Lakers

Quel temps de jeu pour LeBron James la saison prochaine : plutôt mode Terminator ou mode repos ?

lebron james

Nouvelle équipe avec un vrai coach, va-t-il enfin se reposer ?

Source Image : Twitter - @Lakers

Plus un joueur trentenaire vieilli, plus il devient difficile pour lui de jouer longtemps à haut niveau. Du moins, par principe. Certains ont bien démontré le contraire, et LeBron James a grandement sa place dans la discussion. Nouvelle équipe, nouveau coach, faut-il s’attendre à voir son temps de jeu diminuer ? Le débat est ouvert.

Chaque année la même chanson. LeBron vieillit, il ne pourra pas tenir toute une saison à très haut niveau, surtout à 37 minutes par match blablabla… Et chaque année, le King écrase tout, à l’image de cette saison 2017-18. Accrochez-vous bien, c’est parti. A 33 ans, LeBron a joué les 82 matchs avec une moyenne de 36,9 minutes par match. En Playoffs, cette moyenne va même monter jusqu’à 41,9 minutes, le tout en enchaînant les performances incroyables. Le repos ? Ce mot n’existe pas dans le dico du King. Les premiers signes de fatigue qu’on a pu apercevoir en Finales NBA face aux Warriors sont donc apparus après… plus de 100 matchs dans la saison. Mais est-ce une raison pour continuer à pousser LeBron cette saison ? Le principal intéressé aura évidemment son mot à dire, mais un nouveau facteur important est à prendre en considération : il sera coaché (bisous Ty) ! Luke Walton décidera-t-il de laisser un peu plus son nouveau franchise player sur le banc histoire de le faire souffler ? C’est en tout cas ce que pense Andy Kamentzky de The Athletic.

« Pour moi, 33,5 minutes par match est un bel objectif. Enlever juste 3,5 minutes (par rapport à cette saison, ndlr) peut paraître insignifiant, mais sur 82 matchs, ça fait en tout 278,8 minutes. Il difficile de croire que ce ne serait pas bénéfique pour le corps de LeBron, surtout si les Lakers se qualifient en Playoffs. »

Si l’opinion d’Andy Kamentzky se vérifie, les 33,5 minutes par match représenteraient la plus petite moyenne de sa carrière. C’est pendant la saison 2015-16 que le natif d’Akron a pour l’instant joué le moins de minutes, avec 35,6 en moyenne sur 76 matchs joués. Une saison bien différente que sa dernière avec les Cavs, pendant laquelle il avait encore des joueurs sur qui il pouvait compter. Mais tout le monde n’est pas de ce même avis. C’est Kevin Pelton d’ESPN qui avait d’ailleurs ouvert le débat sur le futur temps de jeu du King. Selon lui, aucun changement par rapport à cette saison : 36 minutes. Cette moyenne ferait de lui le joueur le plus utilisé du roster des Lakers. Est-ce surprenant ? Pas vraiment. Si les lignes arrières sont très chargées, c’est différent sur les postes 3 et 4. Les maillons forts avec LeBron sont Kyle Kuzma, 23 ans qui sera sophomore, et Brandon Ingram, du haut de ses 20 ans, qui a surtout manqué 23 matchs cette saison. Ainsi, voir le roi de Los Angeles atteindre cette marque des 36 minutes avec pour objectif les Playoffs est très envisageable. Si les Lakers ont remporté 35 matchs cette saison, la barre des 41 sera insuffisante pour la postseason (demandez aux Nuggets et aux Clippers). Cette année, les Wolves ont finit huitièmes avec 47 victoires. Il faudrait donc une amélioration de 12 victoires pour accrocher la dernière place qualificative. On ne se base que sur des chiffres de cette année, et chaque saison est différente, mais ça donne un ordre d’idée pour le futur. Si en plus on rajoute le fait que la Conférence Ouest est encore plus relevée, on s’arrêtera plus. Si les Lakers ne veulent pas arrêter leur saison mi-avril, ils vont avoir besoin d’un très gros LeBron James… mais un LeBron à 33,5 minutes par match sera-t-il suffisant ?

Si de vives critiques ont visé LeBron James suite à son départ à Miami affirmant qu’il rechercherait la facilité, son choix de rejoindre les Lakers aujourd’hui ne lui assure pas un succès facile. Parce que si son quotidien dans sa villa avec vue sur Hollywood peut paraître cool, sa vie sur les parquets NBA cette saison sera très loin d’un long fleuve tranquille.

Source texte : The Athletic, ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top