Rockets

Preview Rockets – Warriors, Game 3 : en cas de 3-0, y’a pas que James Harden qui va voir flou

James Harden Houston Rockets

James Harden aura une excuse si jamais il sort un 3/25 du parking.

Source image : NBA League Pass

Les Warriors ont assuré sur leur parquet, au tour des Rockets de faire pareil. Menés 2-0, les coéquipiers de James Harden n’ont pas le droit à l’erreur ce soir, à 2h30, au Toyota Center.

Les deux premières rencontres ont été disputées jusqu’au bout, mais alors que cette demi-finale de Conférence entre Houston et Golden State débarque dans le Texas, ce sont bien les double champions en titre qui mènent 2-0. En alignant sa fameuse « Death Lineup » dès le début des matchs, Steve Kerr pose beaucoup de problèmes aux hommes de Mike D’Antoni. Victime de cet ajustement dans le Game 1, Clint Capela a su se régler dans la seconde manche, pour finir avec un solide double-double (14 points, 10 rebonds à 5/7). Mais malgré une adresse globale correcte lors du Game 2 (46,8% au tir, 42,5% de loin), les Rockets ont cédé face à la force de frappe offensive de Golden State. Le cinq majeur fini à plus de 15 points par tête, emmené par un Kevin Durant à 29 unités. Maladroits, les Splash Brothers Curry et Thompson (6/22 du parking dans le Game 2) combinent tout de même pour 41 points, 8 rebonds, 7 passes décisives et 5 interceptions. En facteur X, Draymond Green, qui est de retour en pleine forme depuis le début des Playoffs. Un jeu collectif retrouvé, avec 24 passes décisives lors des deux matchs, et voilà les Warriors avec le couteau sous la gorge des Texans. Ces derniers doivent absolument s’imposer cette nuit, sous peine de se retrouver face à un défi insurmontable. Aucune équipe dans l’histoire de la Ligue n’a remonté un déficit de 3-0.

Mais le point majeur de ce Game 3 concerne James Harden. Touché à l’œil par Draymond Green, dans le Game 2, le Barbu est blessé, et sa vision n’est pas optimale. Un immense problème évidemment, puisqu’il est le meilleur marqueur des Rockets, et le plus gros volume de tir. Très maladroit lors du premier match (9/28), l’arrière avait fait mieux dans la seconde manche (9/19). Reste à savoir dans quel état est sa vision… et surtout si sa blessure est réelle. Chose que les Warriors n’ont pas l’air de croire, quand bien même les images parlent d’elle-même. Si jamais Harden rencontre de gros problèmes d’adresse, c’est toute l’attaque des Rockets qui balbutiera. Eric Gordon a montré dans le Game 1 qu’il pouvait être un lieutenant de luxe, avec 27 points à 10/19. Mais il faudra que la totalité des snipers soit au rendez-vous. Et si jamais le score est aussi serré que lors des deux matchs à l’Oracle Arena, quelqu’un d’autre qu’Harden devra prendre ses responsabilités. Est-ce que ce sera Gordon, ou bien Chris Paul se rappellera au bon souvenir des Warriors ? Auteur de 17, puis 18 points dans les deux premières manches, le meneur de jeu va devoir passer la seconde pour éviter à ses coéquipiers de perdre le troisième match.

Must-win pour les Rockets cette nuit au Toyota Center. Se retrouver mené 3-0 marquerait la fin quasi-certaine de la série, et serait un immense coup de massue sur la tête de James Harden et ses coéquipiers. Côté Warriors, enfoncer le clou dès le Game 3 permettrait de faire taire tous les sceptiques, après le premier tour gagné 4-2 face aux Clippers. Série tant attendue toute la saison, la confrontation entre Houston et Golden State pourrait prendre des allures de raclées… ou être totalement relancée.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top