Cavaliers

Les Cavs doivent virer un joueur pour faire place à Dwyane Wade : quel joueur va se faire menotter ?

police stop
Source image : YouTube

Si l’arrivée de Dwyane Wade est une bonne nouvelle pour le niveau global des Cavs, un tel mouvement impose malheureusement un départ inattendu : avec 16 contrats garantis, la franchise de Cleveland doit virer quelqu’un.

C’est la loi. Désolé, mais c’est comme ça. On ne peut pas accumuler les joueurs dans un effectif, sinon c’est le bordel et chacun fait comme bon lui semble. Chaque saison, en NBA, une équipe doit proposer un groupe de 15 joueurs, désormais 17 depuis la ratification du nouveau CBA. Comment se décompose-t-il ? Deux contrats appelés « two-way » pour les petits nouveaux, et quinze contrats garantis. Les Cavs, par exemple, ont jusqu’au 16 octobre pour présenter une telle feuille à la Ligue, afin que leur roster soit validé et que leur saison puisse commencer. Il reste donc encore un peu de temps pour affiner tout ce bordel, notamment pendant le camp d’entraînement. Sauf qu’avant la signature de Wade, Cleveland possédait déjà 15 contrats garantis. Flûte, claque de la réalité, on doit se séparer d’un copain qu’on aimerait pourtant garder dans le groupe. Koby Altman va donc devoir mettre son costume de bourreau, afin d’envoyer quelqu’un sur l’échafaud, alors que ce n’était pas vraiment prévu. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a une vingtaine de jour et ce camp pour réfléchir et faire le meilleur choix. La mauvaise…

… c’est qu’on ne peut pas bouger les joueurs comme on veut. En effet, les règles NBA imposent qu’un joueur signé pendant l’été ne peut être transféré avant le 15 décembre. Du coup, Jose Calderon, Jeff Green, Derrick Rose et Kyle Korver sont par exemple instransférables. Ils peuvent être coupés, ce qui concerne surtout un garçon comme Calderon, et encore quand on voit les pépins physiques de Rose et Isaiah on préfère hausser les sourcils. Par contre, des pistes de transferts « de dernière minute » sont envisageables. Iman Shumpert, notamment, est attendu dans un potentiel échange contre deux Twix et un briquet (en gros, un second tour de Draft). Richard Jefferson, avec l’arrivée de Jeff Green, pourrait aussi recevoir une mauvaise nouvelle. Tout dépend en fait de ce qu’Altman va pouvoir dégoter en appelant toutes les franchises du circuit. Si quelqu’un accepte Shumpert, Jefferson, ou même Channing Frye tant qu’on y est, les Cavs s’en sortiront bien. Mais si l’option transfert est trop galère et qu’il faut tout simplement virer quelqu’un, il faudra voir si Cleveland optera pour un vieux ou un Shumpert qui empoche tout de même 10 millions de dollars cette saison. Le casse-tête est donc là, et il devrait durer quelques jours dans le bureau des managers de l’Ohio. Car même si l’accumulation de bons joueurs est une belle chose, la cohésion entre eux est plus importante et renvoyer un pilier du groupe sera une erreur à ne pas faire. 

On serre les fesses comme on peut dans le roster des Cavs, surtout chez Iman Shumpert. Kay Felder et Edy Tavares étant propriétaires de contrats non-garantis, leur cas est déjà quasiment réglé. Mais pour intégrer D-Wade, il faudra couper un dernier homme : affaire à suivre dans les prochains jours.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top