Equipes

La preview NBA du nouvel an : tout ce que vous ne devez pas rater entre les petits fours, le champagne et la vodka

Feu d'artifice

Dans le ciel ou sur le parquet… ça va péter.

Source image : cesarsway.com

Cette nuit, c’est le réveillon du nouvel an mais c’est aussi la dernière salve de NBA de 2018. Si certains sont déjà en train de s’en foutre plein la panse en attendant 2019, d’autres seront sur les parquets pour nous faire kiffer une dernière fois avant le feu d’artifice. On fait le point sur ce que vous devez mater pour avoir une nuit bien festive. 

Il ne faudra pas arriver en retard à la fête ce soir puisque ça commence dès 21h en NBA. A peine le foie gras savouré, avec le petit vin blanc qui passe bien, que vous pourrez voir Victor Oladipo et ses Pacers s’occuper des Hawks en prime-time. C’est pas le match le plus flashy c’est clair mais la meilleure partie de la soirée c’est toujours à la fin, on le sait bien. A minuit passé, après le feu d’artifice, levez un peu les yeux de votre smartphone et des centaines de « bonne année » envoyés à la chaîne, il y a du frenchie sur le parquet. On fait un peu le chauvin pour le coup puisque, outre nos nationaux Parker, Batum et Fournier, on n’aura pas grand chose à grailler dans cette rencontre : deux équipes moyennes pour un match… moyen. Mais rassurez-vous, la NBA sait aussi faire la fête et si l’entrée en bouche a été moyenne, le plat de résistance sera à la hauteur de votre état (d’alcoolémie avancé) à une heure du matin. James Harden seul contre l’équipe des Grizzlies pour attaquer la nouvelle année, ça vaut le coup d’œil : le barbu est un hôte de qualité et il sort toujours la grosse perf’ le 31 décembre pour avoir la conscience tranquille avant d’aller sur le dancefloor. Ses deux dernières sorties pour le réveillon ? 53 et 40 points. Si d’un autre côté l’air de Houston ne vous sied guère, restez dans les parages, San Antonio n’est pas très loin et Gregg Popovich pourra toujours vous gueuler ses bonnes résolutions à la figure. Déjà que le Pop’ risque de débuter le nouvel an en avance, à siroter les derniers crus de son grand copain Boris Diaw, si en plus il accueille son fils spirituel Brad Stevens, tous aux abris. Du All-Star, du gros client au coaching et des équipes qui peuvent sortir du basket caviar, quand on vous dit que vous allez bouffer cette nuit.

Bien sûr, les plus raisonnables s’arrêteront peut-être là, après une soirée déjà bien chargée et un lit qui vous fait de l’œil avec, on l’espère pour vous, la compagnie appropriée mais il y a les autres, les vrais. Ceux qui veulent toujours plus de teuf, de basket, histoire de planer toujours plus haut. Et quand on pense à planer, on pense à Anthony Davis et ses Pelicans qui accueillent les Wolves parmi lesquelles s’est glissé un « cat », ou plutôt un KAT. Anthony Davis contre Karl-Anthony Towns, c’est deux des meilleurs pivots de la ligue face à face et deux joueurs particulièrement en forme en ce moment. Et pour ceux qui se demandent ce que donnerait un vrai duel entre un piaf et un chat, on rappelle que notre psy a un divan qui est tout à votre disposition. Enfin, si vous n’êtes pas déjà en train de comater dans un coin, la tête sur les chiottes ou en PLS à vous maudire de vos bonnes résolutions balancées trois heures plus tôt, vous pourrez toujours finir votre nuit à mater les futurs champions champions en titre qui vont eux s’éclater du côté de Phoenix. Deux équipes qui veulent attaquer à mort et qui s’en battent les reins des conséquences derrière : on dirait les plans de certains pour ce soir.

Devant la télé ou avec vos proches, le nouvel an sera animé cette année encore. Que ce soit en basket ou en festivité, on vous souhaite de trouver le bon équilibre, histoire de profiter un maximum et on se retrouve en 2019 pour toujours plus d’éclate. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top