Pelicans

Watch the Unibrow : Anthony Davis s’est échauffé pour ses prochaines mixtapes en traînant des pieds

anthony davis pelicans

Anthony Davis s’échauffe tranquillement pour refaire du sale très prochainement.

Source image : NBA League Pass

Pelicans et Bulls s’affrontaient cette nuit pour entamer leur pré-saison. Une occasion de voir à l’œuvre la jeune équipe de Chicago et d’avoir un bref aperçu de l’état de forme de Anthony Davis, aka the man who risque de sortir une saison bien sale maintenant que Boogie n’est plus là. 

Quinze minutes. Il n’aura fallu que quinze minutes à Anthony Davis pour montrer aux observateurs qu’il sera un candidat plus que crédible dans la course au MVP pour la saison 2018-19. Au United Center de Chicago, le plus célèbre des mono-sourcils a donné l’impression de jouer au ralenti, de peu s’impliquer dans le jeu collectif de son équipe qui donnait pourtant tout dans un match très ouvert. Mais même en donnant cette impression, le pivot de la Nouvelle-Orléans étalait sa toute puissance sur quelques actions que l’on risque de beaucoup voir les six prochains mois. La plus parlante de toutes, c’est sur une action offensive des Bulls que AD s’élève pour contrer le tir, prendre le rebond, transmettre à son meneur pour la transition offensive, et finir l’action sur un alley-oop. All-around. Quelques tirs sur la truffe de ses défenseurs plus tard, quelques gestes défensifs efficaces, et Anthony Davis pouvait se rasseoir sur le banc, après avoir marqué 13 points, pris 4 rebonds, distribué 2 passes, sans oublier ses 2 contres et ses 2 interceptions.

Davis a donc décidé de tester ses sensations sans prendre trop de risques. Dans un match aux portes ouvertes, le franchise player de NOLA a laissé les rênes à un duo Randle-Holiday qui a déjà montré de très belles choses, cumulant 31 points. Les Pels repartent néanmoins sans la victoire de l’Illinois, la faute à une équipe de Chicago très investie dans son premier match de préparation. Les jeunes Bulls ont montrés des choses très intéressantes sur les phases offensives, menés par un backcourt Dunn-Lavine qui avait de la dynamite dans les jambes, cumulant 33 points. En plus de son starting five, Fred Hoiberg a donné beaucoup de minutes à certains joueurs que l’on sera amené à voir cette saison, tels que Wendell Carter Junior, Cameron Payne ou Bobby Portis. Manque de bol, Mirotic n’a pas mis les pieds sur le parquet et nous a privé du round 2 avec Bobby Les Gros Yeux. Cette bande de jeunes a montré qu’il y avait un potentiel à exploiter pour les prochaines saisons, qui pourrait permettre à cette franchise historique en manque de résultats de lancer une dynamique. Bon, c’est que le premier match de pré-saison hein, mais on a senti beaucoup d’envie chez les bonhommes en rouge. A voir si la motivation sera intacte jusqu’au mois d’avril.

New-Orleans a perdu DeMarcus Cousins et Rajon Rondo cet été, mais le duo Holiday-Davis, épaulé par Julius Randle, risque d’enrhumer beaucoup de défenses cette saison. Ce n’était qu’un match préparatoire, mais il nous tarde de voir The Unibrow ressortir ses mixtapes de hard. Gardez-le bien au chaud pour la TTFL, ça sent le best pick tous les soirs. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top