Celtics

Boston en colle 135 à Indiana et envoie un message : injouables des deux côtés du terrain, il faudra compter sur les Celtics

Jayson Tatum Boston Celtics

Du scoring et une grosse victoire à l’arrivée, Jayson Tatum avait des raisons d’être content cette nuit

Source image : NBA League Pass

Il régnait un parfum de revanche cette nuit au TD Garden puisque les Celtics recevaient les Pacers, un adversaire qui a remporté leurs trois derniers duels. Mission réussie pour Kyrie Irving et les siens qui collent finalement 135 points à l’une des meilleurs défenses du pays avec un gros blowout en prime. 

Au moment d’aborder ce match, on avait véritablement de quoi être enthousiaste puisque les Pacers restaient sur sept victoires en huit matchs avant de se rendre au TD Garden, et leur défense ainsi que leur collectif étaient suffisamment au point pour venir embêter cette équipe de Boston au jeu toujours aussi imprévisible, surtout quand l’équipe est au complet.

Le début de match est assez disputé, les Celtics se reposant sur le talent de Jayson Tatum (11 points au premier quart) alors qu’Indiana répond par son collectif et au bout des 12 minutes, il n’y a que six points entre les deux équipes. Le tournant du match arrive en milieu de second quart où Boston passe la seconde aussi bien défensivement qu’offensivement : l’équipe enchaîne les stops et l’écart monte à quinze unités à la pause, ils ne seront plus jamais inquiétés. Si Indiana parvient à maintenir un temps cet écart, le match tourne rapidement au blow-out et les Celtics se font plaisir. La balle tourne très bien (32 passes décisives) et les shoots ouverts s’enchaînent : Marcus Morris, Jaylen Brown et même Gordon Hayward, tout le monde met la main à la pâte. Au final, cela donne sept joueurs en double figure dont trois à plus de vingt unités, pour des leaders qui s’appellent Morris, Tatum et Brown, pas vraiment ceux qu’on attendait.

Côté Pacers, les regrets se limiteront à la première mi-temps qui avait été bien abordée mais l’écart était trop important ce soir, surtout dans un jour sans au tir. On notera l’apport d’un bon Domantas Sabonis à l’intérieur (20 points, 7 rebonds, 5 passes et 8/8 sur la ligne pour remplacer Myles Turner dans le cinq), bien secondé par un Victor Oladipo très propre en attaque (17 points à 6/13, 0 ballon perdu). Insuffisant pour tenir tête à une équipe des Celtics bien aidée par un banc… actif : 73 points pour les remplaçants, un total atteint, il est vrai, par la longueur du garbage time (à partir de la fin du troisième quart-temps, tout suspense avait disparu, merci pour ce moment).

Boston a donc envoyé un sacré message cette nuit en balayant les Pacers, troisième à l’est avant ce match, l’une des meilleures défenses de la ligue. Les Celtics enchaînent par la même occasion une quatrième victoire consécutive et se rapproche du podium avant de se rendre à Miami dès demain pour un back-to-back sans trop de fatigue, vu la performance du soir. 

Boxscore Celtics vs Pacers

Boxscore Pacers vs Celtics

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top