Hawks

Preview Hawks – Bulls : Lauri Markkanen face à John Collins, une certaine vision du futur au poste d’ailier-fort

John Collins

Et Kyle Kuzma il en pense quoi ?

Source image : YouTube

Les Hawks retrouvent les Bulls à la Sate Farm Arena cette nuit, et si les deux équipes ne visent absolument pas les Playoffs cette saison, on aura quand même un oeil sur la rencontre et notamment sur un sacré duel au poste 4.

Du côté de l’Illinois ? 27ème bilan NBA (17-45), de quoi permettre d’aller tranquillement chercher un beau prospect à la Draft. Zion Williamson sera probablement drafté par un véritable expert du tanking (Phoenix ? New-York ? Cleveland ?), mais ça n’empêchera pas Chicago d’aller chercher un Cam Reddish ou un Ja Morant en juin prochain. Et s’il y a bien une (seule) chose que le duo John Paxson – Gar Forman fait plutôt bien c’est trouver des bons coachs drafter. Les deux dernières pépites s’appellent ainsi Wendell Carter Jr. et Lauri Markkanen. Le Finlandais notamment qui s’affirme un peu plus à chaque match, véritable aimant à rebonds capable de shooter à distance, qui a également bien progressé sur sa défense cette saison. Cette saison le sophomore tourne en moyenne à 19 points à 44% au tir dont un joli 37% depuis le parking, 9 rebonds et 2 assists. Dernièrement, le Taureau cartonne tous ceux qui se trouvent sur son passage et la franchise de l’Illinois enchaîne les victoires, oups : le Magic, les Grizzlies deux fois, et même les Celtics. Il a d’ailleurs récemment signé son career-high contre Boston : 35 points à 60% au tir et 42,7 à trois points, plus 15 rebonds pour les goodies. Bref, c’est la teuf en ce moment à Windy City.

En Géorgie, les Faucons jouent comme souvent très bien au basket et la reconstruction se passe dans les meilleures conditions. Heureux détenteurs du 26ème bilan de la Ligue (21 – 41) – on ne s’attendait pas à voir les Hawks jouer le titre hein – mais les victoires arrivent plus tôt que prévues et sont surtout synonymes d’un groupe qui progresse et qui vit bien. Trae Young prend ses marques match après match et une alchimie high level s’est déjà créée entre lui et John Collins. L’ailier-fort est l’une des grosses satisfactions de la saison, malgré une participation au Dunk Contest qui ne restera pas dans les annales de l’aviation. Cette saison, John Collins c’est 19,5 points à 57% au tir, dont 38% derrière la ligne, 9,5 rebonds et deux ampoules changées par match.

La match-up entre les deux sophomores sera donc la principale attraction de la soirée, puisque tout deux réalisent une deuxième saison NBA plus que convaincante. Alors on se pose dans son fauteuil et on regarde tout ça, ce sera à 1h30 du matin, et oui oui vous ne rêvez pas, vous allez réellement regarder un Hawks-Bulls. Si si.

Source : NBA.comBasketball reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top