Cavaliers

Dan Gilbert étale son seum à propos du trade de Paul George : « les Pacers auraient pu avoir bien mieux »

Dan Gilbert

On voit clairement sur cette photo lequel des deux a le plus besoin de dormir.

source image : youtube

Si vous étiez connectés avec nous hier soir, vous en avez forcément entendu parler, et dans le cas contraire vous êtes au bon endroit. Hier avait donc lieu la conférence de presse de présentation de Koby Altman, aka le nouveau GM des Cavs, et si le bien prénommé a surtout fait du politiquement correct, c’est évidemment son rebelle proprio qui a fait le show…

Il est évident que ce petit rendez-vous avec la presse ne tombait pas forcément à pic. Ou plutôt que la situation actuelle ne conférait pas trop à une présentation autour de petits fours, mais plutôt à une succession de questions envoyées comme des fléchettes. Et cette heure d’échange fût en réalité assez psychédélique. Entre Dan Gilbert qui déclare attendre Kyrie Irving pour le camp d’entraînement ou le pauvre Koby qui jure que « rien n’est cassé » à Cleveland, « que l’équipe s’est amélioré et qu’elle est mieux armée » et que « Derrick Rose sera un solide remplaçant », c’était donc un peu le Jamel Comedy Club hier soir à Cleveland. Mais la punchline la plus sanglante de la soirée est sans conteste à mettre à l’actif de Dan Gilbert, encore lui, le proprio le plus blasé du pays en ayant lâché une pour… les Pacers, dans un océan de seum mesuré à l’échelle d’un 15 en TTFL avec James Harden :

Les Pacers auraient pu avoir mieux que ce qu’ils ont eu.

Simple comme bonjour, Danny The Dog répondant en fait à ce moment là à une question mentionnant le trade avorté de Paul George à Cleveland. Un trade qui avait, rappelons-le, envoyé Paul George à OKC en échange de Victor Oladipo et Domantas Sabonis, alors que les finalistes 2017 proposaient aux Pacers une partie à trois en proposant d’envoyer Kevin Love à Denver et Gary Harris aux Pacers pour récupérer Paulo. Plus intéressant, moins intéressant, là n’est finalement pas la question puisque PG est passé sous le nez des Cavs en se marrant, mais c’est plutôt la manière de faire qui mérite aujourd’hui un carton jaune. On sent en tout cas très fort l’odeur d’alcool l’agacement d’un homme qui a vu depuis plusieurs mois une grande partie des franchises concurrentes se renforcer quand la sienne récupérait une belle brochette de MVP avec Jose Calderon, Jeff Green et Cedi Osman, mais on sent surtout la rage du type sur le point de se faire planter par l’un de ses plus beaux produits. Pas une raison pour descendre un collègue devant les journalistes, mais il semblerait que le garçon commence à se faire un nom dans le domaine de l’irrespect, notamment depuis l’éviction de David Griffin un an jour pour jour après le titre de 2016…

Il arrivera bien un moment où Dan Gilbert devra assumer le genre de mec qu’il est devenu. Vu de l’extérieur ? Le sosie de pas mal de piliers de bar à l’alcool mauvais. Dans sa tête ? Un mec aigri qui se rend compte petit à petit que l’épopée scintillante de sa franchise est probablement sur le point de prendre fin. C’est la vie, et c’est pas une raison pour en mettre plein la gueule au premier qui passe. CQFD.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top