Blazers

Les Blazers veulent une 3ème star à Portland : et si Kevin Love rejoignait la paire Lillard-McCollum ?

Kevin Love

Lillard et McCollum sont là pour rester à Portland, mais quid d’un Kevin Love pour les épauler dans l’élite ?

Source image : NBA League Pass

Déterminés à cimenter leur place dans l’élite de l’Ouest, notamment après des Playoffs exceptionnels, les Blazers veulent frapper fort cet été : il faut ajouter une nouvelle star à Portland, et cela pourrait être un garçon qui se fait actuellement bien chier à Cleveland.

Ne pas se reposer sur ses lauriers. Voilà le motto qui pourrait diriger les prochains mois de Terry Stotts et ses associés, la franchise de l’Oregon ne voulant pas faire de ces Playoffs 2019 un acte héroïque isolé dans son histoire. Alors qu’on ne les attendait pas forcément au tournant, surtout un an après avoir été humiliés au premier tour des PO, les Blazers ont été la darling de ce récent printemps en offrant un parcours somptueux à tous les observateurs de la NBA : élimination du Thunder avec un shoot mythique de Lillard, élimination des Nuggets avec un Game 7 mythique de McCollum, derrière tu t’inclines contre Golden State mais en te battant jusqu’au bout. Cet élan ressenti autour de Portland donne envie au management de faire des affaires et d’améliorer l’effectif, comme le récent transfert de Kent Bazemore le souligne. Il y a un réel sentiment partagé autour des Blazers dans les coulisses de la NBA et qui est le suivant : si cette équipe ajoute une grosse pièce dans son effectif, elle pourrait faire trembler l’Ouest sans aucun problème. Un pur coach, deux stars sur le backcourt, des jeunes qui se développent bien, du role player qui se défonce, il y a de quoi être optimiste dans l’Oregon. Mais alors quelle star chercher ? Et comment réaliser un transfert sans broyer l’effectif ? Ce mardi, ce sont Adrian Wojnarowski et Zach Lowe qui se sont posés la question chez ESPN, et un nom ressort forcément de ces discussions quand on connaît la situation du joueur en question : Kevin Love. L’intérieur des Cavs zone dans une franchise loin d’être compétitive pour le moment, et Portland se frotterait les mains en ajoutant les skills de Kéké Lamoroso dans son armurerie.

Maintenant, entre désir et réalité, il y a un sacré pas à faire qui n’est pas aisé sur le papier. Comment récupérer un joueur comme Kevin Love ? Déjà, il faut se pencher sur les intentions des Cavs, qui sont propriétaires du joueur puisqu’il est sous contrat. Difficile de croire à une main forcée de la part de Love, on le voit mal nous faire une Kyrie et annoncer publiquement son envie de partir prochainement. Pas après ses déclas de l’an dernier, pas aussi tôt. Mais cela pourrait vite changer, si Cleveland stagne dans les profondeurs de l’Est et Kevin atteint la trentaine en soupirant. Et cela pourrait aussi changer du côté des Cavs, qui pourraient tout à fait rendre disponible leur intérieur dans le cas où ils sentent qu’ils peuvent retirer de belles contreparties en échange, tout en permettant à un joueur apprécié de jouer le titre dans une autre franchise. Une fois qu’on en est là, ce qui n’est clairement pas gagné et devrait se produire davantage en décembre-janvier qu’en juin-juillet, il faut mettre un package en place. Niveau contractuel, Portland devrait envoyer l’équivalent des 28 millions qui seront touchés par Love l’an prochain, pas mince affaire quand on voit les contrats présents chez les Blazers : Moe Harkless et Meyers Leonard à 22 millions, un jeune demandé en bonus comme Nassir Little ? Le management de l’Oregon croit en ses jeunes, compliqué donc de s’en séparer, à moins de lâcher du tour de Draft aux Cavs. Peut-être faudra-t-il passer par une troisième équipe, capable d’aider Portland à réaliser ses rêves. Aujourd’hui, en tout cas, dur dur de créer un pont solide entre Love et les Blazers.

Portland vient de voir Utah frapper fort dans sa division, en récupérant Mike Conley. Les Blazers doivent répondre, que cela concerne Kevin Love ou un autre joueur. La free agency devrait être bouillante dans l’Oregon.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top