Celtics

Clint Capela aux Celtics, une vraie rumeur ? Toutes les options sont revisitées en ce moment à Boston

Clint Capela
Source image : NBA League Pass

 

C’est le dernier bruit de couloir qui a fait bouger les habitants de Boston et de Houston. Selon Steve Kyler de Basketball Insiders, les Celtics auraient déjà mis les bases d’une réflexion pour un potentiel transfert autour de Clint Capela. Voyons en détail de quoi il s’agit.

La joie des réseaux sociaux, c’est aussi celle de prendre un tweet de 280 caractères et le tourner en une breaking news. Ton évidemment ironique, le reporter américain a été particulièrement embarrassé de voir une discussion avec un collègue être tournée en rumeur reprise par de plus grands médias. Car tel est le contexte de base. Kyler, qui répondait à Dakota Randall un collègue de NESN, a simplement évoqué le fait que Boston avait approché selon lui assez sérieusement les Rockets pour savoir ce qu’il en était de Clint Capela. Il faut dire que l’ami de Suisse est dans les rumeurs ces derniers temps. Comme on l’a vu via Daryl Morey, le boss à Houston, l’effectif de Mike D’Antoni n’est clairement pas à l’abris et Capela serait une cible évidente cet été. Marc Stein du NY Times l’a d’ailleurs validé dans la foulée il y a quelques jours, plusieurs équipes veulent se procurer les services de Clint. Le pivot est jeune, productif, en bonne santé, il a de la marge de développement, un contrat honnête sur la durée vu son taf quotidien, cela s’explique donc aisément. Mais alors pourquoi cette agitation autour des Celtics ? Tout simplement car, à Boston aussi, les rumeurs vont bon train et une transition pourrait avoir lieu cet été. C’est en cela que Danny Ainge et ses sbires, qui prévoient un maximum de scénarios divers et variés, sont dans les petits papiers des observateurs en interne. Quand on se remet dans la situation de Boston, qu’on sait qu’ils ont 4 choix de Draft le 20 juin, qu’il y a de plus en plus de poids sur la piste d’un départ de Kyrie Irving cet été et que cela impacte toutes les autres décisions estivales, il faut préparer ce qu’on appelle…

… un plan B.

Et voilà quel serait, vraisemblablement, l’option sur laquelle partiraient les Celtics en ce moment, derrière les rideaux verts du bureau de Danny Ainge. L’objectif reste le même, et il n’a pas vraiment changé. Boston fait partie des équipes intéressées par Anthony Davis, son arrivée dans le Massachusetts aurait un impact certain sur un meneur nommé Uncle Drew. Sachant que ce dernier est agent-libre cet été, il y a une prise de risque qui est énorme et que les décisionnaires de Beantown doivent bien juger. Est-ce que Kyrie prolongera si AD est récupéré le soir de la Draft…? Est-ce qu’il y a un scénario catastrophe qui existe, dans lequel AD est récupéré, mais Kyrie s’en tape et part tout de même dans une autre franchise ? C’est face à ce type d’interrogation que la rumeur autour de Clint Capela a du sens. Car il faut préparer un plan B. Il faut préparer une alternative, un scénario dans lequel Boston n’arrive pas à récupérer Davis, Kyrie Irving signe ailleurs, et là…? Allô Houston, par exemple. S’il faut envisager un avenir autour de Jayson Tatum, Jaylen Brown et un pivot, pourquoi ne s’agirait-il pas de Clint Capela ? Kyler, qui était au centre de cette dernière rumeur, mentionnait également le fait que les Celtics discuteraient discrètement de potentielles bases contractuelles avec Terry Rozier. Tout de suite, ça a plus de sens. Si ce groupe atteint un plafond avec les anciens que sont Kyrie, Horford et Hayward, pourquoi ne pas faire un grand nettoyage et repartir avec Brad Stevens, à la baguette de jeunes phénomènes comme Tatum, Brown, Smart, et peut-être le combo Rozier-Capela ? Beaucoup d’interrogations, mais une chose qui est sûre et certaine : le travail du management de Boston est de visiter toutes les possibilités, passer des coups de téléphone, jauger plusieurs types de transferts, bien utiliser ses choix de Draft, poser les bases d’une top free agency, et donc atterrir dans les rumeurs. Cela devrait s’accélérer dans la fin du mois, mais pour le moment, rien de bien formel si ce n’est un travail de management venant… d’un management.

Vu que Boston et Houston sont dans des situations assez particulières, entre envie de dominer dans leur conférence mais aussi tourner une page, il pourrait y avoir du business entre ces deux équipes. Murmures de couloirs actuellement, on ouvrira à nouveau le dossier quand l’avenir d’un certain AD sera déjà un peu plus scellé.

Source : Steve Kyler – Basketball Insiders

5 Commentaires

5 Comments

  1. killerdescore

    9 juin 2019 à 21 h 30 min at 21 h 30 min

    Capela ,ça change d’AD d’un coup
    sacré downgrade

  2. domdu40

    10 juin 2019 à 11 h 28 min at 11 h 28 min

    Smart/rozier-brown-tatum-horford-capela, je trouve que cela aurait un peu de gueule, entre un tatum à qui on donne le scoring, un horford daron de vestiaire, smart et rozier se partageant le poste un avec deux profils différents, et capela pour protéger la raquette et gober du rebond, avec un Morris et un Hayward en sortie de banc, je dis pourquoi pas

    • leprechaun00

      11 juin 2019 à 10 h 57 min at 10 h 57 min

      Tu envoies qui à Houston pour matcher les salaires et garder Horford et Hayward ?

      • domdu40

        13 juin 2019 à 22 h 22 min at 22 h 22 min

        J’envoie Aron bynes, il a activé sa player option à 5,6 millions, et ensuite soit un autre joueur ou du cash avec un tour de draft et un second tout de draft. A voir, mais tu n’y perds pas trop et les rockets récupère un tour de draft

        • leprechaun00

          17 juin 2019 à 14 h 12 min at 14 h 12 min

          My bad , je pensais le salaire de Capela bien + élevé . 15/16M , c’est pas excessif . Mais les Rockets n’auraient pas d’intérêt à l’échanger contre ce que tu proposes .

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top