Lakers

Rob Pelinka parle des Lakers et de la free agency : sortez le costume d’avocat pour une jolie plaidoirie, sur un air de bachata

Rob Pelinka

Amour, gloire et Lakers. Une chouette idée de série Netflix, condensée en 15 saisons de 27 épisodes.

Source image : ESPN

Le bordel. Non on ne parle pas du jeu des Suns cette saison mais bien de l’organisation interne de la franchise des Los Angeles Lakers. Car à vrai dire, on ne sait plus réellement qui dirige cet interminable chantier. Tant bien que chacun donne sa version des faits jusqu’à Maxence du Limousin. Qu’attend donc la franchise californienne pour redorer son blason ?

Plus tôt dans la semaine, on avait eu vent de tensions internes entre Magic Johnson ex-Président des Lakers, et son GM Rob Pelinka. De quoi plonger encore un peu plus l’institution Lakers dans le doute. Pelinka aurait selon les dires du Show Time Guy plaint le manque d’investissement de ce dernier dans la franchise compte tenu de l’énorme patrimoine que Buck possède. Enfin bref, depuis quelques jours c’est règlement de compte entre les différents acteurs du conflit et hier, le GM californien est du coup sorti dans les médias pour clarifier la situation des Lakers. Propos accordés au Silver Screen and Roll ainsi qu’au Spectrum Sportsnet :

« Je pense que le plus important, c’est que les joueurs se tournent vers qui nous sommes vraiment et non pas l’impression donnée par les autres. Nous savons tous que chaque jour de travail ici est synonyme de stabilité, force et solidarité. Pour moi, chacun de nous sait qui nous sommes vraiment ainsi que les qualités et caractéristiques que nous défendons. Nous restons persuadés que si les joueurs nous jugent et nous évaluent en fonctions de la qualité de l’organisation, beaucoup de joueurs voudront venir. »

Il fallait bien que quelqu’un réagisse, et Pelinka l’a fait de manière plutôt classique avec un joli rappel des valeurs et du boulot fourni à l’entrainement. Tu parles, le seul parquet qu’a foulé Caldwell-Pope cette saison, c’est celui du tribunal. N’empêche ça ne peut faire de mal à personne cette sortie médiatique, utile pour rassurer les journalistes, investisseurs et joueurs du roster actuel.

Comme on dit, je ne suis pas bête pour deux sous mais pour un million c’est différent et si le Rob avait quelque chose à dire ou à reprocher aux Lakers, il le ferait en interne. On en est à un point où l’on caricature (peut-être pas) tellement les dirigeants de la franchise que l’on ne sait plus où donner de la tête et que continuer comme si rien ne s’était passé est sûrement la meilleure chose à faire pour les Californiens. L’influence médiatique et le gros marché que génère cette équipe provoquent un feuilleton à chaque phrase prononcée, ne serait-ce que par l’intendant ou le vendeur de pizza à l’entrée du stade. Si bien que Pat Riley (ex-joueur et coach des Lakers) a réagi à cette affaire aux micros d’ESPN :

« Je n’ai jamais eu de problèmes avec Rob personnellement, mais ce genre de problèmes arrive tous les jours dans les franchises. L’organisation devient trop grande, il y a trop de gens qui sont là depuis un moment, ils commencent à donner leur avis sur plein de choses et c’est à ce moment que la culture commence à disparaître. Peut-être que l’honnêteté de Magic va faire réagir les Lakers. »

On rappelle que Pat Riley a été l’entraîneur de Magic Johnson, et que c’est ensemble qu’ils ont remporté quatre titres NBA. Même si on l’adore le Pat et que ses propos reflètent une grande sagesse, il n’a pas coaché la franchise californienne avec Buck comme Président et ne connait peut-être pas tout le conflit interne. Il en a d’ailleurs profité pour parler d’un éventuel retour à la direction des Lakers, toujours aux micros d’ESPN :

« J’ai pensé à revenir aux Lakers, seulement d’un point de vue sentimental. Mais ils ne m’ont jamais contacté, personne ne m’a officiellement contacté. J’ai une vingtaine d’amis qui aimeraient que je revienne, mais personne ne m’a demandé. »

Ce qui est certain, c’est qu’un retour de Riley à LA ne pourrait que faire du bien, de par son expérience et sa façon de gérer les affaires. On ne sait qui croire, Rob Pelinka tente sûrement de maquiller l’affaire grâce à une clarification sur l’éthique de la franchise. C’est Netflix qu’il faut mettre sur le coup.

Source texte : ESPN / NBCSports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top