Thunder

Paul George s’est lâché sur les arbitres : quitte à se faire siffler une charge, autant en mettre une vraie

Paul George

Il n’est pas arbitre, mais des oreilles ont dû siffler après sa décla.

Source image : NBA League Pass

Depuis qu’il est officiellement dans la course au MVP, Paul George a encore changé de dimension. Mais ce nouveau statut ne semble pas concerner les arbitres qui ont pris une grosse charge par la star du Thunder après le match de la nuit dernière à Los Angeles. Le genre qui vaut directement une faute technique.

Soit il ne sait plus quoi faire de toutes les primes qu’il est en train d’accumuler grâce à sa meilleure saison en carrière, soit PG13 est vraiment vénèr contre les hommes et les femmes en gris qui l’arbitrent tous les soirs. En tout cas, l’envie est devenue trop forte hier soir et l’un des trois favoris pour le titre de MVP a déballé son sac après un nouveau scénario original proposé par les arbitres dans la rencontre qui opposait OKC aux Clippers dans leur salle du Staples Center. En effet, ce sont trois des titulaires de Billy Donovan qui ont été forcés de suivre les dernières secondes du match sur le banc après avoir obtenu six fautes personnelles chacun – une deuxième seulement sur les dix dernières années. Le problème, c’est qu’on parle le l’actuel quatrième de la Conférence Ouest et non pas de l’effectif des Knicks par exemple. Du coup, ce sont Paulo, Russell Westbrook et Steven Adams qui étaient raccompagnés à leur chaise avant l’ultime sirène, devant assister à la défaite de leur équipe (118-110) avec une bonne grosse dose de seum dans chaque bras. Pour continuer dans des comparaisons historiques, c’est seulement la troisième fois en vingt ans que deux All-Stars de la même équipe ont été fouled out lors du même match. Au total, l’équipe la plus hype de L.A. est allée 46 fois sur la ligne contre seulement 26 lancers en faveur du Thunder. Avec la feuille de match bien dans la tête, Paul George a sorti la mitraillette en conférence de presse dans des propos retranscrits par Ohm Youngmisuk d’ESPN.

« C’était du mauvais arbitrage. Je suis désolé mais c’était du mauvais arbitrage. Nous n’avons pas les coups de sifflet que l’on mérite. Nous n’en avons pas eu de toute l’année. Quelqu’un doit se pencher là-dessus car cela devient totalement ingérable. Personne ne reçoit plus de contacts que nous. […]Personne n’est autant attaqué que Russ lorsqu’il va vers le cercle. C’est complètement dingue. […] Je ne comprends pas. On donne tout ce qu’on a, on joue dur, on est accroché, griffé, tenu, poussé et rien n’est fait pour empêcher cela. Les arbitres s’en vont et il n’y a rien pour les pénaliser pour ne pas avoir sifflé correctement. […] Je viens ici et je fais mon boulot, c’est-à-dire de jouer et d’être un professionnel. Je ne sais pas si c’est Adam Silver qui va regarder ça de lui-même mais nous nous attendons à ce que l’arbitrage soit professionnel lui aussi. Je parle juste d’être arbitré correctement. […] Je sais que je vais perdre de l’argent [à cause de ses mots, ndlr]. On parle publiquement et on perd de l’argent. Quelque chose doit changer mais je ne peux rien faire pour ça. »

On ne voit pas trop comment l’ancien franchise player des Pacers pourrait échapper à l’amende mais le commissionnaire va bien être obligé de s’intéresser au sujet. Quand Lance Stephenson ou Cedi Osman parle d’arbitrage le boss ne prend même pas le temps de lever les yeux vers son écran pour prendre connaissance des déclas. Mais quand il s’agit d’un potentiel MVP et qu’un précédent lauréat est également concerné, il en va de l’image de la ligue aux trois lettres magiques et de sa légitimité. Ce n’est ni la première fois, ni la dernière fois que l’un des top players NBA prend la parole à ce sujet, même cette saison, mais le coup de pression de PG arrive dans le bon timing à cinq semaines du début des Playoffs et à l’approche du sprint final pour la course à l’avantage du terrain. Les joueurs savent très bien comment se servir des médias et chaque mot de Paulo était réfléchi pour que le doute s’installe dans la tête des arbitres la prochaine fois que Russell Westbrook s’aventurera dans la peinture ou que le principal intéressé sera collé d’un peu trop près en défense.

Le message est passé et on attend la douloureuse qui arrivera dans la boîte aux lettres de Paulo dans les prochaines heures. Toujours est-il qu’avec la saison qu’il est en train de faire, PG a gagné le droit être écouté encore plus sérieusement qu’avant. On saura bientôt s’il a été entendu.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top