Videos NBA

Flashback 2016/17 : quand James Harden lâchait un deuxième 50/10/10 en moins d’un mois

Pour vous faire patienter avant l’Euro et – surtout- avant la reprise de la NBA en octobre, TrashTalk vous offre tout au long du mois d’août un condensé de ce qu’il s’est fait de mieux la saison passée. Des perfs de fous malades assaisonnées ça et là d’instants historiques, du retour de Kevin Durant dans l’Oklahoma jusqu’à son sacre en juin face à LeBron, en passant par les triples-doubles de Russell Westbrook ou les 30 000 points atteints par Dirk Nowitzki. On embarque ? Allez, on embarque.

Petit rafraichissement de mémoire, James Harden a réalisé la saison passée le genre d’opus qu’on ne voit qu’une fois dans une vie. logiquement hein. Un 53/16/17 au soir du réveillon de la St Sylvestre, et donc cette performance de mammouth à peine un mois plus tard, histoire de filer la migraine à tous ceux qui réfléchissaient déjà au futur trophée de MVP…

Nous sommes donc le 27 janvier et si les Rockets galèrent un peu à gérer leur roadtrip à l’Est, la Wells Fargo Arena est redevenue l’espace de quelques semaines l’une des forteresses les plus imprenables de la Ligue. Une phrase à ne pas mettre entre les oreilles de n’importe quel malade du cœur, mais pourtant les Sixers possèdent bien alors… le deuxième meilleur bilan à l’Est en janvier. Parfait écrin pour James Harden puisque si Timothé Luwawu (12 points à 5/5, tous inscrits au premier quart) et Joel Embiid (32/7/4/3/2) réaliseront ce soir-là une nouvelle belle perf, c’est une fois de plus le génial barbu qui tamponnera son nom sur la rencontre…

51 points à 16/28 au tir dont 6/11 du parking et 4/4 au lancer, 13 rebonds, 13 passes et 2 steals en 39 minutes

La soirée mythique du 31 décembre ne lui avait donc pas suffi. 36 points en deuxième mi-temps, 51 au total, santé comme dirait l’autre. Rien ni personne n’arrêtera Ramesse durant ses 39 minutes passées sur le parquet et ses 5 balles perdues seulement (bah quoi) reflètent l’impact énorme et la facilité avec lesquelles le cuistot aura une nouvelle fois cuisiné ses adversaires. Indéfendable, pas stressé pour un sou, James Harden posera ce soir-là une nouvelle fois le débat du MVP 2017 et si l’on connaît aujourd’hui la conclusion de cette bataille épique, il est possible néanmoins que quelques avis aient changé en cette soirée d’hiver.

Deuxième 50/10/10 dans la même saison, une première dans l’histoire de la NBA et la sensation, une fois de plus, d’assister à une saison exceptionnelle d’un point de vue statistique. Demandez-donc à la défense des Sixers, ils en portent encore la cicatrice…

Les stats de James Harden en 2016/17

  • Saison régulière : 29,1 points à 44% au tir dont 34,7% du parking, 84,7% au lancer, 8,1 rebonds, 11,2 passes et 1,5 steal
  • Playoffs : 28,5 points à 41,3% au tir dont 27,8% du parking, 87,8% au lancer, 5,5 rebonds, 8,5 passes et 1,9 steal

Le Top 5 de James Harden en 2016/17

  • 1 novembre @ Cavs : 41 points à 13/20 au tir dont 5/9 du parking et 10/14 au lancer, 7 rebonds, 15 passes et 1 steal
  • 31 décembre vs Knicks : 53 points à 14/26 au tir dont 9/16 du parking et 16/18 au lancer, 16 rebonds et 17 passes
  • 27 janvier @ Sixers : 51 points à 16/28 au tir dont 6/11 du parking et 4/4 au lancer, 13 rebonds, 13 passes et 2 steals
  • 1 février vs Raptors : 44 points à 12/22 au tir dont 5/12 du parking et 15/16 au lancer, 4 rebonds et 7 passes
  • 21 avril @ Thunder : 44 points à 11/21 au tir dont 4/12 du parking et 18/18 au lancer, 6 rebonds et 6 passes
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top