Cavaliers

Cavs versus Celtics en Playoffs ? Isaiah Thomas ne demande que ça : « ce serait charmant »

L’été dernier, la belle histoire entre Isaiah Thomas et les Celtics s’était finie de manière très brutale, voire choquante pour certains. Le petit lutin avait été transféré comme une vieille chaussette à Cleveland, alors qu’il venait de réaliser une saison et une campagne de Playoffs historique avec les verts. Sauf qu’Isaiah est plutôt du genre à manger la revanche comme un plat congelé, et le garçon s’est exprimé sur une potentielle série à venir entre Boston et Cleveland.

On était très loin d’imaginer Isaiah Thomas sous un autre maillot que celui de Boston à la fin de la dernière saison régulière. Le meneur des poche des Celtics venait de réaliser une année monstrueuse avec 28,9 points, 5,9 passes et 2,7 rebonds de moyenne, le tout à 46% au tir et 38% du parking en un peu moins de 34 minutes. Le lutin était devenu le chouchou absolu du TD Garden, et cette saison individuelle incroyable – qui lui a valu d’être dans les favoris dans la course au « MVP humain » derrière les deux extraterrestres Westbrook et Harden – avait permis aux verts de réaliser une saison magnifique, terminée à la première place de la Conférence Est avec un bilan de 53 victoires pour 29 défaites. Les C’s étaient même allés jusqu’en finale de conférence face aux Cavs, où ils s’étaient assez nettement inclinés sur le score de 4-1. L’histoire d’amour entre IT et sa franchise était donc en train de bien se construire, mais elle fut vite arrêtée cet été quand Thomas a été transféré à Cleveland avec Jae Crowder, Ante Zizic et un tour de Draft contre Kyrie Irving. Beaucoup ont été troublé, voire heurté par ce transfert, et notamment du manque de considération de Danny Ainge pour ce que le meneur avait accompli à Boston. Depuis, Isaiah dit avoir tourné la page, en attendant un prochain retour à Boston avec sa nouvelle équipe. Mais le plus intéressant, c’est que Thomas a même déclaré à USA Today que ça serait un plaisir de retrouver les Celtics, en finale de conférence si possible. On imagine que le petit à des choses à prouver à la direction de son ancienne franchise…

« Oh oui, ce serait charmant. Cela serait une histoire écrite par Dieu, et ça se fera peut-être ainsi. C’est toujours comme ça, ça arrive tout le temps. Je ne dis pas que ça ira constamment en ma faveur, mais ça peut arriver, peu importe les circonstances. Et ça serait un moment spécial. S’ils arrivent à aller jusque là [en finale de conférence, ndlr], et si nous y arrivons aussi, et qu’on se rencontre, on ne sait pas ce qu’il peut arriver, mais en tout cas, je serai prêt quoi qu’il arrive. »

Quel clin d’oeil au destin ça serait, que de voir les Celtics et les Cavs s’affronter en Playoffs après le deal de cet été. On imagine l’accueil incroyable que le TD Garden pourrait réserver au lutin, qui en l’espace de deux saisons a marqué à jamais l’histoire de la franchise. Bon, pour l’instant, on est encore très loin des finales de conférence, et on peut ranger les standin-ovations dans un tiroir. Les C’s marchent très bien depuis le début de saison avec 14 victoires consécutives et siègent au sommet de l’Est, mais du côté des Cavs, c’est quand même plus chaud, même si on sent un net regain de forme depuis quatre matchs. Cleveland pointe actuellement à la septième place de la Conférence Est avec un bilan de neuf victoires pour sept défaites, bien loin de l’endroit où ils devraient se situer. Handicapés par pas mal de blessures et une défense aux abonnés absents pendant quelques matchs, les hommes de Tyronn Lue ont connu une période difficile, mais ils sortent enfin la tête de l’eau, à l’image d’ailleurs d’Isaiah Thomas. Le meneur est toujours blessé à la hanche, mais il commence à voir le bout du tunnel. On a vu des vidéos de lui en train de tirer à l’entraînement, de courir et plus généralement de sourire et de danser sur le banc des Cavaliers aux côtés de LeBron James. L’ambiance a l’air bonne, et la rééducation avance bien. Pas de date précise encore, mais on peut espérer un retour d’IT sur les parquets pour le tout début de l’année 2018. Idéal pour préchauffer avant de rencontrer Boston autour du 11 février.

Comme IT l’a dit, rien n’arrive au hasard. Et peut-être, en effet, que Cavs et Celtics sont destinés à se retrouver, pour une série qui tiendra toute la planète basket en haleine. On est bien loin de tout ça, mais on a rarement autant croisé nos doigts : faites que Boston et Cleveland se clashent, please please please…

Source : USA Today

2 Commentaires

2 Comments

  1. Dikembe55

    18 novembre 2017 à 18 h 17 min at 18 h 17 min

    « Comme IT l’a dit, rien n’arrive au hasard. »
    Ah bon ? C’est « écrit par Dieu », comme le dit IT ???

    • GEP

      18 novembre 2017 à 19 h 43 min at 19 h 43 min

      C’est écrit par Gérard.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top