alors que le bonhomme était pourtant entouré de sacrés stars en les personnes de Ben Simmons et Joel Embiid. Si l’alchimie prend, il n’y a aucune raison pour que les Rockets ne s’affichent pas parmi les favoris pour le titre l’an prochain. Mais si un tel trio est formé, leurs pires ennemis risquent bien d’être eux-mêmes…

Bob le bri-co-leur ! Et oui, Daryl Morey n’en a clairement rien à foutre des tensions qui secouent sa franchise et rien ne peut dévier le GM de ses objectifs. Ne pas attirer Jimmy Butler à Houston s’avérerait être un échec mais il fallait y penser avant de proposer le jackpot Chris Paul !

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top