Cavaliers

Kevin Love, à nouveau en mode Minnesota ? Les Cavs vont s’ajuster pour que Kéké fasse une énorme saison

Auteur d’une très belle saison l’an dernier, Kevin Love est encore resté dans l’ombre. Sauf que cette saison, les Cavs seront chamboulés et auront besoin d’un ailier-fort All-Star : une année folle pour le Kéké ?

Dans un registre identitairement similaire à celui de Chris Bosh époque Miami, le barbu préféré des fans du Minnesota a été impeccable sur l’exercice précédent. Indiscutable All-Star sur la première partie de saison, Love se blesse malheureusement avant la réunion des étoiles et galère ensuite un peu à retrouver son rythme en fin de régulière. Sauf que l’animal est plutôt du genre intelligent, et il utilisera toute la durée des Playoffs pour monter en puissance. Sérieux face aux Pacers, lourd face aux Raptors et surtout infernal contre Boston, Kevin réalisait un parcours quasiment sans faute, en laissant le nom sur le devant du maillot prendre la priorité sur celui au dos. Seul petit problème pour lui, même si ce n’en est pas vraiment un, les choses ont bien changé cet été dans l’Ohio, et les cartes risquent d’être pas mal redistribuées. Avec un LeBron qui va gentiment souffler ses 33 bougies, un Isaiah Thomas dont on ne connaît pas la date de retour et un effectif assez frais dans ses rotations, les Cavs vont avoir besoin d’un pilier sur lequel compter. Un type qui, soir après soir, fera le boulot sans qu’on cherche à se poser trop de questions. Un type comme Kevin Love, qui n’a pas pu s’offrir de nouvelle saison en 20-10 depuis son arrivée à Cleveland mais pourrait bien retrouver ce territoire sur la saison 2017-18. C’est Tyronn Lue qui l’a d’ailleurs annoncé, auprès d’ESPN.

“Kevin va réaliser sa meilleure saison ici. Je pense qu’il était déjà énorme. On continue à parler de Chris Bosh, mais il tournait à combien à l’époque de Miami ? Kevin vient de tourner à quasiment 20 points et 10 rebonds aux côtés de 2 All-Stars. Si vous êtes dans une équipe visant le titre, vous devez réaliser des sacrifices. Mais cette saison sera une grande opportunité pour lui. Il va à nouveau retrouver ces positions avec la balle, en tête de raquette.”

Le Kéké du Minnesota, c’était quand même du lourd. Numériquement parlant hein, car pour ce qui était de jouer au mois de mai, là y’avait plus personne. Mais l’effectif des Wolves était particulier, et Love n’avait pas la chance d’évoluer aux côtés du meilleur joueur au monde. Désormais à l’extrême opposé des rumeurs de transferts, l’intérieur sait que sa franchise a besoin de lui, et il pourrait exceller dans ce paysage libéré de toute pression extérieure. Kevin a sa bague, son contrat, pas de véritables attentes bombardées sur ses épaules, et une relation solide entretenue avec LeBron. Est-ce qu’on peut dès aujourd’hui affirmer que KL sera All-Star en février prochain ? Oui, sauf blessures. Car en fermant les yeux, le sniper tournera en 19-10, dans une équipe figurant dans les hauteurs de l’Est. Et aux dernières nouvelles, même si la concurrence sera chouette à observer chez les forwards, peu de monde pourra offrir d’aussi beaux arguments dans sa conférence.

Cette saison pourrait être celle des grandeurs, concernant Kevin Love. Retour aux standards du Minnesota, en mode 22 points et 12 rebonds de moyenne, avec 37% de réussite du parking et un max de victoires : c’est ce qu’on appelle une campagne de All-Star.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top