Knicks

Zion Williamson a kiffé le Madison Square Garden : les fans des Knicks en roue libre on the road to Zion

Zion Williamson

Lâchez les tanks !

Source image : youtube

Ce jeudi, tout New York était au Madison Square Garden. Pourtant, ni les Knicks ni les Rangers ne jouaient dans la prestigieuse salle. Ce qui a déplacé les foules ? Le match universitaire entre Texas Tech et Duke qui a vu le comeback de Zion Williamson, accompagné de ses potes R.J. Barrett et Cam Reddish, pour finalement s’imposer 69-58. Et le bordel foutu par les 20 000 personnes présentes n’a pas laissé le favori de la prochaine Draft indifférent. Une petite décla pour Zion, une grande pour les fans des Knicks.

Si la bataille pour les dernières places de la Ligue a fait rage dès le premier jour de compétition, c’est bien parce que la classe de draft qui s’annonce promet d’être exceptionnel. Du talent partout, et un monstre physique suivi depuis ses premiers pas sur les parquets universitaires : Zion Williamson. On les a souvent mentionné mais on ne se lasse pas de les rappeler, les mensurations du prospect sont absolument folle : 2m01 pour 130kg… à 18 ans. Un véritable mutant, et encore on n’a plus de nouvelles des X-Men depuis qu’il a explosé aux yeux du monde. Et ces stats en NCAA cette saison suivent, avec près de 20 points, 10 rebonds, 2 interceptions et 2 contres de moyenne. Alors il n’y avait aucune raison pour qu’il ne martyrise pas Texas Tech et ne fasse pas lever le Madison Square Garden, jeudi, en affichant sans pression 17 points et 13 rebonds en 25 minutes. L’histoire aurait pu se terminer là : des fans de New York hypés par la belle perf’ de la future star et qui rêvent de le voir saccager quelques raquettes avec les Knicks l’an prochain. Mais Zion Williamson a rajouté une petite déclaration en sortie de rencontre, rapportée par ESPN, histoire de foutre le feu à l’imagination des fans : 

« 41 matchs au Garden, ce serait certainement incroyable. […] C’est le Garden, beaucoup de grands joueurs sont venus ici. Mon favori ayant évoluant ici serait Bernard King parce que mon beau-père parlaient toujours beaucoup de lui… J’allais voir ces highlights. […] Jouer 41 matchs ici ne serait pas si mal. »

Les demandes d’achat de tank ont grimpé de 3000% en trois jours, Zion Williamson sait comment faire relancer l’économie. Plus sérieusement, cette déclaration d’amour va bien sûr relancer tous les fantasmes new-yorkais autour de son hypothétique arrivée aux Knicks. En tout cas, on ne peut pas dire que la franchise ne met pas toutes les chances de son côté pour avoir l’opportunité d’obtenir ce tant convoité first pick de la Draft 2019. Avec leur 9 victoires pour 24 défaites et leur 12ème place à l’Est, les Knicks sont au coude à coude avec les autres cancres de la NBA que sont les Chicago Bulls, les Phoenix Suns, les Atlanta Hawks et les Cleveland Cavaliers. Un festival de la lose dont ils s’efforcent d’être la tête d’affiche en poursuivant leur belle série actuelle de trois défaites consécutives. Et comme ils sont perfectionnistes, ils peaufinent avec application leur désastre offensif et défensif en présentant respectivement les 22ème et le 29ème rating. Ceci dit, chers fans des Knicks, calmons-nous un peu : dans l’éventualité où les Knicks parviennent à finir derniers, et si par chance ils obtiennent ce fameux first pick, il faudra encore que Zion Williamson réussisse à déloger Noah Vonleh, actuel titulaire au poste 4… Quoi, on a dit une connerie ?

On a beau mettre des freins à la hype, si la passion des fans de New York ne s’exprime  pas quand Zion Williamson fait une telle déclaration et que les Knicks tankent salement (le font-ils vraiment exprès…?), on voit mal quand elle le fera. Pour autant, il faudra se concentrer et travailler dur pour atteindre enfin cette 30ème place, tant la concurrence est rude. Oui, le chemin est encore long on the road to Zion

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top