Nuggets

Denver roule sur Portland et remporte le Game 5 : 124-98, pas de pitié pour les Blazers

Paul Millsap
Source image : NBA League Pass

Toronto a été intraitable avec les Sixers ? Denver n’a fait qu’une bouchée des Blazers. Pour les équipes évoluant à domicile cette nuit, il n’y a pas eu de pitié pour le camp d’en face : les Nuggets sont à une petite victoire d’un retour en finale de conférence.

L’ambiance était tendue au Pepsi Center ce mardi, avant le match. Et ce, pour plusieurs raisons. Déjà d’un point de vue purement sportif, puisque Nikola Jokic et ses camarades allaient jouer un des matchs les plus importants de l’année, mais ensuite d’un point de vue purement communautaire. En effet, une fusillade avait eu lieu un peu plus tôt dans la journée, dans une école aux alentours de Denver, plongeant la région dans une sale atmosphère. Mike Malone, en premier, était monté au créneau pour représenter la franchise et parler avec vigueur de ces types de désastres. Il fallait, ensuite, que ses joueurs suivent la voie de leur entraîneur pour donner un peu de bonheur aux fans des Nuggets. On peut dire que le message est passé, et collectivement. Sans laisser la moindre minute de respiration aux visiteurs, les soldats du Colorado ont mis les deux mains sur le volant de la rencontre et ne l’ont jamais lâché. Trop agressifs en attaque, trop collectifs et imprévisibles, trop solidaires en défense et profitant trop bien des erreurs d’une équipe de Portland pas du tout prête pour ce moment précis, les potes de Gary Harris créaient rapidement un écart dans la rencontre et ne regardaient quasiment plus dans le rétroviseur. Grosse défense, contre-attaque, jeu rapide, punition sur le repli léger des Blazers, et on recommence. Une fois le sale second quart-temps passé (34-22), Denver gardait les deux pieds sur l’accélérateur et fonçaient aisément vers une précieuse victoire.

Il faut aussi dire que, pour leur dernier passage devant leur public, Jamal Murray et sa bande avaient été particulièrement crades. On connaît l’importance d’un Game 5 dans une série à égalité, on connait aussi le contexte expliqué ci-dessus, mélangez tout ça et vous obteniez une performance globalement impressionnante de la part de Nuggets déterminés du premier au dernier homme. Pourtant, ce n’est pas comme si Nikola Jokic était incontrôlable au scoring, Jamal Murray plantait encore la trentaine, la réussite au tir était dingue ou un copain du banc prenait feu. Non, c’est l’ensemble des efforts qui a permis à Denver de donner cette sensation de rouleau-compresseur ce mardi soir. Paul Millsap est tout de même sorti du lot avec une nouvelle performance succulente des deux côtés du terrain, le couteau-suisse des Nuggets étant en mode All-Star d’Atlanta pour cette occasion spéciale. Mais c’est bien en respectant son plan de jeu que la franchise du Colorado a pu faire un pas de plus vers les finales de conférences, un terrain que Denver n’a pas connu depuis les belles années Billups – Melo – Gérard à la fin des années 2000. Le prochain test, en fait, sera le plus intéressant. Car si les Nuggets nous ont montré qu’ils pouvaient se rattraper à domicile comme à l’extérieur, ils ont surtout joué avec le feu et vécu un Game 7 anxiogène face aux Spurs au premier tour. Le meilleur moyen de ne pas se faire peur ? Terminer Portland, au Moda Center, dans quelques jours. Donner à Lillard et McCollum la possibilité de retourner au Pepsi Center et d’y faire pleuvoir les bombes est une option qui ne doit pas être envisagée côté Nuggets, et c’est avec cette approche qu’il faudra se ramener, en patron, à l’extérieur, pour y finir cette demi-finale.

Il fallait être prêt pour ce rendez-vous, les Nuggets l’ont été. Denver mène sa série 3-2 et a donc deux occasions de terminer les Blazers, à domicile ou en déplacement. Direction Portland, où les montres seront réglées pour un match absolument immanquable.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top