Wizards

Prolonger Thomas Bryant serait la priorité des Wizards cet été : félicitations, le projet Dwight aura tenu deux semaines

Thomas Bryant

C’était grandiose.

Source image : NBA League Pass

Si la saison des Wizards n’aura pas été belle dans son ensemble, un petit rayon de soleil nommé Thomas Bryant aura tout de même réchauffé le coeur d’un paquet de fans de la capitale. Cela tombe bien, les deux camps aimeraient poursuivre leur idylle cet été.

C’est quand même bien fait, la vie. Surtout en NBA. On prend un joueur, on le fait jouer dans une franchise totalement flinguée et sans temps de jeu, et on voit ce qui se passe derrière. Prenez Bryant par exemple, d’abord chez les Lakers, ce qui n’est pas chose aisée quand on porte un tel nom de famille. Envoyé sur le parquet lors de 15 rencontres seulement, Thomas vit une saison rookie compliquée et on a du mal à le voir percer chez les pros. Puis, destin royal oblige, le pivot se fait signer au buzzer par les Wizards qui, a priori, n’ont pas vraiment besoin de grand renfort sous les arceaux. Il y a déjà Ian Mahinmi sur place, il y a Dwight Howard qui vient d’être signé, Bryant est donc payé au lance-pierres pour servir d’assurance en cas de cataclysme. Et bien cataclysme il y aura, sur un poste qui semblait verrouillé pendant l’été. Mahinmi ne va participer qu’à une trentaine de rencontres et ne jamais trouver son rythme, Howard portera le maillot de Washington seulement 9 fois avant de tirer le rideau. Et qui passe par là pour récupérer tout le temps de jeu disponible ? C’est Kobe, pardon, Bryant, qui va réaliser une belle saison dans le marasme des Wizards. Son énergie, son hustle, ses célébrations, ses finitions musclées, Thomas n’est pas un futur All-Star en devenir mais sa détermination quotidienne apporte un vrai bol d’air frais dans une équipe où la recherche d’excuses semblait être une passion régionale. Statistiquement, on est sur 10 points et 6 rebonds de moyenne en 20 minutes par soir, mais plus important encore sont ces 72 matchs joués dont plus de cinquante en tant que titulaire. Oui, l’homme qui va poser des écrans HD sur Bradley Beal ne s’appellera ni Ian ni Dwight, mais bien Toto la malice. Saison régulière désormais terminée, le jeune intérieur sait qu’il pourra négocier un nouveau deal sur le marché des agents-libres et qu’il n’aura jamais autant la cote dans sa jeune carrière. C’est donc avec ambition et loyauté que Bryant a décidé d’aborder le mois de juillet prochain.

« Ce serait génial, de pouvoir rester ici. J’aime jouer ici. J’aime les Washington Wizards. J’aime jouer avec tous ces gars, j’aime jouer avec Bradley (Beal), avec Troy (Brown Jr), avec tout le monde. J’aime aussi le coaching staff actuel, ils m’ont donné la possibilité de jouer, donc pourquoi voudrais-je partir ? »

En tant que second tour de draft, Bryant sera éligible à la qualifying offer cet été mais il devrait favoriser la signature d’un nouveau contrat de plus longue durée dès à présent. Les Wizards détiennent ses Early Bird rights et pourront dépasser le salary cap pour lui offrir jusqu’à 105% du salaire moyen de la Ligue sur la saison 2018-19, soit 9,28 millions de dollars annuels selon NBC Sports. Un joli jump pour le sophomore qui devait déjà être en train de regarder les offres à l’étranger lorsque les Wizards l’ont miraculeusement appelé il y a moins d’un an. Néanmoins, le futur GM de Washington devra réfléchir comment étaler ce salaire, notamment s’il s’agit de matcher l’offre d’une autre franchise. En effet, avec le début du nouveau contrat de John Wall à partir de la saison prochaine, le club de la capitale n’aura pas beaucoup de flexibilité financière et souhaitera peut-être rester libre pour offrir une belle prolongation à Bradley Beal qui prendrait effet à partir de juillet 2021.

Thomas Bryant devrait rester un joueur des Wizards pour quelques années encore. Il reste simplement à définir les termes de ce nouveau contrat pour ne pas trop menotter le nouveau GM qui aura déjà du boulot pour faire un peu de place dans ses finances.

Source : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top