Warriors

Klay Thompson retrouve la mire : 32 points à 4/5 du parking, une main droite qui fait plaisir

klay thompson
Source image : NBA League Pass

Dans le doute complet depuis quelques matchs, Klay Thompson n’avait pas connu de folle soirée durant laquelle l’arrière peut enchaîner les ficelles. Mais tout ça, c’est terminé : Killa Klay a retrouvé son shoot face aux Blazers cette nuit.

En voilà une de vision, qu’elle fait plaisir à observer. Qu’on soit fan des Warriors ou non, difficile de ne pas lâcher un sourire en voyant Klay célébrer le retour de son adresse, à distance comme à mi-distance. Il faut dire que l’intéressé était dans une passe particulièrement sombre. Pour un des tout meilleurs shooteurs de l’histoire, même à son âge, enchaîner un paquet de matchs de mauvaise qualité au tir avait quelque chose de surnaturel. Comment un homme avec un tel fouetté peut se retrouver à douter autant ? Steve Kerr en parlait avec confiance, Stephen Curry aussi, Draymond Green également. Tous parlaient de rester dans l’oreille de Thompson, afin que la détermination soit intacte, afin que le déluge soit phénoménal une fois le déblocage réalisé. Sur le mois de décembre, Klay était à moins de 40% au tir et 30% à distance, ce qu’on appelle plus ou moins un blasphème pour un sniper comme lui. Il était donc hors de question de finir 2018 sur une note aussi alarmante. Défoncer une défense adverse, quelle qu’elle soit, c’était limite une priorité pour les Dubs. Car même si battre Portland après avoir laissé un match à domicile était important, c’est surtout le retour en forme de KT qui était tout en haut de la pile. Car lorsque l’arrière est locked in ? Compliqué d’aller chercher les Warriors.

Et c’est justement ce modèle qui a été respecté pour la nouvelle victoire de Golden State. Un succès travaillé autour d’un trio de shooteurs infernal, sans pouvoir compter sur un immense banc, ni une défense capable de freiner Damian Lillard. Le meneur de Portland profitait de sa présence à la maison pour prendre feu, ses 40 points ne motivant malheureusement pas assez de monde dans son propre vestiaire pour tenter de faire chuter les Warriors une deuxième fois en quelques heures. Tant pis pour Dame et son one man show, les Dubs ont eux pu se faire plaisir en trois actes, que ce soit d’abord Kevin Durant puis Stephen Curry et Klay Thompson. Quelques 82 des 115 points de Golden State marqués par le Big Three, on adore Draymond Green mais il n’en faisait pas partie cette nuit. Le couteau-suisse des Dubs devient d’ailleurs une option de plus en plus abusée par les équipes d’en face, qui n’hésitent plus à le laisser ouvert pour mieux défendre les autres. La maladresse est telle pour le joueur qu’on assiste parfois à des parodies défensives, Portland rejoignant de nombreux alliés en offrant 2 à 3 mètres de liberté à un joueur comme Draymond qui… enchaîne les briques. Heureusement pour lui, ce n’était pas le cas de Klay qui a donc retrouvé le plateau des 50% au tir sur un match (2ème fois en 10 rencontres), ainsi que le plateau des 30 points (1ère fois depuis le 24 novembre). Il va maintenant falloir continuer et confirmer, ce qui est toujours le plus difficile avec KT. Mais vu l’enthousiasme qu’il avait en revoyant sa main droite chauffer, on peut aborder la suite avec confiance côté Warriors.

I missed you, disait Klay Thompson à sa mimine, après avoir planté une énième bombe à distance. Désolé, chère NBA, le mal-être des Warriors est peut-être passé, il va falloir se mettre à genoux…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top