Raptors

Preview Raptors – Nuggets : duel de leaders, Toronto accueille Golden Sta… attendez, quoi ?!

Kawhi Leonard

Ce sourire <3

Source Image : nba league pass

On ne s’y fera jamais. En ce moment à l’Ouest, les équipes du Top 5 jouent chaque soir aux chaises musicales avec le trône de la conférence. Cette nuit, à 1 heure 30, ce sont les Denver Nuggets qui s’invitent en tant que leaders à la Scotiabank Arena des Toronto Raptors qui, eux, ont distribué les balayettes dans la course pour la première place de l’Est.

C’est la jungle à l’Ouest, avec six équipes qui se tiennent en deux matchs. Mais pour ce lundi soir, la couronne est sur la tête des Nuggets. En même temps, quand tu lâches une série de cinq victoires d’affilées, il y a de quoi grignoter des places dans ce haut de tableau complètement bloqué. Mais en face, c’est une série encore plus badass à laquelle s’attaque Denver : les Toronto Raptors sont impossibles à arrêter ces derniers temps avec huit wins consécutives pour un bilan bien glouton de vingt victoires pour quatre petites défaites. Pas contre n’importe qui en plus puisqu’ils viennent d’enchaîner les dernières contre les deux derniers finalistes NBA, Golden State et Cleveland. Comment ça les Cavs sont à la rue ? Tristan Thompson l’avait dit en début de saison, ils sont encore l’équipe à battre à l’Est et nous, pour ne pas le réveiller de son doux rêve, on le croit. Plus sérieusement, arrêtons de parler des Cavs et parlons de basket. Déjà une des bonnes attaques l’année dernière, les Nuggets confirment (9ème au rating) et font plus que tenir leurs résolutions en défense puisqu’ils sont premiers, ex-aequo avec Indiana, en points encaissés par match (102,7). Il faudra au moins ça face à des Toronto Raptors qui ont décidé de gifler toutes les défenses de la Ligue avec le deuxième rating offensif.

Mais s’il y a bien une chose qui inquiète dans ce match, c’est l’état dans lequel va ressortir Juan Hernangomez de sa match-up face à Kawhi Leonard… On se doute bien qu’il ne sera pas seul sur lui (on espère pour lui surtout), mais avec l’absence de Will Barton et le manque de défenseurs à la hauteur du talent de l’ancien des Spurs, pas sûr que la défense collective suffise pour arrêter celui qui marche sur l’eau avec les mains en ce moment. Et il avance facilement avec ses grandes paluches : 25,5 points, 8,6 rebonds et 3,1 passes à presque 49 % de réussite et toujours aussi relou de l’autre côté du terrain. Sans oublier qu’il sort d’une victoire très importante face aux Warriors en overtime, le genre qui remplit de confiance comme ça remplit des demis dans le PMU du coin. On aimerait bien vous dire que le statut « questionable » de Kyle Lowry, meilleur passeur de la Ligue, peut être dommageable pour les Toronto Raptors, mais Fred VanVleet et Delon Wright ont montré qu’ils savaient tenir la baraque honnêtement, même contre un backcourt Jamal Murray – Gary Harris dangereux. Et puis, si Nikola Jokic reste ce beau bébé de 2m08 pour 113kg, technique et adroit, il sera opposé cette nuit à une raquette athlétique et pleine d’énergie entre Pascal Siakam, O.G. Anunoby voire Serge Ibaka. Et ça Niko, quand ça bataille tout le match et que ça saute partout, ça le soûle. Au final, quoi de plus normal qu’une belle affiche pour le meilleur jour de la semaine.

Cette nuit, une bonne série sera stoppée après le match de 1 heure 30. Rien n’est joué et les deux équipes voudront poursuivre dans leur dynamique. Mais visuellement, les Toronto Raptors sont impressionnants et, s’ils jouent avec la même intensité que face aux Warriors, il sera difficile pour les Nuggets de rester en tête de la Conférence Ouest à la fin de la rencontre. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top