Mavericks

Seth Curry ne sera pas de retour avant février : on commence à trouver l’épisode long du côté de Dallas

Seth Curry

Seth Curry ne reviendra pas avant le mois de février, c’est un scénario plus qu’incertain qui se dessine autour du jeune sniper et de sa franchise.

Source image : Youtube

En convalescence depuis le début de la saison, Seth Curry ne devrait pas revoir les parquets avant le All-Star break. Une situation qui engendre des questions au niveau du front office de la franchise texane.

Victime d’une blessure de fatigue au tibia gauche contractée lors de la pré-saison, le meneur des Mavericks, initialement prévu de retour au cours du mois de décembre, ne devrait finalement pas rejouer avant février, au minimum. C’est ce qu’a confirmé sur Twitter le journaliste de Mavs.com, Earl K. Sneed :

« Rick Carlisle dit que Seth Curry, Dorian Finney-Smith et Nerlens Noel ne seront pas de retour avant février au plus tôt. Noel étant le plus proche de revenir des trois. »

C’est donc une épine douloureuse qui reste plantée dans le pied déjà bien amoché de l’équipe de Dallas. Malmené par différentes absences dans son roster depuis le début de la saison, le coach des Mavericks va donc devoir composer sans son sniper pendant au moins 8 semaines de plus. Pour rappel, lors du dernier exercice, Seth Curry a joué 70 matchs dont plus de 40 en tant que titulaire, et tournait à 12,8 points, 2,7 assists, 2,8 rebonds et 1 steal, le tout en 29 minutes. Sans oublier ses 42% du parking, qui en faisait une menace plus que sérieuse derrière l’arc. N’ayant donc pour l’instant pas joué de la saison, et étant free agent en juin, la situation de Seth Curry représente parfaitement celle de sa franchise : c’est quoi la suite ?

Actuellement 26èmes équipe de la Ligue, présentant un bilan de 15-30 après la défaite de la nuit dernière contre Denver, et donc vraisemblablement out pour la course aux Playoffs, Dallas navigue depuis le début de la saison entre coups d’éclat et séries décevantes, on se rappelle notamment d’une année 2017 terminée en beauté avec des victoires chez les Pacers, les Pelicans ainsi que chez le Thunder, avant d’enchaîner cinq défaites en sept matchs depuis le début de 2018. Avec une infirmerie qui peine à se vider, des rumeurs incluant notamment DeMarcus Cousins (article à lire ici), la potentielle dernière année de Dirk et des jeunes à développer, on sent bien que Dallas avance au jour le jour, hésitant entre aller chercher un très bon pick de Draft ou laisser coach Carlisle faire son maximum pour apporter le plus de victoires possibles d’ici mi-avril. Et si la deuxième option peut être envisagée, c’est parce bien parce que le Coach of the year de 2002 se la joue Bob le bricoleur et jongle plus que correctement avec les joueurs qu’il a à sa disposition. Cependant, on se doute que le bilan des Mavericks ne serait pas celui qu’il est aujourd’hui si le frère du double MVP et Nerlens Noel reprenaient leur place au détriment de certains qui assurent l’interim tant bien que mal.

Seth Curry aura donc l’opportunité de rejouer quelques matchs avant la fin de la saison. Une opportunité qu’il devra saisir afin de démontrer à sa franchise mais aussi au reste de la ligue qu’il y a bien deux Curry en NBA, pour pouvoir espérer, malgré une saison clairement à oublier, un nouveau contrat pas trop moche.

Source : Mavs.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top